GT EST. Menton et le GT EST cultivent leurs profils internationaux.

Publié le 12 avril 2016

Après la venue de Pompiers Croates en 2015 suite à une manœuvre zonale SDE, c’est en direction de nos voisins transalpins que s’est portée l’attention du GT EST.


Le premier trimestre 2016 est riche en rencontres pour le GT EST et le CSP Menton. Ces derniers se sont mobilisés à plusieurs reprises pour se rendre en Italie ou organiser la venue d’acteurs du secours transalpins.

Les Alpes qui se jettent dans la baie de Menton et marquent la frontière avec l’Italie, la désagrégation morphologique de ce massif maralpin vers l’ouest et la présence de la Principauté de Monaco font du Mentonnais un territoire géographique unique. A l’instar des accès historiques à la vallée de la Roya confrontée aux derniers basculements territoriaux majeurs de la France, cet ensemble protège et isole le territoire particulier du GT Est et d’aucun lui prêterait volontiers la possibilité d’une île.

La beauté géodésique du lieu ne l’épargne évidemment pas de l’ensemble des enjeux que tous les secours connaissent mais veut plutôt y ajouter des problématiques originales. 
Loin de vivre dans l’isolation ou la culture d’un fier particularisme historique, les sapeurs-pompiers du GT Est se sont attachés à traiter le sujet des secours transfrontaliers dans une démarche d’ouverture et de rencontre.

La collaboration transfrontalière est une compétence de la zone de défense et de sécurité, et en ce qui concerne les Alpes-Maritimes un comité mixte franco-italien existe depuis presque 10 ans sous la coupe de la préfecture de Nice pour faire avancer les dossiers, notamment concernant le feu de forêt, le tunnel de Tende et la problématique autoroute.

C’est donc une approche plus pragmatique qui a été proposée par le Capitaine François PELLEGRIN, chef du Service Opération du GT EST avec la bienveillance du Lieutenant-Colonel Maurice GALEY : faire se rencontrer les acteurs du terrain, établir des repères concrets pour l’accueil de renforts ou l’intervention de sapeurs-pompiers français comme ce fut le cas l’été dernier à Olivetta San Michele. Il a pu compter sur la collaboration du CSP Menton et du lieutenant Arnaud STRINA, ce dernier parfaitement bilingue ayant assuré le rôle d’officier de liaison lors des différents échanges.

Rencontre à Cuneo

Une délégation s’est rendue à Cuneo, au commandement provincial des vigili del fuoco. Elle a été reçue par le commandant de la province puis a passé la journée accompagnée de son adjoint Nicola STAITI et d’un instructeur national Bruno BEDINO. Ce fut l’occasion d’échanger sur les structures conjointes et de traiter des différentes problématiques communes de délais d’interventions et de ressources humaines, notamment du volontariat. Les opérateurs de l’alerte italiens, également confrontés à des problèmes d’accès isolés dans les vallées, ont par exemple appris avec intérêt la présence d’une structure à Isola 2000. Toutefois les conditions d’ouvertures de cette APS coïncident pour beaucoup avec la période de fermeture du col de la Lombarde.

Cette journée a été également propice aux échanges concernant la couverture du risque NRBCE. Leurs moyens très fournis ne peuvent tout simplement pas transiter par le tunnel de Tende du fait de leurs gabarits, pour autant l’exposé des techniques opérationnelles fut enrichissant notamment concernant l’usage des drones et l’organisation de l’équipe nationale (en Italie les pompiers sont des fonctionnaires d’Etat).

Il fut également question d’échanges sur les outils cartographiques et de présentation de l’organisation du commandement dans le système français.

Tous les agents présents ont pu comprendre que l’intégration d’un groupe italien dans une intervention française serait aisée avec quelques outils très simples et pratiques une fois la méthode « GOC » exposée.
 
Rencontre à Imperia

La délégation française a également passé une journée au siège du commandement provincial d’Imperia, en compagnie du Commandant Leonardi BRUNI, dirigeant la province et du spécialiste des communications Giampaolo GALLICIA.

Le CSP Menton étant particulièrement intéressé par une portion d’autoroute en territoire italien, nous avons rapidement pu obtenir des documents de leur service pour la partie où les véhicules français seraient amenés à intervenir en premier appel. Cet échange, s’il peut paraître anodin, a été possible via une rencontre directe d’intervenants. Les enjeux ferroviaires ont également été à l’ordre du jour avec la spécificité d’une situation peu banale, la ligne étant, sur territoire italien, et jusqu’à Vintimille exploitée par la SNCF, de simples échanges ont pu répondre directement à plusieurs interrogation de part et d’autre.

Une des particularités de cette journée fut la présentation des outils de la spécialité TAS « Topographie Appliquée aux Secours » : l’inspecteur Giampaolo GALLICIA a pu nous exposer cette spécialité qui s’est vraiment structurée après le séisme de l’Aquila en 2009 et a permis un travail remarquable sur le naufrage du Costa Concordia (avec le concours de l’Adjudant-chef Jacques COLLI du CIS Menton).

Installées dans un Poste de Commandement Mobile, les nouvelles technologies établissent les conditions d’une interopérabilité totale. Etant habitués à travailler avec de nombreux acteurs du secours, les pompiers italiens ont une approche opérationnelle directe et intégrative. Au-delà des considérations de prérogatives nationales, la mise à disposition d’une radio et d’un officier de liaison rendrait totalement autonome et interopérable l’ensemble des acteurs italiens avec les moyens français sur des chantiers à grande échelle. 

Une association ANPAS de Gênes

Le vendredi 18 mars le CSP Menton a pu accueillir avec l’autorisation du Capitaine Éric BROCARDI une délégation de l’association MOLUSSANA ONLUS GENOVA.
 




 Le système italien de SAP mobilise entre-autres des associations qui sont affiliées à l’ANPAS (Association Nationale Assistance Publique Sanitaire), c’est le cas des visiteurs du jour qui ont été reçu par le Commandant Daniel ALLAVENA. Les échanges et présentations furent aussi étonnants qu’enrichissants lors de cette journée.

Cette rencontre, organisée par les Adjudants—Chefs Fernand MASSA, et Bernard RATTO, et à l’initiative de l’Adjudant-Chef Jean COSENTINO répond à une demande des italiens de découvrir notre structure et d’en partir avec de nouvelles idées à adapter dans leur contexte. Du côté français cela aura permis de mieux saisir la répartition et la multiplication des acteurs du secours qui est opéré à quelques kilomètres à peine de nos pénates. 
 
Rencontre à Menton

Le 21 mars c’est une délégation des vigili del fuoco de Cuneo qui a été accueillie dans notre ville et sur le territoire du GT EST. Les travaux de groupes ont porté sur la cartographie et les documents d’aide à la décision Feux de Forêts mis en place par les services Opération et Prévision.

Des groupes d’échanges furent organisés. Une première partie animée par le Lieutenant STRINA permis de présenter le parc engin du CSP Menton et de traiter des différentes techniques opérationnelles. Le Commandant ALLAVENA a insisté sur les dimensions culturelles et sur la fraternité professionnelle nous unissant. Le Capitaine PELLEGRIN anima un échange sur la présentation de notre cartographie.

Après d’autres échanges plus généraux sur les problématiques transfrontalières et une première présentation de nos infrastructures de communication par le Lieutenant SIMONPIERI, l’après-midi fut l’occasion de présenter les 4 CIS de la Roya avec le concours du Capitaine Nicole BERTAINA, chef de Centre de Breil, du Capitaine Christian SALZMANN, chef de Centre de La Brigue, le concours de l’Adjudant-chef Jean-François Migliore, chef CIS Fontan et, sous le couvert du Lieutenant Thierry TERZI, de la garde du CIS Tende, laquelle a présenté le VPSI.
 



 
En conclusion :

Le capitaine PELLEGRIN s’attache à travailler sur le dossier particulier du risque ferroviaire de la ligne Vintimille - Cuneo en exposant son travail sur les accès et les moyens de secours (lorry Geismar), le lieutenant STRINA insiste sur l’interopérabilité et les transits de véhicules.

Nos visites de courtoisie à Cuneo et Imperia ont démontré une réelle demande de collaboration concrète, essentiellement en termes de découverte de nos méthodes de travail, d’échanges de documentation et de traduction. Ce lien de proximité entre SP et VVF rendrait la coopération plus efficace lorsque les exigences opérationnelles surviennent, telles que les interventions de lutte contre les feux de forêt (ex : Olivetta San Michele l’an dernier pour un de nos GIFF).

Dans l’attente des autres rencontres à venir, le travail réalisé ces dernières semaines aura comblé un manque de plusieurs années.

Sous la bienveillance du chef de groupement territorial, face à des situations de prime abord problématiques, le simple fait de se rencontrer permet de se connaître et d’appliquer des solutions simples.
 
 
Avec l’aimable collaboration du Lieutenant Arnaud STRINA, Adjoint au Chef du CIS Menton - GT EST

Les dernières actualités
20 mars 2019
Agression de sapeurs-pompiers : le Président Ginésy condamne un comportement intolérable
Ce jour, en fin de matinée, alors qu'elle intervenait pour porter secours à une personne blessée sur la voie publique à Nice Nord, une équipe de sapeurs-pompiers a dû se replier de son intervention pour se réfugier dans un endroit sûr. Un homme au volant d'un véhicule a voulu délibérément renverser les sapeurs-pompiers de la Compagnie Nice qui prodiguaient les soins nécessaires à la victime.
12 mars 2019
Examen professionnel de lieutenant de 2e classe : arrêté portant ouverture
L'arrêté portant ouverture d’un examen professionnel de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2019 vient d'être publié.
1 mars 2019
Stage : De nouveaux spécialistes SAL 1 dans le département.
Au terme d'une présélection en janvier 2018 pour accéder au stage SAL 1, où les 60 candidats potentiels devaient se démarquer dans 3 domaines : la pratique, l'aptitude médicale et un entretien individuel, 16 sapeurs-pompiers professionnels ont intégré la préformation début février 2018. Cette préformation d'une durée de 5 jours a pu s'organiser sur le secteur de la caserne de la Tour Rouge où l'accueil fut à la hauteur des enjeux et des attentes de tous.