Chronique d'histoire : le feu du théâtre municipal de Nice... Il y a 140 ans

Publié le 23 mars 2021

Il y a 140 ans que se déroulait l’un des grands drames niçois : l’incendie du théâtre municipal et ses 63 victimes.

140 ans, ce soir, que se déroula l’un des grands drames niçois : l’incendie du théâtre municipal et ses 63 victimes.

« Il est 7 h.45 (19 h.45 N.D.R.) et l’on allait jouer Lucie de Lammermoor (…) Presque tous les artistes, dans leurs costumes se trouvaient réunis, derrière le rideau de la scène ou dans les coulisses. (…) Tout à coup le feu éclate dans les frises et gagne avec d’autant plus de rapidité que les courants d’air poussent les flammes dans toutes les directions. Qu’il y ait eu une fuite de gaz et que ce gaz enflammé ait contribué à donner immédiatement de terribles proportions à l’incendie, c’est possible sinon probable. En tout cas, en un clin d’œil le haut du théâtre flambe affreusement » (Journal le Petit Niçois du 24 mars 1881).

La panique est générale d’autant plus que la lumière s’éteint et, de cette salle seulement illuminée par la lueur des flammes, chacun cherche à s’échapper. Si l’issue de la fuite est souvent heureuse pour les spectateurs du parterre, des loges et les artistes, il n’en est pas de même pour les occupants du « paradis » partie la plus haute de l’édifice, de surcroit desservie par un unique escalier…

Du poste d’incendie des sapeurs-pompiers alors situé sur le quai du midi (actuel quai des Etats-Unis) à une centaine de mètres du théâtre partent les trois pompes à bras de la ville rapidement mises en batterie sur les façades Est et Ouest.

Nce incendie 1

Source : La France illustrée du 2 avril 1881, collection Bibliothèque Victor de Cessole Nice

 

Ce dispositif dirigé par le Capitaine David LATTES, commandant la compagnie des Sapeurs-pompiers niçois est renforcé par trois autres pompes venues de la gare, de la manufacture des tabacs et de l’établissement militaire du Génie. Les marins de l’escadre mouillée en rade de Villefranche embarquent les pompes des navires sur des canots et, dévouement exemplaire, arrivent à les acheminer sur la grève des Ponchettes en vingt minutes, en ramant à une infernale cadence…

Sur les façades, les échelles de l’église Saint-François de Paule permettent le sauvetage de nombreuses personnes jusqu’au second étage mais au-dessus… peu de moyen d’échapper aux flammes, quelques malheureux sautent et s’écrasent dans la rue.

D’exemplaires dévouements se révèlent : pompiers, douaniers, soldats, marins, policiers mais aussi tous les médecins de la ville, là accourus, se dépensent sans compter. Même les pharmaciens ouvrent leurs officines pour traiter des brûlés et blessés alors que d’autres victimes sont transportées vers l’hôpital Saint-Roch ou… ramenées chez elles...

Le-monde-illustré

Source : Le Monde illustré du 2 avril 1881, collection Bibliothèque Victor de Cessole Nice

A 21 h.30 tout risque de propagation aux bâtiments voisins est écarté. Chez nos pompiers on relève deux blessés : le sergent TOUZET blessé à la main, le sapeur REY blessé près de l’œil.

Les dépouilles sont regroupées au cimetière du Château où les tentatives d’identification par les familles provoquent de déchirantes scènes.

L’inhumation des victimes se déroule dès le vendredi 25 mars avec une cérémonie funèbre solennelle en l’Eglise du port, au cœur d’une ville qui porte lourdement un deuil que le transport groupé des cercueils par des fourgons d’artillerie hippomobiles tendus de noir vient amplifier.

Nice,-théâtre,-incendie.-Journal-ill.-10-avril-1881

Source : Le Monde illustré du 10 avril 1881, collection Bibliothèque Victor de Cessole Nice



Les élans de solidarité et générosité sont nombreux, des souscriptions viennent au secours des sinistrés, les députés des Alpes-Maritimes organisent même à Paris un comité « pour faire appel à la charité en faveur des victimes de l’incendie du théâtre municipal de Nice ».

Chez nos pompiers, cet incendie vient marquer le début d’une grande réforme avec des achats de matériels, la création de deux postes d’incendie supplémentaires et un vaste projet de réorganisation.

 

        Alain Bertolo

22 mars 2021



 

 

Les dernières actualités
7 avril 2021
La citerne de simulation de fuites risque chimique du S.D.I.S. 06
Voici certainement l’un des plus atypiques engins que connut notre SDIS… un véhicule « fait maison » dont il n’exista, mondialement, qu’un seul exemplaire !
10 mars 2021
Informations relatives au concours de caporal de sapeur-pompier professionnel
Le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (SDIS13) organise pour la zone SUD deux concours externes d’accès au grade de caporal de sapeurs-pompiers professionnels ouverts conformément au 1° et au 2° de l’article 5 du décret n°2012-520 du 20 avril 2012 modifié.
10 mars 2021
Les feux d’hiver de 1981
C’était il y a quarante ans… nos Alpes-Maritimes débutaient cette année 1981 avec une sècheresse persistante installée depuis plus d’un mois…