Habillement - Entretien des tenues de protection contre les incendies

Publié le 01 juin 2012

Certains s’interrogent sur la conduite à tenir concernant l’entretien des tenues de protection dont ils sont dotés pour lutter contre les incendies.

Sur l’étiquette intérieure, il est précisé que le nombre de lavage est au maximum de 25 et que tous les 5 lavages au plus, il convient de réaliser le traitement imperméabilisant (la moyenne nationale est de moins de 2 lavages par an.)

Consulter les notes techniques

Le SDIS 06 met à disposition les produits et machines nécessaires pour effectuer les protocoles d’entretien. A chacun de les respecter pour maintenir les effets en état opérationnel.

En cas de doute, il convient de se rapprocher du correspondant habilité « habillement » de chaque groupement ou CIS qui vérifiera l’état de la membrane. (Contacter si besoin le service habillement du GF Technique, sergent-chef Louis Fragale qui indiquera le référent).

Il est possible de réaliser plus de 25 lavages sans incidence sur les performances de protection et de résistance à la chaleur convective et radiante. La matière de fabrication de ces EPI est intrinsèquement non feu. Il s’agit d’aramide.

Les lavages peuvent seulement altérer les qualités de la membrane imper-respirant et avoir des conséquences sur l’imperméabilité de la veste (un sapeur-pompier peut être mouillé en cas de coup de lance mais en aucun cas brûlé par des vapeurs d’eau chaude.)

D’ailleurs, l’évolution technique de l’EPI s’oriente vers une suppression pure et simple de la membrane, tout en gardant le plus haut niveau de protection. Le traitement déperlant extérieur sera sans limite de lavage et garantie à vie.

Il est encore conseillé de nettoyer les effets de feux après chaque intervention. Après les avoir laissés sécher, les nettoyer avec une brosse souple et une éponge humide lorsqu’ils ne sont que légèrement tachés. Le lavage en machine n’est conseillé que lorsque la veste est très sale.

Concernant la tenue feux de forëts, les essais commandés par le groupe de travail de l’ENTENTE de Valabre piloté par le colonel Claude Picard (directeur CEREN) et le lieutenant-colonel Ludovic Ines (chef du GF technique du SDIS 13) se poursuivent avec des résultats possibles fin mai. L’élaboration du cahier des charges pour la tenue pourrait intervenir au cours du second semestre 2012 et les agents équipés dés 2013.

Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.