GT CENTRE. Feu de magasin à Villeneuve-Loubet.

Publié le 19 août 2016

Le lundi 1er Août à 15h04, le CTA d’ Arrondissement de Grasse reçoit de nombreux appels pour un incendie qui s’est déclaré dans l’établissement BABALI situé dans la zone commerciale de Villeneuve-Loubet.

Immédiatement les premiers secours des CIS de Cagnes-sur-Mer et de Biot sont engagés, subséquemment renforcés par des engins venus d’autres CIS du GT Centre, mais également des GT Sud et Ouest.

Cliquer ici pour visualiser la galerie photos

A son arrivée sur les lieux, après une rapide reconnaissance, le chef de groupe de la VLO Cagnes-sur-Mer confirme un important feu de magasin avec un fort risque de propagation à l’ensemble du bâtiment Marina 7, composés de plusieurs commerces situés au rez-de-chaussée, surplombés par deux étages de bureaux. A priori l’ensemble des employés présent sur les 3 niveaux a évacué le bâtiment et il n’y a pas de victime.

BABALI est un commerce d’articles hétéroclites, dont les rayonnages sont largement achalandés de nombreux objets et produits disposant d’un fort pouvoir calorifique, le tout sur une surface de vente de 500 m2.

Le potentiel calorifique conséquent a favorisé une propagation rapide du feu, ce denier s’est généralisé à l’ensemble du local en quelques minutes.

Les éléments qui ont rendu très difficiles les différentes actions menées par les sapeurs-pompiers sont respectivement :

• l’intensité de la chaleur, associée à l’effondrement des rayonnages à l’entrée du magasin, a fortement ralenti la progression des différents binômes d’attaque.
• La deuxième issue au fond du magasin fermée par un rideau métallique n’a pas permis d’attaquer le feu en tenaille et implicitement de limiter sa propagation.
• La totalité du bâtiment Marina 7 a été rapidement envahie par les fumées et les deux niveaux de bureaux présentaient un cheminement labyrinthique qui a engendré de grandes difficultés pour les reconnaissances effectuées par les spécialistes du G.I.R (Groupe d’Intervention et de Reconnaissance).

Au plus fort de l’intervention, plus de 30 engins du SDIS et 85 soldats du feu étaient engagés, l’incendie a finalement été circonscrit au moyen de 5 lances (LDMRS 500) dont une sur échelle (E.P.C).

25 intervenants ont été vus par le médecin de la VLM après avoir souffert d’hyperthermie et un sapeur-pompier présentait des brûlures du second degré sur les épaules et au niveau des genoux. Aucun n’a été hospitalisé mais tous ont été enjoints de se rendre auprès du V.R.S.S. (Véhicule de Réhabilitation et de Soutien Sanitaire) pour récupérer de leurs efforts.

L’intervention s’est poursuivie toute la nuit avec l’action par intermittence des lances pour traiter les points chauds résiduels.

Si le bilan humain est heureusement satisfaisant avec aucune victime à déplorer et aucun blessé grave parmi les agents du SDIS, celui concernant les dégâts et les dommages collatéraux est tout autre :

• La structure du bâtiment au niveau du foyer principal a été fortement endommagée.
• Le magasin BABALI a été complètement détruit.
• Les commerces mitoyens ont été impactés par les fumées.
• Le feu qui s’est propagé partiellement au 1er étage a entièrement brûlé deux bureaux.
• Les deux niveaux de bureaux ont été fortement endommagés par les fumées et de nombreuses sociétés ne sont plus en mesure de poursuivre leur activité.
• Environ 75 personnes se trouvent en position de chômage technique.

Le commandement du GT Centre souhaite par l’intermédiaire de cette diffusion remercier l’ensemble des agents du SDIS qui a participé à cette opération et souhaite mettre en exergue la compétence de tous et un engagement sans faille, parfois dans des conditions très difficiles.
 
Avec l’aimable collaboration du Commandant Christian CAUMES, Adjoint au chef du Groupement CENTRE, Chef de Site sur cette intervention.

Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.