Chronique d'histoire : C’était il y a 20 ans, le feu de CAGNES du 31 août 2003.

Publié le 31 août 2023

En cette fin d’août 2003, nos pompiers viennent de terminer l’extinction du feu le plus long de leur histoire sur le secteur de Lucéram. Des incendies où le précieux concours de colonnes de renfort obligèrent une logistique d’accueil de dimension exceptionnelle.

Si ces sinistres affectèrent des zones à faible habitat, il va en être tout autrement ce 31 août 2003.

Déjà, la sollicitation opérationnelle du samedi 30 août mettait nos pompiers sur plusieurs fronts d’incendie comme la poursuite de la surveillance sur les 73 hectares du feu de Breil ou l’extinction de 8 hectares à Pierlas rapidement menée par une trentaine de pompiers et forestiers appuyés par deux HBE et 5 largages de canadairs et trackers.

 

1

Source : Nice-Matin du 1er septembre 2003.

De plus, un groupe d’intervention était mis à disposition de nos voisins varois tout comme la colonne de renforts extérieurs toujours présente dans les AM et engagée à la Roque-Esclapon dans le Var.

Le bulletin météorologique de ce dimanche 31 août précise qu’en plus du temps ensoleillé et chaud, un effet de foehn va induire des températures de 32 à 34 degrés accompagnées d’un fort vent d’ouest. Les zones littorales sont classées en risque « exceptionnel », le centre du département en « très sévère » et pour nos pompiers la mobilisation est massive.

A 14 h 36, un départ de feu sur la Route départementale 36 en bordure du cimetière de la Buffle à Cagnes est signalé par une vigie. Rapidement engagés les premiers engins entament la lutte dès 14 h 43 appuyés par nos deux hélicoptères bombardiers d’eau.

Poussé par un vent de plus de 60 km /h, le feu passe le vallon de la Cagnes et poursuit sa course de crête en crête jusqu’à atteindre le quartier Montaleigne de Saint-Laurent du Var.

Ce sont donc à des propagations  multiples, embrasant d’abord le haut des collines avant de redescendre vers les fonds de vallons, que sont confrontés les secours dans une zone à forte densité  d’habitation qui oblige à de nombreuses évacuations.

 

2Source : Service Communication SDIS06

Quelques « anciens » se souviennent certainement de ce « combat de maison en maison » où, parfois, c’est en branchant directement tuyaux et lance, débarqués d’une VL de service, sur un poteau d’incendie qu’un ou deux pompiers protégeaient une habitation durant le passage du feu.

Regroupées au stade Sauvaigo de Cagnes transformé en poste médical avancé, 200 personnes sont accueillies par un dispositif impliquant 5 médecins et 7 infirmiers de notre SSSM. A Saint-Laurent, c’est le gymnase Carton qui accueille les sinistrés.

Quelques chiffres :

-592 pompiers engagés

-150 largages d’hélicoptères et 20 largages d’avions,

-15 blessés dont 6 pompiers hospitalisés.

-une quinzaine de maisons ou bâtiments détruits, 2 campings endommagés ainsi que de nombreux véhicules carbonisés.

Et pour livrer une image insolite, c’est celle d’un « Bell 205 » qui effectue son pompage sur un camion-citerne de FORCE 06 en cœur de ville et au milieu de la circulation…

… devant le centre de secours de Cagnes

 

3Source : Amicale des SP de Cagnes-sur-Mer

 Cet après-midi « dantesque » … c’était il y a 20 ans… jour pour jour…

Difficile en deux pages d’évoquer tous les dévouements, de détailler l’organisation de la lutte, de souligner l’engagement à nos côtés des élus et des partenaires institutionnels comme associatifs.

…. Nous y reviendrons donc dans une prochaine brève d’info…

 

Alain BERTOLO

31 Août 2023

 

 

Les dernières actualités
17 mai 2024
Concours de sergent - Résultats
Les résultats du concours de sergent sont disponibles.
15 mai 2024
Chronique d'histoire : 13 mai 1974 – naissance du corps d’Isola
En cette année 1974, notre service incendie vit depuis 3 ans, une métamorphose opérationnelle concrétisée par la création de 21 corps de pompiers depuis 1970.
24 avril 2024
Chronique d'histoire : Une motopompe « Marcel PAGNOL »
Il y a 50 ans disparaissait Marcel PAGNOL.