« Aide à la décision » au GF 6 - Le capitaine Laurent Michel major de sa promotion

Publié le 28 janvier 2013

Particulièrement bien intégré au GF 6 dirigé par le lieutenant-colonel Marc Genovese, le capitaine Laurent Michel vient d’être honoré par l’ENSOSP qui récompense chaque année les meilleurs travaux menés dans différents domaines professionnels spécifiques aux sapeurs-pompiers.

Major de sa promotion avec une moyenne de 17/20 dans le cadre d’études universitaires visant à l’obtention d’un MASTER 2 SCIENCES option « gestion des risques et des crises de la sécurité civile », le capitaine a rédigé un mémoire relatif à l’activité de ce groupement fonctionnel (analyse et prospectives).

Cette réflexion a été initiée par une première démarche visant à identifier puis à modéliser les différents process.

« Très rapidement, la nécessaire adaptation du groupement à son environnement économique, professionnel et structurel, nous a amenés à nous interroger sur les fondements même de nos pratiques et à leurs possibles améliorations.

L’analyse, par la modélisation mathématique du groupement fonctionnel technique a permis de prendre la mesure de la complexité du système et notamment des nombreuses interactions conditionnant ses pratiques face à l’indisponibilité des véhicules et au personnel nécessaire pour y remédier.

Bien conscient que les résultats ne sont qu’une représentation théorique de la vérité, il n’en reste pas moins vrai que cette étude s’apparente à un véritable outil d’aide à la décision permettant d’éclairer un axe de réflexion ou de valider la faisabilité d’un objectif.

Dans cette étude, le dimensionnement et l’activité du GF 6 a permis de disposer de quelques éléments de réponses sur des questions structurantes quant à l’avenir du groupement :

 1 Pérennité des ateliers de groupement ?
 2 Dimensionnement des ateliers (humains et matériels) ?
 3 Prospective et dimensionnement d’un nouvel atelier sur l’arrondissement de Nice ?

Toutes ces questions ont aujourd’hui une amorce de réponse qui devra être validée ou modifiée.

Quoiqu’il en soit, cet outil a déjà permis la mise place d’indicateurs extrêmement précieux sur la disponibilité des engins, le temps moyen de réparation entre les pannes. Ces informations vont dans le sens de l’élaboration future d’un tableau de bord « technique » exhaustif et à sa mise à jour automatique.

« Dernier point et non des moindres : je voulais signaler que l’implication sans faille de l’ensemble des personnels du GF6 ( Atelier de réparation, service des pièces détachées, secrétariat et commandement) aura permis de finaliser ce travail et surtout d’apporter une contribution substantielle à la réalisation de ce projet ».
Avec l’aimable concours du capitaine Laurent Michel.

Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.