Prévision - Manœuvre POI - plan d’organisation interne - à l’usine de Charabot du Plan de Grasse

Publié le 02 novembre 2012

Le bassin grassois demeure particulièrement sensible en termes de risques industriels. L’industrie des parfums et arômes implique la présence de nombreuses ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement) d’importance diverse.
 
Dans ce cadre, le bureau Prévision du CSP Grasse élabore les plans de secours (fiches réflexes) et effectue régulièrement des manœuvres en partenariat avec ces établissements sensibles.
 
Ce fut le cas, mi-octobre, au sein de l’établissement Charabot, au Plan de Grasse. L’usine, classée Seveso -seuil bas-, est spécialisée dans les arômes industriels. Elle compte une trentaine d’employés.
 
Scénario de la manœuvre : fuite sur un fût contenant de l’éthanol dénaturé à l’hexane et inflammation de la flaque au sol.

Dès le début du sinistre, les bâtiments de l’usine ont été évacués et l’équipe incendie interne entreprit les premières actions (mise en repli des machines, coupures énergies, reconnaissance en étages, sauvetage, établissement d’une première LM2*). Un des membres de l’équipe simula alors un malaise et se porta désormais manquant.

 

 

L’alerte fut ensuite donnée au CTA Ouest qui engagea dans un premier temps des moyens du CSP Grasse (VCDG*, FPT*, EPA*, VSAV*).
 
A son arrivée sur les lieux, le lieutenant Philippe Giammarioli, chef de groupe, prit contact avec le poste de garde qui lui indiqua le bâtiment concerné, puis avec le responsable de l’équipe incendie sur place (également chef de l’atelier concerné).
 
 Après reconnaissance :
 
- le BAT* fut envoyé dans les étages pour effectuer le sauvetage du membre de sécurité manquant.
 
 La victime retrouvée fut prise en charge par le VSAV. Le BAT procèdera ensuite aux relevés explosimètriques extérieurs et à la mise en place d’un périmètre de sécurité

- Parallèlement aux actions du BAT, le BATT* et le BAL* ont établi une deuxième LM2 pour relever l’équipe Charabot. Par convention de manœuvre, on considéra alors le feu rapidement éteint. Le BAL effectuera ensuite une reconnaissance en étages pour fermeture portes de recoupement. Le BATT restant en protection à la LM2.


La CMIC* Grasse, suivie de la CMIC Cannes, arrivèrent sur les lieux en même temps que l’ingénieur sécurité du site et le directeur des opérations internes qui déclencha le Plan d’opération interne (POI). Une concertation commença alors pour déterminer les propriétés du produit concerné et la manœuvre à suivre.
 
Le capitaine Laurent Sève, chef de colonne, se présenta sur site et prit le COS du chantier. Il fit monter le PCC* et sectorisa l’intervention en 3 secteurs :
 
- secteur chimie : une première équipe CMIC fut engagée dans les locaux pour une reconnaissance autour du fût renversé et des relevés d’explosimètrie. La deuxième équipe se chargea de la mise en place de barrières d’absorbant, du conditionnement du fût et des relevés d’explosimètrie complémentaires. Le BAT assura la protection incendie des binômes engagés.
 
- secteur incendie : transformation de la LM2 en LDMRS 500* pour protection des binômes CMIC engagés. Une lance queue de paon fut alors établie en protection de l’entrepôt voisin.
 
- secteur soutien/logistique

 


Une fois les actions menées à leur terme et la SITAC* réalisée au PCC, il fut décidé de mettre fin à l’exercice.
 
Du débriefing réalisé sur place avec les personnels sapeurs-pompiers et de Charabot, il ressortira :
 
Points favorables :
 
- Présence d’une équipe incendie interne à l’usine.
- Proximité du CSP Grasse.
- Vent nul sur secteur.
- Bonne communication avec les personnels techniques du site (réalisation de croquis, mise à disposition de plans…)
 
Points défavorables :
 
- Manœuvre en configuration nocturne impliquant un effectif réduit d’intervention interne (ingénieur et direction d’astreinte T+20min.)
- Difficulté d’identification du responsable d’atelier.
- Les plans du site avec les seuils des effets des phénomènes dangereux seraient souhaitables.
- Les plans de secours (FIRE / ETARE) seraient eux aussi souhaitables au sein du PCC.
 
 
Service Départemental d’Incendie et de Secours des Alpes-Maritimes
GT Ouest - CSP Grasse - Bureau Opérations/Prévision
 
-LM2 : Lance à Mousse
-BAT : Binôme d’attaque
-BATT : Binôme d’attente
-BAL : Binôme alimentation
-CMIC : Cellule Mobile d’Intervention Risques Chimiques
-PCC : Poste de Commandement de Colonne
-LDMRS 500 : Lance Débit Modulable Réglable Stabilisé
-SITAC : Situation Tactique
Les dernières actualités
12 mars 2019
Examen professionnel de lieutenant de 2e classe : arrêté portant ouverture
L'arrêté portant ouverture d’un examen professionnel de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2019 vient d'être publié.
1 mars 2019
Stage : De nouveaux spécialistes SAL 1 dans le département.
Au terme d'une présélection en janvier 2018 pour accéder au stage SAL 1, où les 60 candidats potentiels devaient se démarquer dans 3 domaines : la pratique, l'aptitude médicale et un entretien individuel, 16 sapeurs-pompiers professionnels ont intégré la préformation début février 2018. Cette préformation d'une durée de 5 jours a pu s'organiser sur le secteur de la caserne de la Tour Rouge où l'accueil fut à la hauteur des enjeux et des attentes de tous.
22 février 2019
Examen professionnel de sergent : les résultats
Dans le cadre de l'examen professionnel de sergent de sapeurs-pompiers professionnels qui s'est déroulé du 18 au 22 février 2019, le jury, réuni ce jour à 14 heures, et à la majorité des voix, a arrêté la liste des admis à 352 lauréats soit 74% des candidats présents à l'examen.