Chronique d'histoire : 1934 – Dissolution et renaissance du corps de Cagnes

Publié le 06 mars 2024

C’était, il y a 90 ans.

Datée du 14 mars 1934, une délibération du conseil municipal de Cagnes demande la dissolution de la subdivision de pompiers née en 1913, et qui succédait à la « section libre » des pompiers de Cagnes, active de 1903 à 1913. 

Deux éléments semblent être à l’origine de ce choix :

- la démission de nombreux membres ramenant l’effectif à 24 pompiers, 

- la motorisation du corps qui depuis 1930 dispose d’un véhicule automobile remorquant une motopompe. Un matériel moderne qui permet l’emploi de moins de personnel que la manœuvre de la pompe bras acquise en 1894.      

Le décret de dissolution intervient le 11 avril 1934, et la municipalité en liaison avec le Commandant André POULLAN, inspecteur des services d’incendie s’attelle à reconstruire le Corps dont les anciens membres sont tenus d’assurer le service jusqu’à reorganisation.

 

Plan de travail 1

Source : archives SDIS06

C’est à François Marius SEGOND que la municipalité demande de prendre le commandement de la nouvelle formation. Agé de 43 ans, L’Homme a l’habitude de l’organisation et du commandement.

 

Plan de travail 2

Source :  archives SDIS06

 

Ancien militaire qui termina sa carrière avec le grade d’adjudant-chef, il est titulaire de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre décernée durant le premier conflit mondial.

Nommé Sous-lieutenant commandant la subdivision des pompiers Cagnois le 19 août 1934, il reste en fonction jusqu’au 1er juillet 1955, alors capitaine depuis 1948.Lieutenant en mai 1940, c’est sous son commandement que le corps de Cagnes affronte le second conflit mondial.

C’est donc le 30 juillet 1934 que la nouvelle organisation des pompiers Cagnois est officiellement actée par le Préfet Henry MOUCHET.

Prévoyant un effectif de 15 de 25 pompiers, le nouveau règlement du corps, daté du 1er juillet 1934 précise la composition de l’encadrement : un officier, un sergent, deux caporaux et… un tambour ou clairon...

 

Plan de travail 3

Source : Commandant Jean Falicon

 

Nos pompiers volontaires Cagnois de 1934 seront 18.

Ils étaient : peintre, maçon, cultivateur, horticulteur, cantonnier, mécanicien, menuisier, manœuvre ou bien journalier louant quotidiennement ses bras. 

Leur volonté commune : être SAPEUR-POMPIER !

 

Plan de travail 4Source : archives SDIS06

 

Alors j’ai décidé de vous livrer, en forme d’hommage, 90 ans plus tard… …la liste d’engagement signée par chaque main…

Alain BERTOLO

03 mars 2024

 

 

 

Les dernières actualités
17 mai 2024
Concours de sergent - Résultats
Les résultats du concours de sergent sont disponibles.
15 mai 2024
Chronique d'histoire : 13 mai 1974 – naissance du corps d’Isola
En cette année 1974, notre service incendie vit depuis 3 ans, une métamorphose opérationnelle concrétisée par la création de 21 corps de pompiers depuis 1970.
24 avril 2024
Chronique d'histoire : Une motopompe « Marcel PAGNOL »
Il y a 50 ans disparaissait Marcel PAGNOL.