GT Est. 7 embarcations ravagées par les flammes dans le Port de Menton.

Publié le 21 mars 2014


Le mercredi 19 mars, vers 22h00, une importante lueur illumine le port de Menton Garavan près de la frontière italienne, générant de nombreux appels au CTA d’arrondissement. A l’arrivée du groupe incendie issu des casernes de Menton et de Nice, sept embarcations de plaisance sont la proie des flammes.

Les secours placés sous les ordres du lieutenant Vissio et de l’adjudant Hernandez reçoivent pour missions de mettre en œuvre 2 lances à mousse et une LDMRS 500 afin d’éviter la propagation du sinistre aux unités contigües et de parvenir rapidement à l’extinction des foyers.


Ce dispositif est complété par l’engagement de la vedette « commandant Croizé » et de l’embarcation des sapeurs-pompiers de Monaco. Ces moyens nautiques sont chargés d’un appui à l’extinction et de l’immobilisation des épaves en combustion et à la dérive dans le port, suite à la rupture de leurs amarres.


Une cellule émulseur, un PC de colonne et un soutien sanitaire viennent compléter les moyens engagés.


Après extinction complète, la pose d’un barrage anti-pollution préviendra d’éventuelles diffusions de carburant sur le plan d’eau.

Au total, 47 sapeurs-pompiers sont intervenus sur ce feu de bateaux. A 3h45 l’opération de secours est enfin achevée.
Avec l’aimable collaboration du commandant Daniel ALLAVENA, adjoint au chef du GT Est.
Les dernières actualités
17 janvier 2022
Le SDIS 06 recrute des sapeurs-pompiers volontaires saisonniers (saison estivale 2022)
Pour la saison estivale 2022, le service départemental d'incendie et de secours recrute des sapeurs-pompiers volontaires.
13 janvier 2022
Un premier janvier 2002
Elle débutait avec une activité soutenue cette année 2002… Les conditions météorologiques plaçaient, depuis plus de deux semaines, notre département dans une dynamique propice aux feux de l’espace naturel.
12 janvier 2022
Les ateliers de l’IMREDD - 120 étudiants immergés au cœur de 24 crises « IMPACT »
Les 29 et 30 novembre dernier, 120 étudiants de l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque de l’Environnement et du Développement Durable) se sont vaillamment confrontés à la gestion de 24 crises de toutes natures (naturelle, technologique, sanitaire, sociale et attentat).