7ème Jeux de la Francophonie. Le dispositif prévisionnel de sécurité civile du GT SUD.

Publié le 30 septembre 2013


Habituée à accueillir des événements majeurs, la capitale azuréenne a hébergé les jeux de la Francophonie.

Organisée du 6 au 15 septembre, cette compétition s’est principalement tenue sur le territoire de la Ville de Nice et la plaine du Var.
Après les jeux de Beyrouth en 2009, ces 7ème Jeux de la Francophonie, organisés tous les quatre ans dans l’année post-olympique, auront permis d’accueillir à Nice près de 3000 participants de 18 à 35 ans originaires de 54 nations. Au programme du sport, mais aussi un concours de « création écologique et développement durable ». Nice accueille avec ces Jeux une des vitrines de la coopération internationale.
Deux mois après l’épreuve du Tour de France et le déploiement d’un dispositif pour assurer la permanence des secours malgré de nombreuses contraintes de circulation et une forte présence journalistique, le GT Sud a, une nouvelle fois, répondu présent pour s’adapter aux risques générés par cette réunion sportive et culturelle.
Toute l’expertise du Lieutenant-Colonel Olivier RIQUIER, chef du Groupement (et par le passé chef du Projet G20) et du Commandant Philippe BERGONT (chargé des grands projets et événements) aura été bénéfique pour mettre en place un dispositif sapeurs-pompiers à la hauteur des enjeux.
Le dispositif sapeurs-pompiers se devait de considérer plusieurs éléments.
Les jeux furent officiellement ouverts sur la place Masséna, par le président François Hollande, en présence de son homologue libanais Michel Sleiman, de deux chefs d’Etat africains, l’Ivoirien Alassane Ouattara et le Sénégalais Macky Sall et de plusieurs autres chefs de gouvernements. La cérémonie d’ouverture dans un contexte international alors très sensible réunissait plusieurs personnalités mais proposait également aux niçois de se joindre à la fête jusque sur le quai des Etats-Unis où l’on prévoit alors 10.000 personnes profitant des animations musicales et du traditionnel feu d’artifice. Autre point particulier, les délégations, les arbitres et représentants étaient pour partie logés dans les résidences universitaires de la ville et, pour près d’un millier de personnes, à bord d’un navire affrété par la SNCM pour l’occasion et basé au port de Nice. Ce même port dont la traditionnelle fête réunissant jusqu’à 45.000 personnes coïncida avec le dernier week-end du rassemblement sportif. C’est donc une conjonction d’événements qui fut étudiée, notamment par le service Prévision, dirigé par le Capitaine DEBUISSY.
Placés sous la direction du Commandant BERGONT, les sapeurs-pompiers du Groupement SUD ont ainsi piloté lors de la cérémonie d’ouverture la coordination inter-associative (UDSP, Croix-Rouge française et Association de Protection Civile) avec un PC léger. 16 agents composèrent un détachement de 5 véhicules ; les effectifs de garde furent renforcés de 9 autres agents afin de parer à tout événement.
Si la cérémonie d’ouverture mobilisa grandement les sapeurs-pompiers, c’est aussi sur la durée qu’il fallut répondre aux sollicitations. En complément du dispositif mis en place par les organisateurs un PCO avec les différents services de l’Etat fut mis en place durant la durée de la manifestation avec chaque jour un officier et un opérateur. Les effectifs de garde furent aussi sollicités avec un dispositif en place sur le stade Charles Ehrmann : ainsi les centres niçois ont en alternance servi un VSAV supplémentaire durant les épreuves sportives.
La présence du navire a, elle, mobilisé des effectifs hors garde : tous les jours 4 agents stationnés au CIS la Tour Rouge, sur le port de Nice, spécialisés « GIR » (Groupement Investigation Recherche ») pouvaient intervenir à tout moment sur l’embarcation.
Avec l’inauguration du STADE ALLIANZ RIVIERA le 22 septembre, les jeux de la Francophonie viennent clôturer une saison estivale riche en événement pour le GT SUD : Tour de France, concert de Muse, Iron Man...


Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.