Carnaval de Nice. La Prévention et le GT Sud ont contribué à la sécurité de ce grand évènement.

Publié le 25 avril 2015


Du 13 février au 1er mars, le 131ème Carnaval de Nice, cette année le « Roi de la musique » a remporté encore un vif succès et attiré 600 000 spectateurs pour l’ensemble de ses manifestations dont quelque 120 000 payants.


Cette manifestation, de renommée internationale, était toutefois sous très haute surveillance puisque depuis les tragiques attentats du 7 janvier le territoire national a été placé en Plan Vigipirate « alerte attentat ».

C’est dans ces conditions particulières que les services de la Prévention devaient assurer en amont la sécurité de cette importante manifestation et que le GT Sud avait pour mission la mise en place d’un dispositif de secours adapté durant ces 17 jours de festivité.

Le GF Prévention, le garant des mesures de sécurité en matière d’évacuation rapide, d’accessibilité et de mise en œuvre des moyens de secours et de lutte contre l’incendie.


A la demande du Maire, et en relation étroite avec l’office de tourisme et des Congrès de Nice, le GF Prévention a étudié l’aspect sécuritaire en matière d’évacuation et d’incendie de ce grand rendez-vous festif niçois. En premier lieu, le préventionniste en charge de ce dossier a procédé à la visite de sécurité sur site pour soumettre par ensuite cette étude au Préfet et à la Sous-Commission départementale de sécurité et d’accessibilité.



Les festivités du Carnaval 2015, qui rassemblent environ 50 000 personnes par jour pour chaque corso, comprennent plusieurs particularités. Le type de manifestation et le classement suivant l’aspect règlementaire (Etablissement Recevant du Public ou Grand rassemblement).

En effet, 5 types de manifestations ont constitué, comme les années précédentes, ce carnaval : les corsi carnavalesque, les batailles des fleurs, la course pédestre déguisée « Carnaval Run », la « parade « Nissarde », le bain du carnaval et l’incinération de sa Majesté « Carnaval ». Un nouveau corso, « Lou Queernaval », a été également ajouté à la programmation des festivités du Carnaval 2015, dans le cadre d’une soirée gay friendly gratuite.

Seuls le Corso Carnavalesque et la bataille des fleurs ont été classés en ERP de type PA (Etablissement de plein air) de 1ère catégorie, puisqu’ils sont censées accueillir plus de 1 500 personnes.


Les autres manifestations ont été répertoriées par la Préfecture des Alpes Maritimes en « Grands Rassemblements » pour les accès publics des corsi et des batailles de fleurs. Les manifestations tels que le bain du carnaval et la course pédestre, etc… demeurent de l’organisation classique.


Tous les éléments relatifs à la sécurité des personnes ont donc été instruits, comme l’évacuation du public présent sur le site (debout sur la place Masséna et/ou assis en tribunes), les sorties de secours sous les tribunes, les accès des façades des bâtiments environnants la place Masséna, prévention des chutes de matériels suspendus sur le public, le positionnement du PC des sapeurs-pompiers, mises en œuvre des tribunes et des régies, nouveau trajets des batailles de fleurs, sécurité sur les tirs de feu d’artifice, etc…


Aprés avoir consulté les services présents à la réunion « Grand rassemblement », le Directeur de cabinet du Préfet a conclu à un avis favorable pour l’organisation de ces festivités.


La sous-commission en salle de la CCDSA a pu ensuite étudier les dossiers présentés à l’issue des visites sur site et des réunions inter-service. Les prescriptions d’usage demandées par le Préventionniste ont été validées par la sous-commission.


Le 12 février 2015, la S/C de la CCDSA, à l’issue de sa visite d’ouverture sur site a émis un avis favorable à l’organisation de ces festivités avec, en conséquence du plan vigipirate alerte attentat, certaines prescriptions à respecter comme la vérification des tribunes avant le début de chaque manifestation.

Durant le Carnaval 2015, le GT Sud renforce l’effectif de la garde incendie et adopte des mesures spécifiques.



Dans le contexte du Plan vigipirate alerte attentat, la mesure prioritaire du GT Sud a été de renforcer son effectif de garde incendie dès le vendredi 6 février jusqu’au lundi 2 mars 2015.


9 sapeurs-pompiers par jour et 12 par nuit ont ainsi renforcé les rangs opérationnels.


C’est donc un effectif total de 140 soldats du feu le jour et 129 la nuit chaine de commandement et VLI/VLM compris qui a été mis en place sur le groupement.


Rappelons qu’en période normale la garde incendie est de 112 SP le jour et 100 la nuit.


Des mesures spécifiques à cette édition 2015 du Carnaval de Nice sont également mises en place.


Un plan ETARE est élaboré par le service Prévision, en relation directe avec les organisateurs et conformément aux consignes préfectorale. Il traduit l’ensemble des mesures relatives à l’événement et son Dispositif Prévisionnel de Sécurité Civile.


Il est composé en 2 parties : la première relative au dispositif dit normal adapté à chaque manifestation de l’évènement et une seconde partie consacrée aux dispositions spécifiques relative au plan NOVI avec anticipation sur le rôle de chacun et l’identification des différents emplacements exploitables en terme de PMA.


Le caractère sensible de cette période a conduit le GT Sud à faire évoluer son dispositif de manière à pouvoir répondre à un évènement de type NOVI.


Aussi, lors de chaque manifestation :
- Le DPS a été renforcé par un Groupe de Commandement NOVI pré positionné en caserne.
En plus des officiers de garde (6), 5 officiers étaient positionnés sur le site de la caserne de Magnan de sorte à pouvoir être projeté sur les lieux d’une intervention.
- Le FPT Magnan était armé et bloqué en caserne permettant d’avoir des « bras » rapidement sur les lieux à disposition du DSI.
- Le CTA Nice avait pour consigne de dégarnir complétement les CIS Hancy et Fodéré en périphérie immédiate de la manifestation.
- Un briefing des cadres du DPS ainsi que les officiers de la chaine de commandement était organisé chaque jour de la manifestation au PC SUD, par le Chef de Site afin de détailler les rôles de chacun.
- Chaque jour, une liste de Cadres de repos a été établie en anticipation, associée à la liste d’astreinte des personnels Logés, de manière à compléter les effectifs de garde sur le GT pour faire face à l’activité opérationnelle courante en parallèle d’un évènement.
Enfin, et en complément de l’exercice multi attentat réalisé à la demande du DDSIS, l’ensemble des personnels Cadres et Homme du rang ont suivi une présentation soutenue de l’ETARE carnaval ainsi que du dispositif NOVI de manière à s’intégrer facilement dans un évènement.

En finalité, les hommes du GT Sud n’auront eu à réaliser que 12 évacuations sanitaires

et 2 interventions pour colis suspect
o 1 carton sur un scooter avenue de Suède à proximité immédiate du Corso,
o 1 carton sur le terre-plein central de la promenade à la fin de la bataille des fleurs

Ces 2 interventions, sans incidences, ayant nécessité toutefois l’engagement du dispositif DPS pour une protection incendie aux cotés des démineurs.

Une collaboration inter service



Le carnaval de Nice, tant dans sa partie « prévention » qu’en matière de dispositif de secours mis en place, implique une collaboration étroite entre l’organisateur, c’est-à-dire l’Office du Tourisme et des Congrès de la Ville de Nice, l’officier préventionniste, la Préfecture, le CERP-SA de la Ville de Nice, le GT Sud et le GF Opération/Prévision du SDIS 06 mais également les services présents à la sous-commission de sécurité tel que la Police nationale, la gendarmerie, la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer).


Les festivités se sont achevées le 1er mars par l’incinération du Roi et le feu d’artifice. Malgré l’annulation de 3 manifestations (1 corso et 2 batailles de fleurs) pour des raisons météorologiques (fortes pluies) mais aucun incident particulier n’a affecté la sécurité de cette 131ème édition.


Outre le talent des carnavaliers et des organisateurs, tous ces services ont œuvré ensemble et en parfaite collaboration au bon déroulement de ce Carnaval 2015, malgré un contexte de plan vigipirate alerte attentat.


Avec l’aimable collaboration du Commandant Roland DE BARNIER, GF Prévention arrondissement Nice et du Commandant David CLARES, GT Sud.

Les dernières actualités
16 novembre 2018
GT Ouest. Nos sapeurs-pompiers ont du talent… Maéva LANIER, championne de skate board !
Le SDIS 06 compte parmi ses agents de nombreux sportifs talentueux qui fréquemment se hissent sur les plus hautes marches des podiums… Maéva LANIER, 22 ans, sapeur-pompier volontaire au CIS Mougins, infirmière diplômée d’état à l’hôpital d’Antibes et licenciée à la fédération française de skateboard depuis de nombreuses années, est l’une de ces brillantes athlètes. Elle a le sourire des sportives qui gagnent et détient déjà un éloquent palmarès…
15 novembre 2018
Solidarité. La Musique des sapeurs-pompiers de Nice soutient la Fondation Lenval…
Le samedi 24 novembre 2018, dès 19 heures, la Musique des sapeurs-pompiers de Nice donnera, à l’Opéra de Nice, un grand concert caritatif au profit de la Fondation LENVAL qui célèbre son 130ème anniversaire.
14 novembre 2018
Etat-Major. Trois officiers mis à l’honneur par le Contrôleur Général René DIES…
Le jeudi 8 novembre 2018, à l’issue du Conseil d’Etat-Major et en présence de ses membres, le Contrôleur général René DIES, Directeur départemental du SDIS 06, a mis à l'honneur trois officiers des groupements fonctionnels Prévention et Alerte lors d’une remise de diplômes.