Opérationnel - Feu et risque d’explosion à la Trinité

Publié le 24 avril 2012

Un feu sur le détendeur d’un bloc oxyacéthylénique dans un bâtiment industriel de la société Eiffage a provoqué un certain émoi vendredi à la Trinité.

la légende se colle ici.

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

Après avoir délimité un périmètre de sécurité à 300 mètres, évacué toutes les personnes concernées (une vingtaine de salariés de l’entreprise et trente riverains), barré la chaussée grâce aux forces de gendarmerie, les sapeurs-pompiers ont procédé à la mise en place d’un rideau d’eau afin d’éviter la propagation et de diminuer le flux thermique à proximité de la bouteille (lance canon du CCFS) -camion-citerne feux de forêts super- (et LDMRS) -lance à diffuseur mixte, réglable et stabilisé.

La CMIC -cellule mobile d’intervention chimique- a été très vite demandée sur zone afin de parfaire les reconnaissances et de disposer du matériel adapté à ce type d’intervention.

L’intervention nous est dès lors rapportée par le capitaine Jean Giudicelli, chef du centre de secours principal de Bon Voyage :

« Après un contact téléphonique avec "Urgences Air Liquide", service situé à Lyon, j’ai, au moyen de mon téléphone portable, pris des photos que j’ai directement envoyées à cet expert. Ce dernier a pu dès lors nous guider dans une manœuvre technique de fermeture de vannes d’arrêts en partie fondues après avoir été soumises à un flux thermique intense pendant plusieurs minutes en partie haute de la bouteille.

L’extinction s’est déroulée en deux temps.
- Nous avons obturé la vanne d’arrêt du bas, ce qui nous a permis de souffler la flamme inférieure.
- Nous avons ensuite fermé celle située à l’arrière, nous permettant dès lors de souffler celle située en haut.

la légende se colle ici.

Pendant toutes ces manœuvres, la bouteille a été refroidie par une LDMRS afin de maintenir avec certitude une température stable et tempérée dans la bouteille d’acétylène. Après 1H30 de refroidissement et avec l’aval de l’expert, nous avons immergé la bouteille dans un contenant rempli d’eau afin de respecter la procédure de refroidissement permettant de maintenir une température constante dans la bouteille.

Une micro fuite à l’embase de la bouteille a été détectée dans l’eau mais n’a pu être complètement obturée malgré l’utilisation d’une pâte spécifique.

Après contact avec l’expert, le risque s’est avéré nul malgré une micro fuite à l’air libre et la bouteille immergée. Trois rondes de vérifications ont été effectuées.

La société spécialisée a été contactée afin de venir récupérer la bouteille endommagée dans les meilleurs délais.

Sur zone : FPTL -fourgon pompe tonne léger- Bon Voyage, FPT -fourgon pompe tonne- de Magnan, CCFS Fodéré, VL Off Bon Voyage, VL OG, CMIC Grasse, Conseiller technique risque chimique, VLM et VSAV (en soutien sanitaire).

Le capitaine Jean Giudicelli tient à mettre en exergue le professionnalisme et le sang-froid des agents qui, par leur attitude, ont permis de gérer au mieux une intervention technique complexe, aux enjeux élevés.

L’interface avec l’expert d’Air Liquide a été déterminante dans la réussite de cette opération. Et le capitaine de conclure « que cette relation doit être privilégiée dans ce type d’intervention tant la plus-value est évidente ».

Cette opération fera l’objet d’un Rapport d’Opération Importante compte-tenu de sa technicité et sa dangerosité.

Les dernières actualités
24 mai 2022
Challenge national DIS-H Antoine BATTESTI
Dans le cadre du congrès de l'Union Régionale, le département du Var accueillait le challenge Antoine BATTESTI les 20 et 21 mai.
18 mai 2022
Il y a 30 ans, le dispositif des sapeurs-pompiers maralpins lors de la catastrophe de Furiani
5 mai 1992, 20 H 20, à quelques minutes du coup d’envoi de la demi-finale de coupe de France de football, une tribune métallique du stade de Furiani en Corse s’écroulait.
17 mai 2022
Compagnie de Cagnes sur mer : le public au rendez-vous pour la 1ère « Journée découverte » du CIS Roquefort les Pins
Le samedi 14 mai 2022, entre 10h00 et 18h00, plus d’un millier de personnes a répondu à l’invitation des pompiers de Roquefort les Pins.