Opérationnel. Le SDIS 06 fortement impliqué dans l'exercice multi attentats à Cannes.

Publié le 30 avril 2016


Jeudi 21 avril 2016… Il est 9h29 quand retentit l’explosion d’une voiture piégée face à la faculté des métiers de Cannes. Immédiatement, les forces de Police nationale et municipale, le SMUR, les sapeurs-pompiers et l’ensemble des intervenants de sécurité et de secours sont mobilisés sur les lieux.
 
L’exercice de sécurité « multi-attentats » mis en place par la Préfecture des Alpes-Maritimes et la Ville de Cannes est donc lancé…


  Cliquez ici pour visualiser la galerie photo.



Le chef du groupe GATE (Groupe Attentat Extraction) issu du CSP Cannes-la-Bocca, découvre à son arrivée sur les lieux plusieurs victimes à terre et un risque d’explosion secondaire.
 
Très rapidement, l’opération se structure.
 
Un groupe SAP (Secours à Personne) est engagé, le PRV (Point de rassemblement des victimes) et le CRM (Centre de regroupement des moyens) sont établis.
 
Le Plan NOVI allégé est ainsi appliqué et les secours procèdent à la mise en sécurité des victimes.
 
Simultanément la levée de doute sur de possibles explosions est assurée par les forces de police.
 
Un premier bilan fait état d’une centaine d’élèves confinés et de 7 UR (Urgences Relatives), 5 UA (Urgences Absolues) et 4 personnes décédées.
 
La coordination des moyens est en place, mais l’encombrement des réseaux ne permet plus d’utiliser les téléphones portables… Ce sera le cas jusqu’à la fin de la manœuvre…
 
Fort de ses expériences nationales et internationales, les sapeurs-pompiers du SDIS 06 coordonnent l’organisation des secours.
La constitution, via le CODIS, de la réserve tactique d’1 GATE et d’un GSAP est effective et ces moyens opérationnels sont maintenus prés au départ. Les autres VSAV convergent soit vers l’intervention en cours soit vers le Centre de Secours de Mougins, désigné comme site de réserve tactique.
 
A 9h53, des terroristes investissent le Palais des Festivals de Cannes. Sur le parvis, un échange virulent de coups de feu éclate entre les forces de l’ordre et les agresseurs. Ces derniers se retranchent dans les locaux, avec des otages. Plusieurs personnes sont également au sol, victimes des tirs.
 
Arrivé prestement sur les lieux de ce second attentat, le GATE issu du CIS Pastour, procède à l’extraction immédiate des blessés qui jonchent le parvis. Il rassemble plus d’une vingtaine de blessés plus ou moins graves et plus de 70 impliqués.
Au contact des forces de l’ordre, tout est mis en œuvre pour récupérer au plus vite les victimes dans l’enceinte du bâtiment, mais malheureusement son accès est impossible. Les échanges de tirs continuent toujours.
 
Dans le même temps, toute l’attention est également portée sur la voiture des terroristes qui pourrait être piégée. Immédiatement, les services de secours, applique un second plan NOVI allégé et établissent, en collaboration avec la Ville de Cannes et la Protection Civile, un PRV et un CADI.
Une fois cette organisation mise en œuvre, les personnes impliquées, regroupées dans des nids de victimes au fur et à mesure de la progression des forces de l’ordre dans l’enceinte du Palais, sont extraites du bâtiment, fouillées puis orientées vers le PRV ou le CADI.
 
Les VSAV ne cesseront durant toute l’opération d’acheminer les victimes vers les hôpitaux de la région.
 
Le bilan final de cet exercice « multi-attentats » fait état de :
 
- 18 Urgences Absolues 
- 14 Urgences Relatives placés au PRV
- 106 personnes impliquées recueillis au sein du CADI
- 33 décédés, suite à la neutralisation des terroristes et de leurs explosifs
 
 
Le traitement de ces opérations interservices a permis de mettre en œuvre, en première intention, les éléments prévus par la consigne opérationnelle, à savoir 1 GATE, 1 GSAP et 1 GCDT dont un COS par intervention en respectant le principe de gestion d’une opération par site.
 
L’échelon médical a également été joué avec l’implication totale des médecins et des infirmiers du 3SM.
 
Tout au long de l’exercice, la notion d’attentats potentiels supplémentaires sur le secteur a été présente dans les esprits et toutes les dispositions ont été prises pour préserver des réserves opérationnelles.
 
La gestion opérationnelle a été assurée par le CODIS 06, et outre les PC avancés des différentes forces, un PCO monté à l’image des PCO prévus dans les plans ORSEC a assuré le commandement interservices en intégrant la dimension judicaire. Le COD a conservé son rôle d’appui.
 
Au final, près de 130 sapeurs-pompiers et 42 véhicules dont 20 VSAV, 2 PC et une remorque satellite ont été mobilisés aux côtés des forces de sécurité.
 
 
Les autorités du SDIS 06 engagées sur l’exercice félicitent l’ensemble des intervenants qui se sont investis pleinement pour assurer le bon déroulement de cette manœuvre. Elles remercient également tous les groupements engagés sur l’exercice et qui ont fourni de nombreux moyens.
 
 
 
Avec l’aimable collaboration du Lieutenant-colonel Erick CALATAYUD, chef du GT Ouest et du Commandant Gilles FREGA, adjoint au chef du GT Ouest.

Les dernières actualités
14 février 2019
Feu de local mécanique à Cannes : plus de 25 sapeurs-pompiers sont intervenus.
Dans la nuit du 13 au 14 février, plus de 25 sapeurs-pompiers affectés au centre de Cannes Pastour et Cannes Bocca ont été déclenchés pour un feu de local mécanique rue Jean Gras à Cannes.
13 février 2019
Explosion d'une pizzeria à Grasse. Une trentaine de sapeurs-pompiers engagés.
Le 12 février à 17h, le CTA arrondissement de Grasse reçoit de nombreux appels de secours pour une explosion d'une pizzeria à Grasse.
11 février 2019
Décès. Thierry Garzio, lieutenant de sapeur-pompier, nous a quittés à l’âge de 57 ans.
C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Thierry Garzio samedi victime d’un malaise cardiaque foudroyant.