Formation - Stage RCH2-équipier « intervention risques chimiques et biologiques »

Publié le 18 avril 2013

Organisé du 1er au 12 avril par le Groupement fonctionnel Formation-Sport, le stage « RCH2 - Equipier intervention RCH/BIO » a réuni douze sapeurs-pompiers du département.


Cliquez ici pour visiter la galerie photo

Le dernier stage de ce type datant de 2008, l’organisation et les contenus pédagogiques ont été préalablement remis à jour afin de prendre en compte les évolutions réglementaires, opérationnelles, organisationnelles et matérielles.

Ce stage, dirigé par le capitaine Frédéric Audiffred, conseiller technique « Risques Chimiques-RCH4 » et organisateur de la formation, s’est déroulé sur plusieurs sites dont les CIS de Cagnes-sur-Mer, de Menton (pour les séquences liées à la lutte contre les pollutions) et de Grasse (pour les séquences liées aux risques biologiques et à la décontamination).

Les 12 stagiaires retenus étaient issus des centres ou groupement suivants :

  • 1 CIS Bon Voyage,
  • 2 CIS Fodéré,
  • 2 CIS St Isidore,
  • 1 CIS Magnan
  • 1 CIS Menton,
  • 1 GF Formation,
  • 3 CIS Grasse,
  • 1 CIS Cabrières.

Les stagiaires se sont rendus sur le plateau technique « Risques Technologiques » du SDIS du Var, basé au CIS de Fréjus. Ils ont pu mettre en application les méthodologies et techniques spécifiques dans les environnements de situations accidentelles :
  • accident de TMD routier,
  • accident de TMD ferroviaire,
  • accident dans un site industriel.
Au-delà des situations, ils ont pu appréhender l’intérêt de tels outils pédagogiques.


Ils ont également pu manœuvrer au sein de deux installations classées « Seveso seuil bas » situées à Grasse (établissements Robertet et Charabot) et mesurer l’intérêt de bien prendre en compte les conseils techniques du responsable sécurité des entreprises, tant sur le produit concerné que sur les infrastructures impactées.

Ce stage a permis de remonter les effectifs de spécialistes du niveau RCH2 de cette Section Opérationnelle Spécialisée vers l’objectif de 100 agents fixé par le Groupement fonctionnel Opération et retenu dans les objectifs du Plan pluriannuel de Formation.

L’implication, l’expérience et la pédagogie des formateurs permanents (l’adjudant Noël Revelly-RCH2 GT Est, l’adjudant Franck Creuzenet-RCH2 du GF Opération et le sergent-chef Ortiz-RCH2 du CIS Cannes-la-Bocca) ainsi que des formateurs ponctuels (le capitaine Nicolas Juan-RCH3 du CIS Antibes, le capitaine Laurent Michel-RCH3 du GF Technique, le capitaine Christophe Ricci-RCH3 du GT Centre et l’Officier-Expert Sylvie Breton) ont permis aux stagiaires de mieux prendre en compte les conséquences opérationnelles de chaque donnée théorique à acquérir en conformité avec le scénario pédagogique ad hoc.

A noter la présence du commandant Philippe Gambe de Vergne, RCH4 et conseiller technique départemental du SDIS du Var qui a participé aux évaluations certificatives et mis à disposition les installations pédagogiques du CIS Fréjus, dans le cadre des relations instituées et entretenues par le capitaine Frédéric Audiffred avec ses homologues varois et de la zone de défense.

Le 3SM, représenté par le commandant-vétérinaire Véronique Vienet, conseiller technique risque biologique, le médecin lieutenant-colonel Gilles Barrier et le pharmacien colonel Denis Josse, a apporté son expertise dans le domaine médical sur les séquences pédagogiques concernées.



Cette spécialité, dont les effectifs restent relativement stables au cours des années, comprend aujourd’hui 5 cellules interventions RCH/BIO réparties sur les CIS de Grasse, de Cannes-la-Bocca, de Cagnes-sur-Mer, de Saint-Isidore et de Menton (soit un potentiel de 2,5 CMIC sachant qu’une Cellule Mobile d’Intervention Chimique est constituée de :

- deux cellules intervention RCH/BIO, commandées par un cadre du niveau chef de groupe au minimum, titulaire du RCH3), ainsi que les vecteurs suivants : 
- une berce anti-pollution basée au CIS Menton,
- une cellule décontamination (CEDEC) basée au CIS Antibes,
- une berce risques technologiques basée au CIS de Cannes-la-Bocca,
- de deux unités mobiles de décontamination basées au CIS de Grasse,
- une cellule NRBC basée au CIS de Saint-Isidore.
 
Les spécialistes RCH/BIO doivent acquérir des formations « initiales » et sont astreints à suivre des formations continues (entrainements ou formations) afin d’être recyclés et de figurer sur la liste opérationnelle validée par le Préfet des Alpes-Maritimes :

  • RCH1 : 7 jours de formation (emploi non opérationnel sur le SDIS06),
  • RCH2 : 10 jours de formation + 30h d’entrainements annuels,
  • RCH3 : 15 jours de formation + 30h d’entrainements annuels + 24h de FMA au niveau zonal tous les 3 ans,
  • RCH4 : 17 jours de formation + 30h d’entrainements annuels + 24h de FMA au niveau national tous les 5 ans.
Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.