Obsèques. Le Lieutenant Marcel GIUGE, ancien chef de CIS de Saint-Martin Vésubie nous quitte.

Publié le 08 juin 2016

Le Groupement territorial Nord est dans la peine avec le décès du Lieutenant Marcel GIUGE, sapeur-pompier volontaire retraité, survenu dans sa 94ème année.

Marcel GIUGE, artisan plombier, et père du Lieutenant Léopold GUIGE, actuel chef du CIS de Saint-Martin Vésubie, fut l’un des pionniers de ce même Centre de Secours. Il fit ainsi partie des 11 hommes composant son effectif lors de la création du Corps le 15 juin 1948. Le 1er janvier 1967, l’adjudant Marcel GIUGE est nommé Chef de Corps de Saint-Martin-Vésubie. Promu au grade de Lieutenant le 1er Juillet 1974, il cesse ses fonctions le 1er janvier 1980 pour un repos bien mérité.

Durant son engagement, il a participé aux secours sur la catastrophe de la rupture du barrage de Malpasset le 2 Décembre 1959.

Ses obsèques seront célébrés le jeudi 9 juin 2016, à 10h30, en l’Eglise Notre Dame de l’Assomption à Saint-Martin-Vésubie. au cours desquels un ultime hommage lui sera rendu.
 
A son épouse Lina, à son fils Léopold, à sa famille et à ses proches,

Éric CIOTTI, Président du Conseil d’Administration,
Le Conseil d’Administration,
Le Colonel Alain JARDINET, Directeur Départemental par Intérim
Le Lieutenant-Colonel Jean-Luc GIACOBI, Chef du Groupement Territorial Nord
L’ensemble des personnels du GT Nord et du SDIS 06
 
Présentent leurs condoléances et leurs pensées les plus sincères.

Les dernières actualités
20 mars 2019
Partenariat Epitech / SDIS 06
Le SDIS signe une convention avec des étudiants de l'Epitech
20 mars 2019
Agression de sapeurs-pompiers : le Président Ginésy condamne un comportement intolérable
Ce jour, en fin de matinée, alors qu'elle intervenait pour porter secours à une personne blessée sur la voie publique à Nice Nord, une équipe de sapeurs-pompiers a dû se replier de son intervention pour se réfugier dans un endroit sûr. Un homme au volant d'un véhicule a voulu délibérément renverser les sapeurs-pompiers de la Compagnie Nice qui prodiguaient les soins nécessaires à la victime.