CIS Hancy de Nice - Ses collègues n’oublient pas David Anguille, « mort au feu » à 25 ans

Publié le 25 février 2013

Comme chaque 21 février depuis sa mort tragique à cette date de 1997, la mémoire du sapeur David Anguille a été honorée en présence de Joseph Calza, Conseiller général représentant M. Eric Ciotti, député, président du Conseil général et du SDIS 06, du colonel Patrick Bauthéac, directeur départemental et chef de Corps, du lieutenant-colonel Olivier Riquier, chef du groupement Sud, et de la garde sous les ordres du capitaine Frédéric Caille, chef de centre.

David Anguille avait été foudroyé par un arc électrique alors qu’il intervenait avec ses camarades sur un feu de cave à deux pas de la caserne, boulevard Raimbaldi à Nice.

Rassemblés devant la stèle sur laquelle son nom est gravé, les sapeurs-pompiers se sont souvenus d’un collègue mort au feu, d’un ami parti à l’âge de 25 ans, d’un homme généreux et apprécié.

Recruté le 1 er septembre 1996 et incorporé au CIS Hancy le 27 janvier 1997, David Anguille avait, malgré son jeune âge et sa toute récente incorporation, déjà accompli 48 missions opérationnelles.

Trois gerbes ont été déposées devant la plaque commémorative et le portrait de David Anguille : par le commandant Patrick Arcos et le lieutenant Patrick Perraud, au nom de l’association d’Entraide des sapeurs-pompiers de Nice, par le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et Chef de Corps accompagné du lieutenant-colonel Olivier Riquier et par M. Joseph Calza.
Les dernières actualités
8 octobre 2021
Inauguration du centre de secours de Roquefort-les-Pins
Le nouveau centre d'incendie et de secours « Jacques LIECHTY » de Roquefort-les-Pins a été inauguré le mardi 5 octobre
6 octobre 2021
La remorque pompe-citerne de ROQUEFORT-les-PINS
Le 5 octobre 2021, nos autorités inauguraient les installations du nouveau centre d’incendie et de secours de ROQUEFORT-les-PINS, l’occasion pour moi, de nous faire revenir sur un engin peu connu…
2 octobre 2021
Hommage aux commandants Bruno KOHLHUBER et sapeur Loïc MILLO
Il y a un an, nos deux collègues Bruno et Loïc disparaissaient, emportés par la tempête Alex.
Nous ne les oublions pas.