Habillement - Entretien des tenues de protection contre les incendies

Publié le 01 juin 2012

Certains s’interrogent sur la conduite à tenir concernant l’entretien des tenues de protection dont ils sont dotés pour lutter contre les incendies.

Sur l’étiquette intérieure, il est précisé que le nombre de lavage est au maximum de 25 et que tous les 5 lavages au plus, il convient de réaliser le traitement imperméabilisant (la moyenne nationale est de moins de 2 lavages par an.)

Consulter les notes techniques

Le SDIS 06 met à disposition les produits et machines nécessaires pour effectuer les protocoles d’entretien. A chacun de les respecter pour maintenir les effets en état opérationnel.

En cas de doute, il convient de se rapprocher du correspondant habilité « habillement » de chaque groupement ou CIS qui vérifiera l’état de la membrane. (Contacter si besoin le service habillement du GF Technique, sergent-chef Louis Fragale qui indiquera le référent).

Il est possible de réaliser plus de 25 lavages sans incidence sur les performances de protection et de résistance à la chaleur convective et radiante. La matière de fabrication de ces EPI est intrinsèquement non feu. Il s’agit d’aramide.

Les lavages peuvent seulement altérer les qualités de la membrane imper-respirant et avoir des conséquences sur l’imperméabilité de la veste (un sapeur-pompier peut être mouillé en cas de coup de lance mais en aucun cas brûlé par des vapeurs d’eau chaude.)

D’ailleurs, l’évolution technique de l’EPI s’oriente vers une suppression pure et simple de la membrane, tout en gardant le plus haut niveau de protection. Le traitement déperlant extérieur sera sans limite de lavage et garantie à vie.

Il est encore conseillé de nettoyer les effets de feux après chaque intervention. Après les avoir laissés sécher, les nettoyer avec une brosse souple et une éponge humide lorsqu’ils ne sont que légèrement tachés. Le lavage en machine n’est conseillé que lorsque la veste est très sale.

Concernant la tenue feux de forëts, les essais commandés par le groupe de travail de l’ENTENTE de Valabre piloté par le colonel Claude Picard (directeur CEREN) et le lieutenant-colonel Ludovic Ines (chef du GF technique du SDIS 13) se poursuivent avec des résultats possibles fin mai. L’élaboration du cahier des charges pour la tenue pourrait intervenir au cours du second semestre 2012 et les agents équipés dés 2013.

Les dernières actualités
5 octobre 2022
#ParlonsHistoire_1970 : dramatique début octobre
Octobre 2020… Les drames de la tempête « Alex » s’abattaient sur nos Alpes-Maritimes. Impossible, dans ces temps difficiles, d’établir un parallèle historique avec les évènements vécus par les varois et les maralpins, cinquante années plus tôt. J’avais donc gardé en mémoire cette similitude de dates où le feu et non l’eau dévastait notre région occasionnant 11 morts dans le département voisin et meurtrissant profondément Mandelieu.
5 octobre 2022
Séminaire de la sous-direction territoriale
La sous-direction territoriale a organisé le 13 septembre dernier son séminaire de rentrée sur la commune de Roquefort les Pins.
20 septembre 2022
#ParlonsHistoire : Une histoire de 15 août… il y a 160 ans…
Les lignes de cette page d’histoire de mi-septembre nous ramènent loin…. A une époque où seulement depuis deux années, le fleuve Var n’était plus frontière et que le rattachement, en 1860, du Comté de Nice à la France venait de faire renaitre notre département des Alpes-Maritimes.