Message du Président Eric CIOTTI. Journée des droits de la femme.

Publié le 08 mars 2013

Le 8 mars 1977, les Nations Unies ont officialisé la Journée internationale des droits de la femme. Cette date symbolique donne l’opportunité de rappeler aux Françaises que long fut le combat qui leur permit d’acquérir des droits naturels, légitimes et justes et qu’elles les doivent à des femmes et des hommes remarquables comme Marie Curie, Simone Veil, le général de Gaulle ou Lucien Neuwirth. Avec détermination et courage ils ont lutté contre les archaïsmes, les préjugés, les interdits qui mettaient les femmes en situation d’infériorité dans la famille et dans la société.  
 
1791/1792, il est loin le temps des années où Olympe de Gouges rédigeait la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne » proclamant que la femme naît libre et demeure égale à l’homme en droits. Dès 1804, le Code civil institutionnalisait, au contraire, l’infériorité de la femme qui doit obéissance à son mari.
 
1850, il est loin le temps de la loi Falloux sur l’éducation qui imposait la création obligatoire d’écoles de filles dans les communes de plus de 800 habitants.
 
1944, il est proche le temps où le droit de vote et d’éligibilité est accordé aux femmes.
 
1965, il est proche le temps où la loi donne aux femmes mariées le droit exercer une profession et d’ouvrir leur propre compte bancaire sans l’autorisation de leur mari.
 
1967 et 1975, il est proche le temps où la loi Neuwirth autorise la contraception et celui où la loi Veil autorise l’interruption volontaire de grossesse.
 
1976, il est proche le temps où la mixité devient obligatoire dans tous les établissements scolaires publics et où les femmes ont le droit d’exercer les mêmes missions que les hommes dans les corps de sapeurs-pompiers.
 
2008, il est très proche le temps où est enfin inscrit dans la Constitution « l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».
 
Ce rappel historique ne doit pas nous faire oublier que, dans le monde, des millions de femmes encore considérées comme inférieures aux hommes sont privées de droits et de libertés, soumises à des pratiques traditionnelles néfastes à leur santé, ou pire voient la législation de leur pays revenir sur des acquis !
 
Qu’aujourd’hui encore, des millions de femmes sont bafouées, humiliées, victimes d’atteintes à leur dignité, de violences, jusqu’au sein de leur propre foyer.
 
La vigilance de tous s’impose face à ces situations intolérables, souvent animées par l’obscurantisme et le fanatisme.
 
En ce 8 mars, jour de commémoration des droits de la femme, n’oublions pas que ce qui nous semble naturel aujourd’hui est le fruit d’une longue histoire qui, hélas, reste d’actualité.
 
 
Eric CIOTTI
Député
Président du Conseil général des Alpes-Maritimes
Président du SDIS 06
Les dernières actualités
28 juillet 2021
Il y a 35 ans… Notre département s’embrasait…
Jeudi 24 juillet 1986… C’est un contexte météorologique bien particulier qui règne ce jour-là sur notre région… Sous l’action du mistral, la température s’élève anormalement et le taux d’hygrométrie tombe de 80 à 15 %...
15 juillet 2021
PROTEGER nos FORETS contre l’INCENDIE …C’était comment avant ?

A l’orée de cette période rouge de l’été 2021, je nous propose un petit retour en arrière sur les préconisations estivales et l’organisation de la lutte en matière de feux de végétation durant la première moitié du XXème siècle dans nos Alpes-Maritimes.
6 juillet 2021
Charles Ange GINÉSY réélu président du conseil départemental des Alpes-Maritimes
Jeudi 1er juillet, le Président Charles Ange GINÉSY a été réélu président du conseil départemental des Alpes-Maritimes et ainsi également président de droit du conseil d’administration du SDIS06.