Décès. Edgard KAMGA, agent technique de maitrise principal et adjudant de SPV au SDIS 06 nous a quittés…

Publié le 19 avril 2017


 C’est avec une vive émotion et une profonde tristesse que nous avons appris ce lundi 17 avril 2017, la disparition à l’âge de 60 ans d’Edgar KAMGA-ZADI DE BANA, agent technique de maitrise principal au bureau des moyens généraux et sapeur-pompier volontaire à l’Etat-Major du SDIS 06, décédé des suites d’une longue maladie.

Né le 24 mars 1957, à DSCHANG, au CAMEROUN, Edgar KAMGA, agent technique de maîtrise principal depuis le 1er janvier 2013, avait débuté sa carrière au sein du SDIS 06 en qualité d’agent de service stagiaire le 1er octobre 1989, au sein du bureau des moyens généraux, service de la commande publique, groupement des affaires financières et juridiques. Il y a effectué toute sa carrière.
 

Recruté au sein de l’Etat-Major du Corps départemental, il avait été titularisé dans le grade d’agent de service le 1er octobre 1990, puis nommé agent d’entretien au 1er novembre de la même année. Promu conducteur territorial spécialisé de second niveau le 1er mai 1992, il était nommé agent technique territorial en 1997, agent technique qualifié en 1998, agent technique principal en 1999, agent technique Chef en 2003 et agent technique de maîtrise en 2005. Depuis le 1er janvier 2013, il était agent de maîtrise principal.

Parallèlement et après avoir effectué dès le 1er décembre 1975, plus de 4 ans et demi de service au sein de la Légion Etrangère, Edgar s’était engagé au 1er juin 1984 en tant que sapeur-pompier volontaire de 2e classe au CIS Magnan. En 2005, il intégrait le CIS BIOT puis rejoignait, le 1er mars 2011, en qualité d’Equipier Pélicandrome, le service « feux espaces naturels » du Groupement Opérations de l’Etat-major du SDIS 06.

Nommé Caporal de sapeur-pompier volontaire en 1996, puis successivement Caporal-chef en 1998, Sergent en 2001, Sergent-chef en 2004 et Adjudant en 2013, il était promu Adjudant-chef au 1er juillet 2016.

Edgar avait été décoré des médailles d’honneur départemental échelon Argent et d’honneur des sapeurs-pompiers, échelons, Argent, Vermeil et Or.

Il était également détenteur de nombreuses formations et qualifications professionnelles administratives et techniques ainsi que de SPV (Equipier feux de forêts et sauvetage déblaiement, chef d’agrès feux de forêts, Chef d’équipe-Chef d’agrès tout engin, PEL 1 feux de forêts) et disposait de ses diplômes de secourisme (BNPS, CFAPSE, CFAFSR, DSA).

Edgar, surnommé par ses collègues et ses proches « le guerrier », pour sa ténacité, son courage, sa force et sa volonté, était grandement apprécié par tous ceux qui l’ont connu et côtoyé, pour sa générosité, son empathie, son écoute, sa bienveillance, sa fraternité, son sens de la minutie et du travail précis.

Edgar était toujours prêt à aider ses collègues, ses proches et à s’engager auprès des autres. C’est ainsi qu’il avait tenu à rejoindre dès 1998, en tant qu’animateur, le « Mini parcours sportif des sapeurs-pompiers » du SDIS 06, afin d’échanger avec les plus jeunes et leur faire partager les valeurs de notre profession…Tout comme il avait intégré l’équipe de l’IPCS dès 2013 pour participer entre autre à l’éducation des comportements qui sauvent auprès des élèves et des enseignants.
 

Les obsèques se dérouleront en la Chapelle du Crématorium de Nice,
le samedi 22 avril 2017 à 15h30.



A Mireille, sa mère, à Corinne, Patricia, Éric et Michaël, ses sœurs et ses frères, à sa famille et à ses proches,

Éric CIOTTI, Président du Conseil d’Administration,
Le Conseil d’Administration,
Le Colonel Alain JARDINET, Directeur Départemental par Intérim
L’ensemble des personnels du Groupement « Pôle des Affaires administratives financières et juridiques » et du SDIS 06
 
Présentent leurs condoléances et leurs pensées les plus sincères.

Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.