Hygiène et sécurité - Attention à la bague au doigt...

Publié le 03 avril 2012

La mission hygiène et sécurité attire l’attention sur les risques d’accidents liés au port de bagues et d’alliances pouvant être lourds de conséquences. On compte plus de 350 accidents graves par an, près d’une amputation par jour.

Dans le monde du travail, le nombre des accidents de la main est constant depuis quelques années : environ 530000 par an.

Les lésions digitales liées aux bagues et alliances sont parmi les accidents de la main les plus graves et les plus difficiles à traiter. La traction d’une bague sur un doigt provoque le « ring finger » : nerfs, vaisseaux, tendons et système ostéo-articulaire ne cèdent pas au même niveau, cela conduit à un « dégantement » partiel ou total du doigt. Les chirurgiens doivent arbitrer entre préjudice esthétique et fonctionnalité mais la perte du doigt peut s’avérer définitive.

Le coût d’une blessure à la main varie de 7500 à 20000 euros.

Les cas d’accident les plus fréquents sont :

- en sautant d’un véhicule,

- en retombant d’un grillage,

- par un objet en mouvement,

- en s’accrochant à un clou,

- en tombant d’un escabeau,

- en accrochant ses clés,

- en claquant une porte,

- en plongeant,

- en sautant d’un bateau.

Différentes pistes sont étudiées pour renforcer la prévention de ce risque :

- inciter les professionnels de la bijouterie à mener une réflexion sur l’intégration du risque dans la fabrication des bagues.
- fendre l’anneau

Dans de nombreux règlements intérieurs, les bagues sont interdites mais les alliances sont tolérées, ces dernières revêtant un caractère particulier.

Le règlement intérieur ne peut apporter de restrictions aux libertés individuelles qui ne soient pas justifiées par la nature des tâches. Donc, une interdiction de port ne peut être envisagée que sur un poste spécifique, avec un risque latent clairement identifié.

Le même problème peut se poser avec une montre, un bracelet....et un poignet !

Soyez vigilant et prudent.

Les dernières actualités
12 mars 2019
Examen professionnel de lieutenant de 2e classe : arrêté portant ouverture
L'arrêté portant ouverture d’un examen professionnel de lieutenant de 2e classe de sapeurs-pompiers professionnels au titre de l’année 2019 vient d'être publié.
1 mars 2019
Stage : De nouveaux spécialistes SAL 1 dans le département.
Au terme d'une présélection en janvier 2018 pour accéder au stage SAL 1, où les 60 candidats potentiels devaient se démarquer dans 3 domaines : la pratique, l'aptitude médicale et un entretien individuel, 16 sapeurs-pompiers professionnels ont intégré la préformation début février 2018. Cette préformation d'une durée de 5 jours a pu s'organiser sur le secteur de la caserne de la Tour Rouge où l'accueil fut à la hauteur des enjeux et des attentes de tous.
22 février 2019
Examen professionnel de sergent : les résultats
Dans le cadre de l'examen professionnel de sergent de sapeurs-pompiers professionnels qui s'est déroulé du 18 au 22 février 2019, le jury, réuni ce jour à 14 heures, et à la majorité des voix, a arrêté la liste des admis à 352 lauréats soit 74% des candidats présents à l'examen.