Hygiène et sécurité - Attention à la bague au doigt...

Publié le 03 avril 2012

La mission hygiène et sécurité attire l’attention sur les risques d’accidents liés au port de bagues et d’alliances pouvant être lourds de conséquences. On compte plus de 350 accidents graves par an, près d’une amputation par jour.

Dans le monde du travail, le nombre des accidents de la main est constant depuis quelques années : environ 530000 par an.

Les lésions digitales liées aux bagues et alliances sont parmi les accidents de la main les plus graves et les plus difficiles à traiter. La traction d’une bague sur un doigt provoque le « ring finger » : nerfs, vaisseaux, tendons et système ostéo-articulaire ne cèdent pas au même niveau, cela conduit à un « dégantement » partiel ou total du doigt. Les chirurgiens doivent arbitrer entre préjudice esthétique et fonctionnalité mais la perte du doigt peut s’avérer définitive.

Le coût d’une blessure à la main varie de 7500 à 20000 euros.

Les cas d’accident les plus fréquents sont :

- en sautant d’un véhicule,

- en retombant d’un grillage,

- par un objet en mouvement,

- en s’accrochant à un clou,

- en tombant d’un escabeau,

- en accrochant ses clés,

- en claquant une porte,

- en plongeant,

- en sautant d’un bateau.

Différentes pistes sont étudiées pour renforcer la prévention de ce risque :

- inciter les professionnels de la bijouterie à mener une réflexion sur l’intégration du risque dans la fabrication des bagues.
- fendre l’anneau

Dans de nombreux règlements intérieurs, les bagues sont interdites mais les alliances sont tolérées, ces dernières revêtant un caractère particulier.

Le règlement intérieur ne peut apporter de restrictions aux libertés individuelles qui ne soient pas justifiées par la nature des tâches. Donc, une interdiction de port ne peut être envisagée que sur un poste spécifique, avec un risque latent clairement identifié.

Le même problème peut se poser avec une montre, un bracelet....et un poignet !

Soyez vigilant et prudent.

Les dernières actualités
12 novembre 2018
Carrières. Examen professionnel de Sergent de sapeurs-pompiers professionnels organisé par le SDIS 06.
Le SDIS 06 organise un examen professionnel d'accès au grade de sergent de sapeurs-pompiers professionnels, au titre de l'année 2018. Cet examen comporte une épreuve unique d'admission consistant en un entretien individuel avec le jury, qui se déroulera à compter du 18 février 2019, au lycée professionnel Alfred HUTINEL, 21 rue de Cannes, 06150 CANNES LA BOCCA.
10 novembre 2018
Commémorations. Centenaire de la guerre 14-18 : « Raviver la flamme » perpétue la mémoire de nos « poilus ».

Ce 11 novembre 2018 se dérouleront, partout en France, les cérémonies de commémoration du centenaire de l’armistice de la guerre 14-18… L’association “Raviver la flamme”, créé lors d’une exposition à la mémoire des sapeurs-pompiers niçois disparus lors de la Grande Guerre et qui rassemble en grande majorité des soldats du feu, participera au travers de figurations à certaines de ces manifestations… Du 6 au 9 septembre dernier, en Avignon, huit sapeurs-pompiers du SDIS 06, membres de l’association, prenaient déjà part, avec le soutien du Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, à l’une des plus importantes reconstitutions régionale de cette première guerre mondiale.
8 novembre 2018
Groupement Fonctionnel Citoyenneté. Sécurité routière… - crash test.. Tous responsables
Le choc d’une rare violence d’un scooter par une voiture projette le collégien à plus de dix mètres sur le macadam… Il s’agit bien sûr d’un mannequin lors d’un crash test sécurisé… Plusieurs actions pédagogiques de ce type sont ainsi menées par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, le SDIS 06 et l’Education Nationale qui souhaitent s’inscrire dans une nouvelle démarche pro active de sensibilisation des collégiens à la sécurité routière.