Sports. Olivier Javelle sur la 3ème marche du podium au championnat de France de judo.

Publié le 06 août 2014


Le capitaine Olivier JAVELLE, chef du CIS Menton, officier de sapeur-pompier professionnel, est également un fervent sportif puisqu’une de ses passions est le judo qu’il pratique depuis des années et à haut niveau.


Les 7, 8 et 9 juin, il a participé au championnat de France de Judo, qui s’est déroulé au Parc des Expositions à Saint-Etienne.


C’est avec courage, ténacité, mental et volonté qu’il a concouru aux épreuves individuelles et en équipe de cette compétition nationale.


Retour avec Olivier Javelle sur ce championnat qui malheureusement ne lui aura par permis d’être sur la plus haute marche du podium en individuel et en équipe, mais tout proche de cette dernière avec une très honorable troisième place dans les deux compétitions… Une belle réussite pour cet athlète sapeur-pompier qui a pu rencontrer des adversaires bien plus entrainés que lui. Une belle performance également pour son équipe.




« Le 7 juin ont eu lieu les individuels séniors masculins. J’ai combattu en catégorie moins de 100 Kg. En tout, 7 combattants répartis en 2 poules, une poule de 3, une poule de 4. Intégré dans la poule de 3 judokas, j’ai mené deux combats en phase de qualifications. J’ai perdu mon premier combat de poule et j’ai gagné mon second par ippon (il existe 3 niveaux de points en compétitions nationales Yuko / Waza-Ari / Ippon).


En phase finale, étant second de ma poule, le tirage m’a été très défavorable puisque j’ai dû affronter celui qui allait devenir champion de France. J’ai perdu mon combat par ippon au bout de 5 minutes d’une âpre rencontre... Au final je suis monté sur la 3ème marche du podium après 3 combats très intenses physiquement mais qui me laissent un peu un goût amer car j’ai connu deux défaites.




Le 8 juin se sont déroulés les championnats en équipe. J’étais intégré dans l’équipe nommée "l’Entente Antibes judo" qui s’était qualifiée pour les championnats de France. Nous étions 4 combattants (1 en moins de 66Kg, 1 en moins de 73 Kg, 1 en moins de 81 Kg et 1 en plus de 81 Kg) issus de 3 clubs Antibois différents et réunis pour promouvoir le Judo Antibois au travers des championnats de France.


Huit équipes étaient qualifiées pour cette compétition nationale. Deux poules de quatre ont donc été créées. Nous avons vécu une journée très difficile, plombés par la chaleur… Les organismes ont été mis à rude épreuve. Dans une catégorie dite "open" + de 81Kg où aucune limite de poids n’existe, j’ai gagné quatre combats sur les six que j’ai menés. Toute l’équipe a donné le meilleur de soi, combats après combats et « l’Entente Antibes Judo » est sortie première de sa poule.

En phase finale nous avons rencontré l’équipe du Nord Pas de Calais, réputée difficile... Nous y étions presque… au bout de quatre combats (1 par catégorie) nous n’avons pas pu nous départager. Dans ce cas, la règle veut que les jugent tirent au sort trois catégories qui doivent combattre à nouveau. Mes collègues (en - 66Kg et -81Kg) et moi-même en faisions partie. Le moins de 66Kg a perdu, le moins de 81 Kg a gagné et j’ai malheureusement perdu, dans les dernières secondes d’un rude combat.
Mais l’honneur était quand même sauf, car c’est contre l’équipe qui est devenue championne de France que nous avons donné toute notre énergie ! »

Après cette compétition, Olivier Javelle est revenu dans les Alpes-Maritimes, satisfait tout de même des combats sportifs livrés avec force et courage…. Et avec en finalité une analyse qui lui permettra de briller pleinement lors du prochain championnat :


« Je suis prêt physiquement. Comme on dit en jargon de Judoka, "j’ai la caisse"… Néanmoins le fait de me confronter à des combattants qui effectuent 4 à 5 entraînements par semaine me fait prendre conscience que deux entraînements hebdomadaires ne sont pas suffisants...

Qu’à cela ne tienne ! Je vais tout mettre en œuvre pour m’entraîner plus souvent et viser ainsi de meilleurs résultats, en individuel, comme en équipe, dès l’an prochain. »


Avec l’aimable collaboration du Capitaine Olivier JAVELLE, chef du CIS Menton.


Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.