Chronique d'Histoire : Devoir de mémoire

Publié le 15 novembre 2023

Nous venons de commémorer l’armistice du 11 novembre 1918, fin du premier conflit mondial, période de notre histoire corporative où 25 à 30 000 sapeurs-pompiers, appelés sous les Drapeaux, tombèrent pour la Patrie.

Alors, pour lutter contre l’oubli, allons, ensemble, à la rencontre de l’un d’eux.

Eugène SERRI nait à Valabres, ce petit hameau de la commune de Roure qui domine la vallée de la Tinée, reconstruit après avoir été dévasté par les flammes, à l’exception de son église, en 1866.

Un hameau, aujourd’hui, déserté des hommes, mais toujours préservé au cœur de notre Mercantour, avec son gros bâtiment d’école, son petit cimetière accolé à l’église et sa dizaine de maisons de pierre.

 

1Source : JG Bouillon - Com SDIS06

Né le 18 aout 1874, Eugène SERRI, part de ses montagnes pour rejoindre notre frange littorale et devient sapeur-pompier à Cannes. Bon élément, il est sapeur de première classe.

Commandée par le capitaine Pierre PALAIS, la compagnie de pompiers de Cannes est, alors, installée dans l’immeuble du palais de justice inauguré en 1903.

Son règlement de service, révisé le 13 juillet 1909, fixe un effectif règlementaire à 54 hommes mais comme partout en France, la mobilisation pour la Grande-Guerre rappelle, dans ses armées, bon nombre de sapeurs-pompiers.

En 1915, il reste 11 hommes à la compagnie cannoise de sapeurs-pompiers.

 

2Source : Service Com SDIS06

 

Au moment de la déclaration de guerre, en 1914, Eugène SERRI a 40 ans, c’est donc dans un régiment de l’infanterie territoriale, le 114ème, constitué du 2 au 7 août 1914, qu’il est affecté comme soldat.

Dès le 31 août 1914, 250 hommes du régiment reçoivent l’ordre de rejoindre le Maroc, pour remplacer les « jeunes unités » rappelées pour combattre en France.

Malade du paludisme, Eugène SERRI, y décède le 17 septembre 1914.

Sa veuve reçoit, le 2 octobre 1914, la somme de 221,40 francs : cotisations de ses camarades pompiers actifs comme vétérans, allocation de la caisse de secours mutuel du corps et allocation maternelle pour la naissance du petit Léon Charles, fils de notre pompier.

 

3Source : Mémoire des Hommes - Ministère de la Défense 

 

4

Source : ADC Michel Airenti

 

Et, peut-être, sur ce cliché, parmi ces hommes qui vous regardent, se trouvent quelques-uns des sept pompiers cannois qui ne survivront pas à la Grande-Guerre.

Pour ce 11 novembre, je souhaitais vous inviter à, respectueusement, saluer la mémoire de Pierre ASPLANATO, Antoine IPERT, Pierre MARCELLIN, Pierre MARIA, Antoine PEBRE, Jean PIANASSO, et Eugène SERRI.

            Sapeurs-pompiers de Cannes Morts pour la France.

Alain BERTOLO

12 Novembre 2023

Les dernières actualités
17 mai 2024
Concours de sergent - Résultats
Les résultats du concours de sergent sont disponibles.
15 mai 2024
Chronique d'histoire : 13 mai 1974 – naissance du corps d’Isola
En cette année 1974, notre service incendie vit depuis 3 ans, une métamorphose opérationnelle concrétisée par la création de 21 corps de pompiers depuis 1970.
24 avril 2024
Chronique d'histoire : Une motopompe « Marcel PAGNOL »
Il y a 50 ans disparaissait Marcel PAGNOL.