SPAI. Missions de fin d'année et mobilisation sur les îles Galapagos en 2015.

Publié le 06 janvier 2015


SPAI a repris pour cette fin d’année 2014 ses missions humanitaires. Tout d’abord en octobre, Equateur à Azogues puis en novembre au Pérou à Pisac.

SPAI a donc retrouvé début octobre (et pour la troisième fois) la ville d’Azogues située en zone montagneuse à environ 1000 km de Quito à 2500m d’altitude. Une amitié très forte les unis depuis 2010 avec les Bomberos de la ville.

Cette année la thématique était basée sur le secours en ravin avec l’envoi d’un véhicule 4x4 entièrement équipé pour le groupe GMP qui fêtait en octobre ces 4 années d’existence.
Cette VLTT contient, outre tout le matériel collectif (civière, corde, poulies, mousquetons ….) 10 équipements complets pour les membres de la spécialité à savoir, baudriers, casques poignées, longes et poitrines… matériel neuf, garantie d’une meilleur sécurité indispensable aux missions spécialisées de cette unité.
Les manœuvres enseignées reposaient sur l’utilisation d’un treuil à câble inox, permettant d’effectuer des remontées de victimes, associé à un mât de déport installé sur le crochet de remorque du véhicule. Les spécialistes sapeurs-pompiers d’Azogue peuvent désormais, par exemple, réaliser le secours d’une personne tombée 100 mètres en contrebas de la route en une vingtaine de minutes, que le secours soit en paroi ou en ravin.
Le risque feux de forêts étant conséquent sur cette zone, SPAI a également remis à ses homologues équatoriens un CCF équipé de tuyaux et de divers matériels ainsi qu’un lot de casques, cagoules, gants et tenues F1.
SPAI a donc réalisé 10 jours de formation auprès des personnels et futurs utilisateurs de ces matériels.
Ces pompiers locaux très impliqués et motivés, ont souhaité remercié l’action de SPAI en baptisant leur caserne « Estacion Commandante José TUMMEO » et en décorant tous les membres de la mission de la médaille d’or des sapeurs-pompiers du pays, la plus haute distinction existant en Equateur. Toutes ces attentions permettent aux membres de SPAI de partager des moments d’amitié et de fraternité et sont l’essence de la motivation pour le soutien et l’aide apportés à ces hommes et femmes du secours.

En novembre 2015 se déroulera à Azogues le premier congrès SPAI, qui réunira l’ensemble des casernes qui ont bénéficié depuis 15 ans de l’aide de SPAI. Au programme : journées d’échange et de démonstrations techniques, rencontres avec d’autres pompiers Sud-Américains intéressés par les actions de SPAI. Ce congrès initié par la Commission Andine (équivalent de la commission européenne) regroupera les représentants des 26 casernes réparties dans 8 pays d’Amérique du Sud aidés par SPAI.


En novembre, toute l’équipe de SPAI s’est ensuite mobilisée, pour la sixième fois dans la ville de Pissac au Pérou, afin d’équiper en ambulances et moyens de secours toute la vallée sacrée (vallée touristique menant au MACCHU PICCHU) où des milliers de touristes transitent chaque année, dans des bus et mini-bus plus que vétustes. Les accidents de la route sont nombreux sur cette route.

Aussi, afin de diminuer les délais d’intervention de secours et permettre ainsi d’accroître les chances de survie des victimes de manière sensible, SPAI a formé pendant 10 jours leurs homologues aux méthodes du secours routier et aux techniques associées de secours en ravin à l’aide de matériels spécifiques typés GMP.
Reçus par deux députés de l’assemblée nationale Péruvienne afin de pérenniser les actions de ces partenaires et de faciliter dans le futur les démarches de dédouanement des envois de SPAI.
SPAI aujourd’hui se mobilise pour intervenir prioritairement en fonction des véhicules qui sont offerts dans les casernes les plus démunies du Pérou, afin de pouvoir peu à peu améliorer la qualité des secours dans ce pays où la pauvreté est de mise partout et rythment la vie des Péruviens.
C’est dans ce pays magique et fascinant que les membres de SPAI ont apporté leur connaissance et technicité à leurs homologues. Dans le village D’AGUAS CALIENTES, isolé et accessible seulement par le train, tout problème de santé même bénin prend une tournure dramatique. Des cours de secourismes pour former les personnels aux gestes qui sauvent ont donc été proposés par SPAI, dans un hôtel du Village.

La cinquantième mission SPAI est proche. La motivation de ses membres ne faiblit et elle est en partie liée à l’aide qu’ils reçoivent de la part des autorités du SDIS 06 (et de tous les autres SDIS de France) ainsi que de l’aide des entreprises privées et des bonnes volontés diverses.

SPAI va donc continuer ses missions en 2015.
Ainsi, depuis 2002 cette association bénéficie du haut patronage de l’UNESCO, et sur sa demande, une mission sur les îles GALAPAGOS, afin de les équiper d’un CCF, sera mise en place en 2015. Ce matériel roulant sera équipé d’un revêtement adapté dans sa tonne afin de permettre vira aussi le ravitaillement en eau potable des différents villages et exploitations agricoles en période de sècheresse.
SPAI remercie les autorités du SDIS 06 pour le don des 2 véhicules (VLTT et CCF) au profit des sapeurs-pompiers Sud-Américains.

Avec l’aimable collaboration de José TUMMEO, Président de l’association SPAI.



Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.