La formation dans les Centres de Première intervention des années 1970

Publié le 08 septembre 2021

Sujet déjà évoqué dans nos publications, 1971 avait vu la création d’une douzaine de Centres de première intervention dans notre département, marquant ainsi la volonté du Colonel BRUNETON, inspecteur départemental, largement soutenu par le Conseil Général, de permettre un secours rapide de proximité par un maillage territorial susceptible d’intervenir au plus tôt et au plus près.

MOUANS-SARTOUX et ses 22 pompiers représentent l’exemple de l’un de ces nouveaux corps.

la formation en 1970 1 fili

Source : Archives SDIS06

 

Cette création de centres, souvent dotés d’un unique engin de lutte contre les feux de forêts et d’une « camionnette-ambulance », résultait du douloureux bilan  des grands incendies de l’été 1969.

Dans ces corps, l’indispensable formation « incendie » se réalisait via le concours d’officiers ou sous-officiers instructeurs que le centre de secours principal voisin diligentait en soirée et les dimanches… et d’un fascicule d’instruction.

L’enseignement du « secourisme », déjà largement réglementé impliquait pour nos pompiers deux spécialités indispensables :

Le Brevet National de secouriste, formation « de base » accessible au grand public dès l’âge de 14 ans, qui présentait l’ensemble des gestes adaptés et se définissait comme « le secourisme consiste à donner les premiers soins en attendant l’arrivée du médecin ».

la formation en 1970 2 fili

Source : Collection Alain Bertolo

 

A ces notions de base qui possédaient même leur aide-mémoire de poche s’ajoutait pour nos pompiers la « spécialisation en ranimation » qui, totalement axée sur l’asphyxie et ses conséquences, permettait l’apprentissage du massage cardiaque et l’emploi des matériels d’oxygénothérapie. 

la formation en 1970 3 fili     la formation en 1970 4 fili

Sources : Collection Alain Bertolo

 

Dans nos nouveaux corps, ces formations s’avéraient d’une importance capitale pour les personnels, elles conditionnaient l’affectation future des véhicules de secours à victimes… et la formation au secours routier.

A me lire, vous comprendrez le rôle tenu par les moniteurs de secourisme, peu nombreux en ces temps.

la formation en 1970 5 fili

Source : Archives SDIS06

 

Alors, je souhaite dédier mes lignes à l’un deux, décédé fin août 2021 : le Capitaine honoraire Raymond MICHELIS, sapeur dès 1971 puis sous-officier au CIS CABRIS, officier au CIS ANDON-THORENC en 1979 qui mutera à l’Etat-Major en 1985 avant sa retraite en 1993.

Daté du 30 juillet 1975 et signé du Colonel Pierre MASSE, inspecteur départemental, l’ordre de mission permanent stipulait « Le sergent-chef MICHELIS est désigné pour apporter son concours aux Corps de ST-VALLIER-de-THIEY, BAR-sur-LOUP, ANDON-THORENC, BRIANCONNET, PEYMEINADE, LE TIGNET, SAINT-CEZAIRE-sur-SIAGNE, MOUANS-SARTOUX, dans l’instruction des personnels, en particulier dans le domaine du secourisme. »

Ce Directeur d’école publique, correspondant de la bibliothèque départementale des AM et ancien adjoint au Maire de CABRIS ira beaucoup plus loin… Les pompiers aujourd’hui retraités de la vallée de la Tinée se souviennent certainement de la Renault 4L rouge qui amenait leur formateur.

Et puis… bien de candidats à l’examen de sapeur-pompier professionnel profitèrent de ses connaissances, méthodes, et pédagogie pour les préparer pour les épreuves de Français et mathématiques.

Je me devais de vous inviter à saluer sa mémoire.

                                                                                                                                              Alain Bertolo 

04 septembre 2021

 

Les dernières actualités
24 septembre 2021
Départ à la retraite du Colonel hors classe Marc Genovese
La cérémonie de départ à la retraite du colonel Marc Genovese s'est déroulée hier soir à Nice au Palais des Rois Sardes.
16 septembre 2021
Hervé Blanquart et Ebola récompensés aux trophées des chiens héros de la centrale canine
Hervé Blanquart et son fidèle Ebola ont remporté hier soir le trophée du chien de sauvetage civil des Chiens héros de la centrale canine.