Les ambulances des années 1960

Publié le 04 mai 2022

Nouvelle petite page d’histoire autour de l’accueil à Nice, en juin prochain, du challenge national de secours routier et de secours d’urgence aux personnes. Je nous invite à la découverte de notre matériel roulant de secours aux victimes d’il y a une soixantaine d’années.

Quatre types d’engins équipaient nos corps de pompiers maralpins :

Tout d’abord dans nos centres ruraux, un véhicule polyvalent optimisait tous les types d’interventions de nos pompiers… la « camionnette-ambulance ». Engin assez rustique aménagé intérieurement avec un astucieux cadre métallique qui permettait soit de disposer d’un espace pour transporter du matériel, soit des bancs amovibles pour le personnel, soit le transport couché de 1 à 4 blessés sur des brancards de toile. L’engin disposait de plus d’une galerie de toiture dotée d’une échelle à coulisse et d’un crochet arrière repliable pour tracter embarcation ou motopompe. Les conditions de transport de victimes  étaient, certes, peu confortables mais devenues réalisables dans chacun de nos cantons.

photo1 stamp

                                                                                                    Source : cne Roger Pasquier

Les corps principaux étaient dotés de matériels plus spécifiques, bien souvent acquis par les communes. Ces véhicules spécialement aménagés pouvaient transporter un à deux blessés et emportaient valise d’oxygénothérapie, trousse de secours d’urgence, coffre électro-secours pour dégager les électrisés, bouée de sauvetage dans les corps côtiers et parfois du matériel manuel de désincarcération.

Servies par deux à trois pompiers en fonction des effectifs des Corps, ces ambulances étaient déjà l’engin le plus sollicité de nos centres de secours principaux.

photo2 stamp

 

photo3 stamp

                                                                                                  Source : lt Philippe Imbert

Le centre de secours de Nice avait, de plus, deux véhicules particuliers, les « postes de secours mobiles anti-asphyxiques » … Tout est dit dans la dénomination de l’engin… noyés ou asphyxiés au gaz étaient pris en charge pour être conduits vers le centre hospitalier. Ces ambulances « spéciales » accompagnaient parfois les caissons mobiles hyperbares et disposaient d’un lot médical dont l’inscription sur la valise ne laisse aucun doute « réservé à la faculté »…                                  

                                  photo4 stamp                                                                                                           Source : A.D.A.M.

Notre service départemental avait aussi une particularité d’avant-garde et ce dès juillet 1961 : trois ambulances rapides Citroën ID 19 réparties à Antibes, Menton et Nice. Véhicules confortables équipés d’une seule civière et employés tant pour le soutien aux SP sur intervention avec l’appui du médecin-commandant DE ALBERTI que pour évacuer les grands brûlés, transporter les couveuses et prendre en charge les accidentés ou malades ramenés par l’hélicoptère alouette II de la Protection civile.

photo5 stamp

                                                                                                Source : SP Nice

 … l’ambulance rouge ID 19 n° 109 termina sa carrière affectée au centre de Saint-Etienne-de-Tinée. Réformée le 30 avril 1987, elle fut sauvée de la ferraille par le capitaine Jean-Marie POLCHI Père qui choisit un jour de la placer entre les mains de l’un de ses vieux amis. Ce dernier décida de préserver au mieux, cette pièce devenue unique dans le panorama historique du matériel de secours à victimes des sapeurs-pompiers français.

 … Cabossée, poussiéreuse, la vieille Dame arbore toujours sur ses portières « Département des Alpes-Maritimes » …

                                                                                                 Toute une histoire…

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Alain Bertolo

                                                                                                                                                                                            25 avril 2022

Les dernières actualités
7 février 2023
Classements du Challenge Départemental de ski des sapeurs-pompiers 2023
Une centaine de concurrents s’est donnée rendez-vous samedi dernier sur les pistes de ski d’Auron à l'occasion du challenge départemental de ski alpin.
6 février 2023
Service civique : 12 postes au SDIS 06 pour une durée de 8 mois en 2023
L'agence du service civique a accepté le renouvellement de l’agrément et accorde 12 postes au SDIS 06 pour une durée de 8 mois sur l'ensemble de l'année 2023.
27 janvier 2023
#ParlonsHistoire 27 janvier 2003 - Accident ferroviaire dans les Alpes-Maritimes
Il est 11 heures, 09 minutes, 14 secondes, ce lundi 27 janvier 2003 lorsque, décrochant l’appel, l’opérateur du 112 reçoit l’information « je suis un conducteur de train SNCF, il vient d’y avoir un face à face entre deux trains dans le tunnel avant la gare de Saint-Dalmas de Tende en montant ».