GT Nord. Le personnel commando se prépare.

Publié le 27 août 2014


Le week end du 12 juillet dernier 18 Sapeurs Pompiers Volontaires du GT nord ont été lâchés en totale autonomie sous les ordres du Lt Olivier ROSA avec uniquement du matériel et des vivres, auprès d’un point d’eau naturel isolé, loin de tout accès.


Leur mission : faire gravir de l’eau récupérée dans un torrent sur un dénivelé de 200 m (l’équivalent de 7 immeubles de 8 étages empilés les uns sur les autres) sur une distance de 960m.


Leurs difficultés : un terrain abrupt rocailleux, une forte pente ascendante avec des passages à 120% sous un soleil de plomb, une végétation dense dans laquelle il faut trancher pour dégager un passage.


Leur technicité : maitriser les règles d’hydraulique afin de gérer au mieux les ressources mécaniques mises à leur disposition.

Leurs atouts : des hommes et des femmes de la montagne en bonne condition physique, adaptés à ce type de terrain, des mécaniciens de métier capables d’opérer à moteur ouvert sur le terrain, un esprit d’équipe et de solidarité et surtout la volonté de ne jamais s’arrêter avant la fin de la mission.


Leur satisfaction : voir l’eau jaillir de la lance après avoir fait face à toutes ces difficultés.

Avec le soutien précieux du service feu en espace naturel, les commandos se sont également formés à la préparation de zones d’emport et de dépose pour hélicoptères et aux techniques d’accroche de charges sur des machines en stationnaire, à quelques mètres du sol, qu’ils devaient guider au moyen de gestes spécifiques.
Il est à noter que ces opérations peuvent se révéler fatales si elles ne sont pas effectuées avec rigueur et sang-froid.

A l’issue de cette formation les nouveaux commandos, parrainés par de plus anciens, sont venus grossir les rangs du GT nord qui compte aujourd’hui 112 spécialistes.
Les commandos le savent bien, les moyens aériens peuvent calmer de manière conséquente un feu mais seules les équipes au sol peuvent l’éteindre définitivement et pour cela il faut aller le chercher.
Dans ce type de mission le matériel ne doit pas faillir et cela requiert une maintenance assurée de manière chirurgicale par un pool restreint de spécialistes.
De par la nature et l’étendue du territoire qu’elles ont à défendre, ces équipes interviennent sur des feux de forêts tous les ans de janvier à octobre et également sur d’autres groupements pour prêter main forte à leurs collègues.
Les feux peuvent être d’origine pastorale ou être initiés par la foudre ou bien des promeneurs imprudents. Les commandos du nord ont pu montrer leur savoir-faire à l’occasion de l’ouverture de la campagne feux de forêt de l’année 2013 et, depuis le début de l’année 2014, ils sont intervenus à quatre reprises.

Les dernières actualités
7 avril 2021
La citerne de simulation de fuites risque chimique du S.D.I.S. 06
Voici certainement l’un des plus atypiques engins que connut notre SDIS… un véhicule « fait maison » dont il n’exista, mondialement, qu’un seul exemplaire !
23 mars 2021
Chronique d'histoire : le feu du théâtre municipal de Nice... Il y a 140 ans
Il y a 140 ans que se déroulait l’un des grands drames niçois : l’incendie du théâtre municipal et ses 63 victimes.
10 mars 2021
Informations relatives au concours de caporal de sapeur-pompier professionnel
Le Service départemental d’incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (SDIS13) organise pour la zone SUD deux concours externes d’accès au grade de caporal de sapeurs-pompiers professionnels ouverts conformément au 1° et au 2° de l’article 5 du décret n°2012-520 du 20 avril 2012 modifié.