GT Ouest. Les écoliers de Cagnes-sur mer en visite à la caserne…

Publié le 20 juillet 2017

Avant les grandes vacances, le Centre d’incendie et de secours de Cagnes-sur-Mer a ouvert ses portes aux enfants des crèches et des écoles de la commune, durant quatre matinées.


Accueillis dans la cour de la caserne par les sapeurs-pompiers, les écoliers et leurs accompagnants ont pu, après avoir coiffé le fameux casque des soldats du feu, découvrir les véhicules de secours, les « camions rouges »…

Au programme : l’ambulance (VSAV), les engins d’incendie urbains, les camions de lutte contre les feux de forêts…. puis le moment tant attendu : la découverte de la grande échelle déployée sur 32 mètres de hauteur… « Elle monte si haute qu’elle semble toucher le ciel » se sont écriés certains. Tous ont été comme hypnotisés par les rotations de ce géant de barreaux et par l’échelier sapeur-pompier suspendu dans le ciel, sur la plateforme …

Pour terminer cette visite, les enfants ont pu s’exercer à manier la lance incendie dans « la maison à feu » (entièrement réalisée par les sapeurs-pompiers Cagnois).

Les sapeurs-pompiers de Cagnes-sur-Mer ont apprécié cette journée placée sous le signe de la bonne humeur, des sourires, des rires et des cris de joie.


Tous, petits et grands, sont repartis de la caserne émerveillés par cet univers des soldats du feu… certains des rêves plein la tête et d’autres avec l’idée d’endosser un jour l’uniforme des sapeurs-pompiers…

Les dernières actualités
20 mars 2019
Partenariat Epitech / SDIS 06
Le SDIS signe une convention avec des étudiants de l'Epitech
20 mars 2019
Agression de sapeurs-pompiers : le Président Ginésy condamne un comportement intolérable
Ce jour, en fin de matinée, alors qu'elle intervenait pour porter secours à une personne blessée sur la voie publique à Nice Nord, une équipe de sapeurs-pompiers a dû se replier de son intervention pour se réfugier dans un endroit sûr. Un homme au volant d'un véhicule a voulu délibérément renverser les sapeurs-pompiers de la Compagnie Nice qui prodiguaient les soins nécessaires à la victime.