Le GCA - HBE, un engin de grande puissance.

Publié le 18 avril 2019

Le SDIS06 est doté d’un nouveau véhicule de type Grande Capacité d’Attaque (GCA) permettant d’alimenter des Hélicoptères Bombardiers d’Eau (HBE).
La Compagnie Cannes et plus particulièrement le Centre de Secours Principal de Cannes la Bocca a eu le privilège d’être le premier CIS doté de cet engin.

P1000149
Le SDIS06 est doté d’un nouveau véhicule de type Grande Capacité d’Attaque (GCA) permettant d’alimenter des Hélicoptères Bombardiers d’Eau (HBE).
La Compagnie Cannes et plus particulièrement le CSP Cannes la Bocca a eu le privilège d’être le premier CIS doté de cet engin.
 Ce véhicule armé par deux Sapeurs-Pompiers :
Il Présente les caractéristiques suivantes :
  •  puissance 440 CV
  • PTAC de 26 tonnes PTRA de 29,50 tonnes
  • longueur de 8,80 mètres
  • largeur de 2,54 mètres
  • hauteur de 4,45 mètres
  • empattement de 4 mètres
Il s’agit d’un 6 x 4 classé en super de 2ème catégorie soit tout terrain.
On y retrouve :
  • 1 lance canon de 2 000 l /min maximum
  • 1 trappe HBE de 1 m²
  • 1 tonne de 9 700 litres d’eau
  • 1 cuve de 200 litres d’additif
  • 1 réserve pour autoprotection de 500 litres
Après avoir été formé par le constructeur « RENAULT » et l’équipementier « GALLIN », les formateurs hors chemin du CSP Cannes la Bocca ont formé les conducteurs du centre.
Le véhicule est aujourd’hui opérationnel sous l’appellation ARTEMIS « GCAHBE 579 ».
En complément des capacités propres à un GCA, il permet aux HBE de s’alimenter en vol stationnaire, directement par la trappe prévue à cet effet ou au moyen de deux bâches piscines de 5 000 litres.
Les dernières actualités
24 avril 2024
Chronique d'histoire : Une motopompe « Marcel PAGNOL »
Il y a 50 ans disparaissait Marcel PAGNOL.
23 avril 2024
Le mini-parcours sportif une initiative ludique
Les enfants se lancent dans une mission héroïque où chaque pas, chaque geste compte.
18 avril 2024
Chronique d'histoire : Journée mondiale des bâtiments et des sites
Ce 18 avril se déroule la journée mondiale des bâtiments et des sites, nous allons donc la relier à une histoire de pompiers maralpins, il y un peu plus d’un siècle.