Chronique d'Histoire : 1984, un janvier de flammes en forêt

Publié le 10 janvier 2024

Pluie et neige sont au rendez-vous de notre début janvier 2024, il n’en était pas de même il y a quarante ans.

En ce mois de janvier 1984, une persistante sécheresse accompagne l’arrivée de l’année nouvelle et nos sapeurs-pompiers sont sollicités pour de nombreux feux d’espaces naturels.

Décembre 1983, a d’ailleurs vu se produire une vingtaine de départs d’incendies dont le plus sérieux dévasta 17 hectares à La Brigue et occasionna un drame dans nos rangs.

Le 5 décembre, partant au feu à la Brigue, le CCF Mercédès UNIMOG de Menton quitte la route en territoire italien, entre Fanguetto et Piene, et s’écrase en contre-bas dans le lit du fleuve Roya.

Si 3 blessés sont rapidement secourus, le Caporal Gilles CHOLL, conducteur, âgé de 24 ans, est décédé.

 Plan de travail 1Source : Nice-Matin du 6 décembre 1983

Quelques semaines plus tard, le réveillon du 31 décembre 1983 de quelques pompiers Tendasques se déroule sur la surveillance d’un feu qui venait de dévorer 8 hectares de végétation dans l’après-midi.

Et ce début de 1984 débute durement.

Après plusieurs départs de feu à l’origine déclarée suspecte allumés sur les collines niçoises dans la nuit du 2 au 3 janvier, un autre sinistre mobilise nos pompiers le 5 janvier au quartier Saint-Pancrace. L’intervention de 5 engins dont 4 porteurs d’eau permet de protéger 2 villas sévèrement menacées et de conduire l’extinction rapide des flammes.

6 janvier, 15 h 00, c’est à Lantosque que les pompiers locaux assistés par leurs camarades de Roquebillière et Saint-Martin-Vésubie s’engagent sur un feu de sous-bois et résineux dans une zone difficilement accessible, à la tombée du jour, le feu qui a parcouru 2 hectares est toujours actif.

Dans cette même journée, les pompiers du secteur vençois interviennent sur 5 foyers. A Tourrettes-sur-Loup, 2 hectares sont détruits ; à Gréolières, quartier du Foulon, pompiers de Vence et Bar-sur-Loup tentent de maîtriser le feu qui dévore plus de 2 hectares. Enfin, à Coursegoules, deux sinistres obligent une surveillance active durant toute la nuit.

 7 janvier, nouvel incendie à Pelasque, quartier Coupas.  6 largages de trackers permettent à la trentaine de sapeurs-pompiers engagés d’éteindre l’incendie avant la tombée de la nuit.

 

Plan de travail 2Source : Sdis 06 service communication

9 et 10 janvier, le « commando » des pompiers de Grasse vient renforcer les équipes engagées sur Roquebillière au lit-dit « les Muselles » dans un relief particulièrement escarpé. Ici aussi, largages d’avions bombardiers d’eau viennent appuyer l’action au sol de nos pompiers. 8 hectares de châtaigniers sont dévorés par l’incendie.

Le 15 janvier, le vent souffle sur l’est de notre département, sapeurs-pompiers de Sospel et de Breil-sur-Roya luttent, sous les ordres du lieutenant PAOLUCCI, sur les flammes qui dévorent les pentes de l’Agaisen, au-dessus de Sospel. Vers 15 h 30, un nouveau feu se déclare à Menton, en zone péri-urbaine, quartier du Carei. L’incendie est stoppé en soirée sur la route du mont Gros.

 

Plan de travail 3Source : Sapeurs-pompiers Menton

Autres feux à Levens et Berre-les-Alpes, le 16 janvier, puis départs de feux sur Cannes, Grasse, Lucéram, Nice et Vence le 17 janvier où, là encore, le vent tourbillonne et gêne l’action des sauveteurs. Ce jour-là, la mise en œuvre d’un dispositif composé de plus de 70 pompiers permet de protéger des habitations menacées à Tourrettes-sur-Loup.

Il faut attendre le 19 janvier pour trouver une véritable accalmie sur le front de ces incendies aggravés par vent et sécheresse. C’est au total une soixantaine de feux qui touchèrent les Alpes-Maritimes entre décembre 1983 et mi-janvier 1984.

Et dans les lignes de Nice-Matin du 17 janvier, un titre d’article : "Feux de forêts : les pompiers vainqueurs sur plusieurs fronts dans le département"...

 

Plan de travail 4Source : Nice-Matin du 17 janvier 1984

Première victoire de nos pompiers maralpins pour cette année 1984 dans leur combat permanent pour protéger notre patrimoine forestier.

 

Alain BERTOLO

8 janvier 2024

 

 

Les dernières actualités
18 avril 2024
Chronique d'histoire : Journée mondiale des bâtiments et des sites
Ce 18 avril se déroule la journée mondiale des bâtiments et des sites, nous allons donc la relier à une histoire de pompiers maralpins, il y un peu plus d’un siècle.
8 avril 2024
Concours de capitaine - Résultats
Les résultats du concours de capitaine sont disponibles.
27 mars 2024
Passation de commandement CIS Sospel
Dimanche 24 mars dernier, le CIS Sospel tournait une page de son histoire. Le commandant honoraire Henri Kletke a pris sa retraite après 36 ans d’engagement en tant que sapeur-pompier volontaire et 19 ans passés à la tête du centre d'incendie de secours de Sospel.