GT Ouest. Effondrements d'immeubles à Grasse : les pompiers et leurs équipes spécialisées mobilisés.

Publié le 30 novembre 2015


Le samedi 7 novembre 2015 à 11h37, le CTA d’arrondissement de Grasse, alerté par des appels de secours pour l’effondrement d’un échafaudage sur un chantier à Grasse, déclenche la chaine des secours.

Arrivé sur les lieux du sinistre, le Lieutenant Philippe VEBER, chef de groupe, informe le CODIS de la situation : deux immeubles se sont partiellement effondrés, soit 250 m3 de gravats tombés au sol. Une personne pourrait être ensevelie sous les décombres.



Cliquer ici pour visualiser la galerie photos

Le CODIS renforce immédiatement le dispositif de secours en engageant les 2 sections opérationnelles spécialisées (SOS) « Sauvetage déblaiement » et « Cynotechnique ».

Le Capitaine Stéphane AUGIER, chef de colonne, se rend sur le sinistre. Il est rejoint par le Commandant Gilles FREGA, chef de site qui prend le commandement des opérations, en présence du Sous-Préfet de Grasse, Philippe CASTANET et du Maire, Vice-Président du Département, Jérôme VIAUD.

Plusieurs opérations vont être menées :
- réalisation de la mise en sécurité d’un échafaudage par la SOS « Sauvetage déblaiement »
- mise en place d’un PRV (Point de rassemblement des victimes)
- reconnaissances et évacuations des logements contigus et de 70 personnes
- recherche d’une supposée victime avec les maîtres-chiens et les chiens de « l’Unité cynotechnique »
- sondage des décombres à l’aide du matériel d’écoute et de la caméra vibrascope par les spécialistes du sauvetage déblaiement
- découpe de ferrailles, tronçonnage de poutres et enlèvements sélectionnés des décombres afin de lever tout doute de victime ensevelie
 
Durant toute la journée et jusqu’en début de soirée, une cinquantaine de sapeurs-pompiers de Grasse, Cannes-La Bocca, Bar-sur-loup, Mougins, Saint-Vallier de Thiey, Carros, Pastour, Andon, Etat-Major, Menton, Cagnes-sur-mer, Antibes, Magnan, Bon-Voyage, ont procédé à une opération longue et minutieuse. Une trentaine de véhicules dont le VRSS du 3SM et la LOG d’Eze ont été mobilisés.

A 21h54, cette intervention prend fin. Aucune victime n’est à déplorer.
 

Le 18 novembre 2015, à 20h36, le CTA arrondissement de Grasse est de nouveau alerté pour un nouvel effondrement sur la commune de Grasse.

Cette fois-ci, la façade, un échafaudage et des planchers d’un immeuble inoccupé de 5 étages en cours de rénovation se sont effondrés.




Très rapidement, 24 véhicules d’interventions et 45 sapeurs-pompiers issus des casernes et des SOS « Sauvetage déblaiement » et « Cynotechnique » de Grasse, Mougins, Cannes-la-Bocca, Mouans-Sartoux, Magnan, Saint-Vallier de Thiey, Etat-Major, Menton, Saint-Isidore, Sophia, Roquefort-Les-Pins sont engagés.


Le Capitaine Philippe SOFIA prend le commandant et organise les opérations sur place, rejoint par le Sous-Préfet de Grasse, Philippe CASTANET, le chef de groupement, le Lieutenant-Colonel Erick CALATAYUD, le Maire, Vice-Président du Département, Jérôme VIAUD, et le chef de centre, le Capitaine David DEMANDOLS.

Un périmètre de sécurité est mis en place et 70 personnes des immeubles adjacents sont évacuées.

Après la levée de doute effectuée par les maitres-chiens et les chiens de la SOS « Cynotechnique » et l’étaiement par les spécialistes « Sauvetage Déblaiement », l’intervention prend fin à 01h45.

Aucune victime là encore n’est à déplorer.


Les dernières actualités
17 janvier 2022
Le SDIS 06 recrute des sapeurs-pompiers volontaires saisonniers (saison estivale 2022)
Pour la saison estivale 2022, le service départemental d'incendie et de secours recrute des sapeurs-pompiers volontaires.
13 janvier 2022
Un premier janvier 2002
Elle débutait avec une activité soutenue cette année 2002… Les conditions météorologiques plaçaient, depuis plus de deux semaines, notre département dans une dynamique propice aux feux de l’espace naturel.
12 janvier 2022
Les ateliers de l’IMREDD - 120 étudiants immergés au cœur de 24 crises « IMPACT »
Les 29 et 30 novembre dernier, 120 étudiants de l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque de l’Environnement et du Développement Durable) se sont vaillamment confrontés à la gestion de 24 crises de toutes natures (naturelle, technologique, sanitaire, sociale et attentat).