Biot - 68 hectares sont inondables

Publié le 28 novembre 2012

La commune de Biot est particulièrement exposée aux risques potentiels d’inondations générées par quatre cours d’eau et vallons (la Brague, la Valmasque, les Horts et les Combes). La zone inondable de la commune est estimée à environ 68 hectares.


 
La Brague est un des cours d’eau les plus sensibles aux intempéries du Groupement territorial Centre. Elle prend sa source à Châteauneuf-de-Grasse. Son embouchure est située à Antibes. Elle a une longueur de 21 kms. Elle draine 70 km2 de bassin versant sur 11 communes par près de 100 kms de vallons et ruisseaux.
 
A ce titre, la ville de BIOT a dernièrement organisé à la demande du maire un exercice de « mise en situation du Plan Communal de Sauvegarde », (PCS) "Inondations ».
 
Le scénario de l’exercice a été en partie calqué sur les inondations survenues dans la nuit du 5 au 6 novembre 2011 et plus particulièrement "une crue sévère de la Brague avec inondations du quartier de la Passerelle, route des Clausonnes et chemin de la Brague" à Biot.
 



Le PC communal de Crise a été activé par le Maire (DOS). Différentes cellules ont été mises en œuvre :
 
- Cellule de commandement (intégrant l’officier de liaison SP),
- Cellule de communication,
- Cellule Sécurité Population,
- Cellule Interventions Techniques,
- Cellule Hébergement.
 
Le lieutenant-colonel Frédéric Gosse (chef du GT Centre et chef de site de permanence) et le lieutenant Dorain Desvaux (chef du CIS Biot) ont activement participé à cet exercice en assurant respectivement les fonctions de COS et d’officier de liaison au PC communal de crise.
 



L’objectif de cette simulation a été de tester la réactivité des services municipaux, le schéma d’organisation du PCS et surtout d’anticiper l’évacuation (fictive) de la population (30 personnes pour l’exercice) avant la crue de la Brague et la montée rapide des eaux dans les rues et habitations riveraines.
 
Dans un premier temps, la gendarmerie et la police municipale ont organisé (fictivement) l’information de la population, l’évacuation -fictive elle aussi- et le recensement des riverains habitant dans la zone sensible le long de la Brague.
 
Le déclenchement du Plan Communal de Sauvegarde a permis de rappeler et souligner l’importance :
 
- de l’anticipation par les sapeurs-pompiers et la commune de l’évènement dès l’alerte orange météo, 
- du schéma d’organisation du PCS,
- du support cartographique,
- de la communication interservices,
- de l’information de la population,
- de la préparation des matériels,
- du pré-positionnement des minibus communaux
- du recensement, de l’organisation des centres d’hébergement et de leur capacité d’accueil,
- du recensement de la population évacuée,
- de l’organisation matérielle du PCS.
 
 
Maire de Biot, M. Jean-Pierre Dermit s’est dit satisfait du déroulement de l’exercice qui a été profitable à tous les "acteurs" et services concernés.
 
 

Capitaine Emmanuel Lathière
Chef du Service Opérations
GT Centre

Les dernières actualités
17 janvier 2022
Le SDIS 06 recrute des sapeurs-pompiers volontaires saisonniers (saison estivale 2022)
Pour la saison estivale 2022, le service départemental d'incendie et de secours recrute des sapeurs-pompiers volontaires.
13 janvier 2022
Un premier janvier 2002
Elle débutait avec une activité soutenue cette année 2002… Les conditions météorologiques plaçaient, depuis plus de deux semaines, notre département dans une dynamique propice aux feux de l’espace naturel.
12 janvier 2022
Les ateliers de l’IMREDD - 120 étudiants immergés au cœur de 24 crises « IMPACT »
Les 29 et 30 novembre dernier, 120 étudiants de l’IMREDD (Institut Méditerranéen du Risque de l’Environnement et du Développement Durable) se sont vaillamment confrontés à la gestion de 24 crises de toutes natures (naturelle, technologique, sanitaire, sociale et attentat).