GT Centre. Retour sur le feu du Centre de Valorisation Organique du Broc le 31 janvier.

Publié le 19 février 2016

Le dimanche 31 janvier à 4h40, le CTA arrondissement de Grasse reçoit un appel de secours pour un feu au Centre de Valorisation Organique (CVO) de la commune du Broc, situé au fond de la première avenue de la zone industrielle.

Cliquez ici pour visualiser la galerie photo.


Un groupe incendie, composé du FPTL Carros, du FPT Saint-Isidore, de l’EPC Cagnes-sur-Mer, de la VLOFF Cagnes, du VLM Sud et du VSAV Castagniers, est très rapidement engagé.

A 4h58, le FPTL Carros, sous les ordres de l’Adjudant-chef Jean-Pierre WOLF, se présente et signale « aucune fumée apparente ». La zone de réception des ordures est située à 150 mètres de l’entrée de l’établissement et le portail d’accès est fermé. Après le passage des clôtures, le chef d’agrès et son binôme de reconnaissance découvrent des flammes au cœur des zones de stockages et de conditionnement des ordures. Immédiatement, l’ordre d’établir est donné aux deux binômes.

A 5h07, la confirmation du feu et du groupe incendie est transmise par radio.

A 5h10, le Chef de Groupe, le lieutenant Bruno KOHLHUBER, découvre un incendie d’une superficie de 2 000 m2 environ intéressant des ordures et des installations techniques de conditionnement au sein d’un établissement de 13 000 m2 et traitant exclusivement des déchets. Afin de circonscrire rapidement les foyers, l’officier de garde demande immédiatement le renfort de deux FPT.

Le CODIS et le CTA arrondissement de Grasse engagent le FPT Cagnes et le FPT Bon-voyage ainsi que le Chef de Colonne et son PC. Par anticipation, une cellule dévidoir, un CCFS, un Chef de Groupe et le VRSS sont également mobilisés.

Le Capitaine Jean-Marc ECHAMPE dispose à son tour le PC à l’entrée de l’établissement qui fera office, si besoin, de point de rassemblement des moyens. Connaissant l’établissement par ses nombreuses interventions à caractère radiologique, le Chef de Colonne a pu se concentrer sur l’action immédiate et s’affranchir, dans un premier temps, des mesures d’anticipation suivantes :


-
confirmation des points d’attaque
- pénétration des portes lances au cœur du bâtiment
- désignation d’un Officier Sécurité

- constitution d’un binôme avec le Directeur de l’établissement

- mise en œuvre du VRSS et de la CRAC



Les sapeurs-pompiers se sont ensuite concentrés sur l’extinction totale d’une centaine de tonnes déchets… Afin de limiter la propagation de cet incendie et de préserver ainsi le reste de l’exploitation, quelques pompiers, sous ARI et disposant des qualifications nécessaires, ont conduit les tracteurs présents au sein du CVO pour évacuer et éteindre les ordures en ignition.


Ce n’est que le mardi 2 février en fin d’après-midi que l’opération s’est terminée.

L’action de 8 lances (1 grande lance sur EPC, 2 grandes lances de plain-pied et 5 petites lances) et 3 jours de déblais mécanisés et délicats avec l’appui permanent de 2 petites lances auront été nécessaires.

Au plus fort de l’action, 60 sapeurs-pompiers ont œuvré dans l’enceinte de l’établissement.

Les moyens, les mesures et l’organisation opérationnelle mis en place ont permis de réaliser une gestion efficace de ce sinistre. La stricte application des règles de construction propres à ce type d’établissement aux normes environnementales (construction mixte, murs coupe-feu, porte coupe-feu, ruissellement des eaux filtrées…) a également facilité l’intervention des soldats du feu.

Le Président du Groupe IHOL a souhaité remercier les sapeurs-pompiers au travers d’un courrier et des quelques mots de félicitations ci-dessous adressés au Directeur départemental par intérim du SDIS 06 et à ses personnels :

« Tous les sapeurs-pompiers ont fait preuve de grand professionnalisme et de courage dans le traitement de cet incendie. Même si vos hommes sont entraînés pour faire face à ces conditions compliquées et dangereuse, je salue leur réactivité, leur courage et la qualité de leur action : une implication totale de toutes les unités qui a conduit à une maitrise rapide de ce sinistre tout en sauvegardant une partie importante de cette usine. Tout le dimanche, ils ont ensuite sécuriser le site, travaillé au plus près du brasier, dans la fumée et dans la chaleur, au sein de structures rendues instables, pour écarter tout risque de reprise.

Je souhaiterais que vous puissiez féliciter tous les membres de ces équipes qui ont participé à cette intervention, en leur transmettant toute ma reconnaissance et mon profond respect. »
 

Le 1er et le 2ème COS tiennent à remercier l’ensemble des personnels pour leur professionnalisme et leur adhésion aux décisions de commandement dans cette opération de longue durée. Ils soulignent également l’efficace action du Lieutenant Sébastien JAHANT dans ses fonctions d’Officier Sécurité aux côtés des infirmiers du SSSM et de la Logistique Alimentaire.
 
 
Avec l’aimable collaboration du Lieutenant Bruno KOHLHUBER, chef de Groupe et du Capitaine Jean-Marc ECHAMPE, chef de Colonne.



Les dernières actualités
20 juillet 2022
#ParlonsHistoire : La renaissance du centre de secours de SAINT-MARTIN-du-VAR
La nouvelle caserne a été inaugurée il y a quelques jours... Retour sur une page de son histoire.
4 juillet 2022
Randonnée cycliste « du 17 au Rocher 2022 »
Le 17e régiment du génie parachutiste stationné à Montauban, marrainé par la Princesse Royale Caroline de Monaco, appuyé par la section cyclisme du Club Sportif et Artistique de la Défense de la garnison de Montauban, a constitué une équipe cycliste sous le commandement du Chef de Bataillon Bruno PECH.
15 juin 2022
Challenge 2022 de secours routier et de secours d’urgence : pages d’histoire
Le challenge organisé à Nice est bien proche, alors pourquoi ne pas lancer une invitation à venir découvrir l’espace « histoire » de cette manifestation. Un espace voulu et réalisé grâce à l’exemplaire collaboration entre le SDIS 06 et notre Union Départementale des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes.