GT Sud. 6 LDMRS 500 établies pour lutter contre un feu d'entrepôt à Nice.

Publié le 07 octobre 2013


Dans la nuit du 7 septembre 2013, un important incendie a totalement dévasté un entrepôt de 250m2 d’une fabrique de flacons de parfum et de produits cosmétiques situé sur le boulevard de l’Observatoire à Nice.


Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

Dès la première alerte, à 00h46, le premier FPT engagé constate, à l’approche du sinistre, un important dégagement de fumées.

Les effectifs des CIS Fodéré et Bon Voyage sont dépêchés immédiatement sur les lieux sous les ordres du Lieutenant Jouguet. Son premier message fait état d’un feu d’entrepôt contenant plusieurs futs d’huile, une cuve de gasoil. Un risque important de propagation vers la forêt avoisinante et vers un transformateur électrique est particulièrement redouté. Le Lieutenant Jouguet fait établir 3 petites lances afin de limiter la propagation du feu. Dans le même temps la VLM Sud rejoint le terrain des opérations.
Le Capitaine Jean Giudicelli, officier de garde du GT Sud et chef de colonne Sud, arrive sur les lieux, et tenant compte des risques feux de forêts fait procéder à une sectorisation. Une lance queue de paon est mise en protection du transformateur, une petite lance est déployée en partie haute du sinistre afin de limiter la propagation à la forêt et deux LDMRS sont en manœuvre sur la partie de l’usine en proie aux flammes.
Le Lieutenant-Colonel Olivier Riquier, qui a rejoint le chef de colonne, assiste à la mise en place de ces 3 secteurs d’intervention :
- un secteur feu de forêt dirigé par l’adjudant-chef Luthod
- un secteur incendie commandé par le Lieutenant Jouguet
- un secteur secours à personne géré par le médecin de la VLM
A 2h26, avec 6 lances en manœuvre, les sapeurs-pompiers sont maîtres du feu. A 3h50, ce dernier est éteint et les opérations de nettoyage et déblaiement peuvent débuter. Une ronde est prévue pour 7h30.
En finalité, aucune victime n’est à déplorer. L’intervention des sapeurs-pompiers a permis de limiter le sinistre (malgré bon nombre d’éléments contrariant leur approche) et d’éviter ainsi une propagation au massif forestier avoisinant et aux nombreuses habitations environnantes.
Ce site de production spécialisé dans les conditionnements de parfumerie et de produits cosmétiques regroupe sur une surface de 8000 m2, des bureaux, deux ateliers et des entrepôts. Par la mise en place du dispositif de lutte incendie, seul le lieu de stockage de 250 m2, qui contenait des litres d’huile, une citerne de gasoil et des matériaux de parfumerie, a été ravagé par les flammes.
L’unité de production a donc pu être sauvegardée. Aucun chômage technique n’a eu lieu. Le président de la société COVERPLA, a d’ailleurs adressé un courrier au Directeur départemental afin de féliciter ses équipes pour leur professionnalisme, leur gentillesse et leur attention mais aussi pour avoir permis la sauvegarde de l’outil de production et la reprise du travail dès le lendemain.
Les dernières actualités
20 janvier 2021
Le « chasse-neige » des pompiers de BIOT
Pour notre publication historique bimensuelle de ce mercredi, partons à la découverte d’un engin singulier, le DODGE n° 375 : Affecté au Centre de BIOT le 11 avril 1975, ce camion-citerne léger pour feu de forêts, un DODGE WC 51, 4 x 4 de 18 chevaux, est équipé d’une citerne de 600 litres avec moto pompe d’un débit de 500 litres/minute
18 janvier 2021
Service civique : 12 postes au SDIS 06 pour une durée de 8 mois en 2021
Au regard de l'actualité et des diverses demandes émanant des compagnies et des groupements, le GF Ressources Humaines et Développement du Volontariat relance le dispositif du Service Civique, pour l'année 2021.