Opérationnel - Une voiture dans le port de Nice : ce n’était pas un exercice...

Publié le 07 mai 2012

Vendredi 4 mai 2012. Il est presque 13h. Le personnel de garde termine le repas lorsque simultanément le téléphone sonne et un représentant de la capitainerie du port de Nice se présente au CIS Tour-Rouge.

L’information : une voiture est tombée dans le port au niveau du quai Lunel. Il y aurait peut-être une personne à l’intérieur.

Très rapidement mais sans précipitation et sans excitation, l’équipage se porte sur les lieux au moyen de la vedette « commandant Croise ». L’accident est à moins d’un kilomètre du CIS.
- Arrivée sur la zone d’intervention,
- Mise à l’eau immédiate d’un plongeur de surface pour inspecter le véhicule qui flotte.
- Il semble vide de tout occupant. Les vitres sont ouvertes. La voiture coule rapidement sous les yeux des scaphandriers.
- Immédiatement, deux plongeurs s’immergent. Ils repèrent la voiture par 6 m de fond à 10 mètres du quai. La visibilité est nulle ; le courant fort et l’eau glacée.
- Le responsable de plongée (S/C ROGUE, PLG3) est resté à bord de la vedette.

Fait du hasard, il avait organisé en début d’année une manœuvre relevant du même scénario. Tout est clair dans son esprit : un cadre d’ordre est pensé, l’ordre initial est fixé. Il faut se concentrer sur une disparition éventuelle de personnes, un début de pollution du plan d’eau du fait de l’huile et du carburant de la voiture, rendre le plus rapidement possible la navigation dans le port.
- Le chef de groupe se présente suivi du chef de colonne et du chef de centre du CIS Tour-Rouge.
- Le chantier est sectorisé : un secteur recherche plus un secteur relevage/grutage.
- Alors qu’un représentant de la Chambre de commerce et d’Industrie de Nice et que le Commandant du port arrivent sur le quai, le propriétaire du véhicule se manifeste et rassure les secours en précisant qu’il n’y a personne dans le véhicule.
- La pression baisse d’un coup.

La voiture est relevée du fond par deux parachutes de 500 litres et quatre sangles mis en place par les plongeurs. Une grue de la CCI de Nice terminera de mettre la voiture au sec.
- 13h45, sur les ondes, le COS passe « opération terminée ».

Spectaculaire, cette intervention aura été observée par de nombreuses personnes attablées aux terrasses des restaurants voisins et de badauds venus en « curieux ».

Beaucoup se sont dit rassurés par le professionnalisme et la rapidité des intervenants....

Compte rendu dû à l’aimable collaboration du capitaine Jean-Louis Genovese.
Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.