Manœuvre à Antibes - Incendie dans une maison de retraite

Publié le 21 mai 2012

Les incendies dans les maisons de retraite sont souvent synonymes de nombreuses victimes. Afin d’améliorer l’action des sapeurs-pompiers dans ce type de bâtiments et en partenariat avec le service de sécurité de l’hôpital de la Fontonne à Antibes, le service de formation du CIS organise régulièrement des exercices adaptés.

Ainsi de la manœuvre du mois dernier déclenchée à partir d’un feu de chambre au deuxième niveau de l’établissement, avec un fort dégagement de fumée...

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

L’EHPAD, (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) situé avenue Thiers à Antibes, est un bâtiment de type U de 4 ème catégorie sur six niveaux avec un parc de stationnement en sous-sol.

- R+4 : chambres des résidents,
- RDC : accueil, administration, salon, salle à manger, cuisine.

Cet établissement est destiné à recevoir des personnes âgées n’ayant pas leur autonomie.

Son classement en type U et non en type J est dû au fait qu’il est équipé d’une installation fixe d’oxygène.

- L’appel pour feu a été donné au CTA Centre par une employée de l’établissement. Un groupe incendie s’est aussitôt rendu à l’adresse indiquée.
- Dès son arrivée sur les lieux, le chef d’agrès du FPT a pris les premiers renseignements auprès des agents soignants et d’un personnel technique.
- « Tous les résidents de l’étage concerné par le sinistre ont été évacués horizontalement dans une zone sécurisée. Le feu n’est pas maitrisé, il se situe dans une chambre au 2ème étage. »
- Le chef d’agrès demande la coupure des énergies et part en reconnaissance avec son binôme d’attaque.
- Une LDMR 500 (lance à diffuseur mixte réglable) est demandée. Tuyaux en écheveaux, sac d’alimentation se déroulent rapidement dans les escaliers.
- L’attaque se déroule sans problème particulier...
- Parallèlement à cela, le personnel de l’EPC (échelle pivotante combinée) mène des reconnaissances dans les étages supérieurs.
- Une victime, prise d’un malaise grave, est signalée au 4ème étage. Prise en charge par les personnels du VSAV et de l’échelle, elle sera évacuée par l’extérieure au moyen de la plateforme.

POINTS POSITIFS POINTS NEGATIFS
- Intervention en période diurne, - Beaucoup de personnel soignant sur place, - Les dispositifs de sécurité ont parfaitement fonctionné (désenfumage des circulations, fermeture des portes coupe-feu mise en surpression des escaliers etc...), - Bonne communication avec les postes 400 mhz. - Résidents sans aucune autonomie, - Système de déverrouillage des poteaux permettant la mise en station de l’EPA inutilisable, - Plans fixes au mur, - Baie accessible peu visible et peu pratique notamment pour une évacuation sanitaire.

Cet exercice a été suivi d’un débriefing en présence du chargé de sécurité de l’hôpital de la Fontonne, de la directrice de l’EHPAD et de la responsable des personnels soignants.

Les personnels Sapeurs-Pompiers ont été sensibilisés sur les difficultés pouvant être rencontrées dans ce type de bâtiment, principalement la nuit.

En parallèle, le major Michel Charpentier et Monsieur Benoit Ribero du Service Prévision du GT Centre en ont profité pour effectuer la mise à jour du plan ETARE.

Avec l’aimable concours du capitaine Bernard Bechet, chef du CSP d’Antibes.

Les dernières actualités
7 décembre 2022
C’était il y a quarante ans…
Conditions météorologiques largement clémentes pour notre mois de novembre 2022… Il n’en fut pas de même, il y a quarante années…
25 novembre 2022
Belle performance pour la section du SDIS06
Du 12 au 14 mai s’est déroulé le 15ème Championnat de France sapeurs-pompiers de golf sur les parcours de Beauvallon et de Sainte Maxime.
24 novembre 2022
Entraînement zonal NBRC-e : l’engagement des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes remarqué !
Dans le cadre de la mise en œuvre de la doctrine ORSEC, les acteurs publics et privés participent régulièrement à des exercices territoriaux de gestion de crise afin de répondre aux orientations stratégiques définies par les différents ministères compétents. À ce titre, les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes ont participé à un entraînement zonal réunissant près de 400 participants qui a eu lieu à Fréjus les 15 et 16 novembre dernier.