Formation - 24 stagiaires formés aux secours en canyons

Publié le 19 juin 2012

Le département des Alpes-Maritimes, reconnu école nationale« canyon », est une référence dans ce domaine par la variété et le nombre de canyons, la qualité de son enseignement et la remise en question permanente de ses cadres en terme de technicité et de pédagogie. Dans ce cadre, deux stages ont eu lieu le mois dernier.

Un Can 1 niveau équipier avec pour responsable pédagogique le major Eric Sapet et la participation de 12 stagiaires venus des départements06, 04, 74, 26,07.

L’objectif de ce stage fut de former des secouristes GRIMP ou montagne en les initiant aux techniques de progressions, de secours et d’auto-secours en canyons.

Cette formation particulièrement physique et éprouvante, s’est déroulée de jour mais également de nuit.

Une partie du stage fut orientée sur la nage en eau vive et sur la connaissance des mouvements d’eau communément appelé« lecture de l’eau » (drossage, siphon, etc.), à l’origine de nombreux accidents ou incidents lors de la pratique de cette activité lorsque le débit d’eau est important.

Une formation au treuillage héliporté liée aux contraintes techniques d’encaissement en canyon était au programme.

A la fin de cette formation, les stagiaires doivent être en mesure d’évaluer le danger lié à l’eau, connaître parfaitement les techniques de secours afin d’être autonomes et réaliser les missions qui leurs sont confiées par le chef d’unité canyon.

Un Can 2 chef d’unité avec pour responsable pédagogique l’adjudant Jean-Michel Lavedrine et la présence de 12 stagiaires des Alpes-Maritimes, des Alpes de Haute-Provence, de l’Ardèche, de la Drôme et de Haute-Savoie.

L’objectif de ce stage fut de former des chefs d’unités grimp ou montagne aux techniques de commandement adaptées aux secours en canyons de jour comme de nuit.

Il appartient à ces stagiaires d’avoir une bonne connaissance des bases techniques du Can 1 afin de pouvoir en acquérir d’autres et d’être en mesure de commander l’opération.

En terme de commandement, les patracdr, soiec (situation, objectif, idée de manœuvre, exécution, commandement) et smes(situation, mission, exécution, sécurité) adaptés à l’activité, doivent être maîtrisés en fin de stage.

Les stagiaires ont été mis en situation sur des opérations de secours proches de la réalité (recherche d initéraire, lecture des topos, engagement des personnels, météo, etc...) dans des conditions physiques et morales éprouvantes de jour comme de nuit. Des journées de plus de 12H bien remplies.

Il appartiendra à ces futurs chefs d’unité canyon de faire travailler les secouristes en binôme, de prendre en compte un médecin, d’assurer une fluidité de l’évacuation de la victime en civière (de jour comme de nuit) et de servir de Conseiller technique auprès du Cos ou éventuellement d’en assurer la fonction.

Un complément nage en eau vive et treuillage en hélicoptère leur a été dispensé.

A noter que ces formations ont été organisées en concertation avec le service du même nom et le major Didier Auvaro, référent formation GMP.

Enfin, il convient de souligner enfin que l’ensemble de ces techniques et la passion des personnels du GMP ont permis de mettre en place le Groupe inondation sauvetage (GIS) afin d’intervenir en milieu urbain lors des épiphénomènes Cévenol, événements météorologiques qui leur ont donné raison. La nécessité d’un tel groupen’est plus à démontrer.

C’est avec la culture du corps départemental qu’en accord avec le GFO,ils ont souhaité associer au GIS les personnels de la SOSNA (section opérationnelle secours nautique) afin de mutualiser les compétences.

Avec l’aimable concours du Capitaine Philippe Auvaro.

Les dernières actualités
20 mars 2019
Partenariat Epitech / SDIS 06
Le SDIS signe une convention avec des étudiants de l'Epitech
20 mars 2019
Agression de sapeurs-pompiers : le Président Ginésy condamne un comportement intolérable
Ce jour, en fin de matinée, alors qu'elle intervenait pour porter secours à une personne blessée sur la voie publique à Nice Nord, une équipe de sapeurs-pompiers a dû se replier de son intervention pour se réfugier dans un endroit sûr. Un homme au volant d'un véhicule a voulu délibérément renverser les sapeurs-pompiers de la Compagnie Nice qui prodiguaient les soins nécessaires à la victime.