Charles Ginésy a été inhumé hier. Il avait été le premier Président du Conseil d'administration du SDIS 06.

Publié le 04 janvier 2013

Aux côtés du Préfet des Alpes-Maritimes, -et pas moins de cinq sous-préfets- tout ce que le département compte de maires, de députés, de sénateurs, de conseillers généraux et régionaux, s’est retrouvé hier matin jeudi à Valberg, puis à Péone et à Guillaume pour les obsèques de M.  Charles Ginésy, décédé dimanche à son domicile de Valberg.
 
Ancien sénateur, maire de Péone-Valberg pendant 42 ans, Conseiller général de 1961 à 2003, Président de l’Assemblée départementale de 1990 à 2003, Président du Parc naturel du Mercantour pendant 23 ans (etc.), « Monsieur le Sénateur », comme l’appelaient les habitants du Haut-Pays, avait 90 ans.
 
Marié à Mme Georgette Ginésy qui ne cessa de l’accompagner, père de Charles-Ange Ginésy, son fils unique, maire de la commune et député, Charles Ginésy aura œuvré pendant des décennies à préserver les vallées, les haut et moyen pays de la désertification.
 
 Visionnaire et constructeur dans l’âme, celui qui débuta comme instituteur « pour faire plaisir à sa mère », elle-même directrice d’école à Péone, participa au désenclavement de ces territoires (80% de la surface du département pour 20% de sa population) par de spectaculaires aménagements. Plusieurs lieux publics dont des tunnels portent son nom. La création et le développement de la station de Valberg sont aussi le résultat d’une volonté, d’un acharnement jamais démentis.
 
Président de la commission administrative du SDIS 06, Charles Ginésy devint avec la départementalisation, le premier Président du Conseil d’administration du SDIS 06 avant de déléguer ses pouvoirs à Pierre Guy Morani auquel succédèrent Christian Estrosi et aujourd’hui Eric Ciotti. Sans l’attention particulière et soutenue qu’il porta au service départemental d’incendie et de secours des Alpes-Maritimes pendant plus de dix ans, ce dernier ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.
 
C’est en sa qualité de Président et en accord avec le Préfet Pierre Breuil qu’il avait nommé le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et Chef de Corps à la tête du SDIS06, accompagné lors de la cérémonie du colonel Alain Jardinet, son adjoint, du lieutenant-colonel Jean-Luc Giacobi, chef du GT Nord, de l’adjudant Lionel Clary, chef du centre de Valberg. Un détachement des sapeurs-pompiers du centre de Valberg et du GT Nord était présent pour rendre les honneurs à M. Charles Ginésy.
 

Haie d’honneur des sapeurs-pompiers

 

Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.