Prévention - Les accidents domestiques : ça n’arrive pas qu’aux autres !

Publié le 05 avril 2013

  • En France :
  • 15 500 personnes décèdent chaque année à la suite d’un accident survenu à domicile.
  • Cela représente en moyenne 4 fois plus de morts que les accidents de la route
  • 4,5 millions blessés et 500 000 hospitalisations par an suite à un accident domestique.
 
  • Dans les Alpes-Maritimes en 2012 (selon les interventions du SDIS) :
  • 15 873 interventions provoquées par des accidents domestiques soit environ 14% du nombre total (114 305).
  • 8 000 concernent des personnes âgées et 630 des enfants de moins de 6 ans.
- 73 décès liés à des accidents domestiques (dont 49 personnes de plus de 65 ans et 3 enfants de quelques années seulement.)…
 

 
Vendredi au Conseil général des Alpes-Maritimes, M. Eric Ciotti, député, président de l’Assemblée départementale et du SDIS 06 a présenté une campagne sur la prévention des risques domestiques, « très dangereux et encore trop méconnus. »
Une campagne ciblée sur les publics les plus vulnérables et mobilisant un grand nombre de services du Conseil général (social, santé, petite enfance, culture, éducation…) ainsi que le SDIS 06 représenté par le colonel Patrick Bauthéac, Directeur départemental et chef de Corps.
 
 
Cette campagne, largement diffusée, vise deux types de public particulièrement vulnérables   : les enfants en bas âge et les personnes âgées.
 
Chacune de ces deux classes d’âge sont exposées à des risques très spécifiques :
 
  • Les cas de suffocation et d’asphyxie sont les premières causes de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans. Les chutes causent le plus d’accidents mortels chez les moins de 10 ans. Les enfants sont aussi les premières victimes de brûlures, intoxications, électrocutions, noyades et morsures.
  • Les chutes constituent la première cause de mortalité chez les plus de 75 ans et représentent plus de 10 000 décès par an en France, dont 95% de personnes âgées.
 
Pour lutter contre ces accidents récurrents, la campagne consistera à sensibiliser le maximum de personnes pour que tout un chacun sache évaluer une situation à risques, connaisse les principaux aménagements à domicile pouvant les prémunir du danger et apprenne les gestes et attitudes à adopter.
 

 
Pour les tout-petits : des brochures destinées à aider les parents à éviter les accidents domestiques de leurs enfants.
Des flyers, réalisés à 50 000 exemplaires et des affichettes seront ainsi distribués dans
85 antennes du Conseil général et dans divers centres médico-sociaux du département.
 
Pour les personnes âgées : un numéro spécial hors-série d’ « Étape 06 Seniors » sera consacré aux risques encourus. Il mettra en avant les bons gestes et les meilleures solutions à mettre en œuvre à domicile pour éviter notamment une mauvaise chute.
 
Réalisé en 28 000 exemplaires, il sera envoyé à un grand nombre de seniors et largement distribué.
 
Des opérations de sensibilisation.
 
 
« Nous avons voulu que l’action de terrain des sapeurs-pompiers, qui concerne la sensibilisation et la prévention de nombreux risques, prenne de l’ampleur avec des opérations spécifiques et ciblées sur les risques domestiques. Les sapeurs-pompiers iront ainsi très souvent au contact des collégiens. Chaque mois dans un établissement différent, ils sensibiliseront une soixantaine d’élèves avec des formations théoriques sur la prévention des dangers de la vie courante, l’assistance aux personnes en danger, le risque incendie à domicile et des exercices pratiques ».
 
La première opération se déroulera au collège Louis Nucéra de Nice en mai prochain.
 
Ils iront aussi au contact des écoliers, en sensibilisant aux risques domestiques les camarades des classes de leurs propres enfants.
 
Ils iront au contact des familles, dans les Écoles des parents - Maison des enfants à Nice et au Cannet, pour des conférences débats et ateliers autour de l’éducation aux risques domestiques des enfants.
 
Ils iront au contact des seniors avec des conférences débats et ateliers sur les accidents domestiques au Palais de l’Agriculture de Nice.
 
Le domicile est en général perçu comme un lieu de détente et de relâchement à l’abri des dangers du quotidien. Il est pourtant le cadre d’un grand nombre d’incidents souvent très graves.
 
Chutes, intoxications, incendies, brûlures, électrocutions et chocs et pincements sont autant de risques qui peuvent avoir des conséquences dramatiques.
 
 
A noter 30 animateurs sapeurs-pompiers du groupement fonctionnel Citoyenneté chargé de l’éducation des populations aux risques, ont sensibilisé, grâce à la convention quadripartite entre le Rectorat, la Préfecture, le SDIS et le Conseil général, plus de 250 000 adultes et 25 000 écoliers, collégiens et lycéens dans 105 écoles, 65 collèges et 16 lycées du département depuis 1995.
Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.