Inauguration - 10 ans d’efforts pour le nouveau centre de Valberg.

Publié le 24 janvier 2011

L’inauguration d’un nouveau centre d’incendie et de secours est par définition un événement pour ceux qui l’ont voulu, pensé et construit, pour ceux qui désormais y travailleront.

Samedi à Valberg, ces instants de satisfaction furent d’autant plus appréciés qu’ils marquèrent l’aboutissement de près de dix ans de ténacité et d’un objectif partagé. La première délibération relative à ce projet remonte au ... 21 décembre 2001.

Ruban tricolore coupé, plaque inaugurale dévoilée : le tout fut rythmé par un détachement de la musique des sapeurs-pompiers de Nice.

Au demeurant, dans son propos d’accueil, le colonel Patrick Bauthéac, directeur départemental et chef de Corps, rappela qu’à son arrivée dans les Alpes-Maritimes il y a 9 ans, ce dossier était déjà sur le bureau de son prédécesseur. Et comme souvent en pareils cas, il fallut une détermination de tous les instants relayée successivement par Christian Estrosi, Pierre Guy Morani et Eric Ciotti, aujourd’hui député, président du Conseil général et du SDIS 06. Une volonté revendiquée en son temps par Charles Ginésy, ancien président du Conseil général, maire de Péone Valberg et sénateur, portée ensuite par Charles Ange Ginésy, son successeur à la mairie et 1er vice-président du Conseil général.

700 volontaires dans le GT Nord.

« L’engagement de chacun n’a jamais fait défaut et je suis fier et heureux de pouvoir présenter officiellement cet outil fonctionnel et moderne, destiné aux 20 sapeurs-pompiers volontaires de Valberg » déclara le colonel Patrick Bauthéac qui, le premier, souligna le soutien financier du Conseil général sans lequel ce projet de 1,8 million d’euros serait resté dans les cartons. Une satisfaction particulièrement partagée par l’adjudant Julien Grimot, chef de centre et le lieutenant-colonel Maurice Galey, chef du groupement territorial Nord, groupement dont il convient toujours de rappeler qu’il compte 10 sapeurs-pompiers professionnels et 700 volontaires.

Un nombre d’interventions multiplié par cinq.

Entouré des maires de son canton mais aussi de Thérèse Fabron, maire de Saint-Etienne de Tinée, André Roumagnac, maire de Roquesteron, de Pierre Guy Morani, maire de Gilette, conseiller général et ancien président du SDIS 06, Charles Ange Ginésy afficha à son tour sa fierté : « cet outil répond à la vie et à la croissance de la station dont l’augmentation de la fréquentation entraîne naturellement plus d’interventions de secours » (250 en 2010 soit cinq fois plus qu’en 2000). Et Charles Ange Ginésy de voir dans la réalisation de ce nouveau centre une motivation supplémentaire pour l’ensemble des volontaires qui oeuvrent à Beuil, Guillaume, Valberg et la perspective du développement de la télémédecine sur un territoire depuis lequel la difficulté de l’évacuation des blessés ou malades peut encore être problématique.

L’engagement de chacun n’a jamais fait défaut pour la construction de ce centre, sur lequel nous reviendrons de façon plus technique dans une toute prochaine rubrique.

Un chantier plein d’imprévus.

Cette équité de l’ensemble des habitants des Alpes-Maritimes devant les secours est d’ailleurs l’un des thèmes régulièrement évoqués par Eric Ciotti qui s’est réjoui, malgré l’accumulation d’imprévus sur un chantier ayant joué de malchance -dont un spectaculaire glissement de terrain-, d’inaugurer ce centre qui s’inscrit dans la politique globale bâtimentaire voulue par ses prédécesseurs et par lui-même depuis la départementalisation des moyens de secours sapeurs-pompiers en 2002.

Cette exigence d’un accès au secours « n’a pas de prix même si elle a un coût ». Et de rappeler « qu’entre 2002 et 2010, la participation financière du Conseil général au fonctionnement du SDIS 06 était passée de 23 à ...75 millions d’euros, permettant aujourd’hui au Service départemental d’incendie et de secours des Alpes-Maritimes d’être une référence nationale dont peuvent s’enorgueillir ses près de 5000 agents, tous statuts confondus ».

Eric Ciotti rappelant qu’avec 114000 interventions en 2010 (environ 310 par jour soit un chiffre de deux fois supérieur à la moyenne nationale), le SDIS 06 avait pour caractéristique de devoir affronter tous les risques (avalanches, feux de forêts, inondations, glissements de terrains, risques chimiques, concentration de la population sur la bande côtière). Rien qui ne puisse entamer sa détermination à poursuivre ces missions du secours aux personnes et aux biens «  que les sapeurs-pompiers conduisent avec dévouement, professionnalisme, engagement volontaire et citoyen. »

Un constat partagé par Christophe Marot, sous-préfet « Montagne », qui, depuis son arrivée dans le département, a constaté la montée en puissance du SDIS06, sa volonté d’apporter les réponses les plus adaptées à chaque situation et la force que représentent les sapeurs-pompiers volontaires, pilier fondamental du service départemental. « Une politique portée par le Président du Conseil général et du SDIS 06, par son directeur, dans un contexte d’une coordination permanente entre l’Etat, l’Assemblée départementale, les communes et le Service départemental ».

Samedi à Valberg, les motifs de satisfactions ne manquaient pas qui témoignèrent d’une vision globale et équitable, au bénéfice de chaque habitant du département.

Les dernières actualités
22 mai 2019
Challenge régional du PSSP et des épreuves athlétiques à Cannes-la-Bocca
Le samedi 18 mai 2019 s’est déroulée au stade Maurice Chevalier, à Cannes-La-Bocca, la finale du Challenge Régional du Parcours Sportif Sapeurs-Pompiers (PSSP) et des Epreuves Athlétiques.
15 mai 2019
Le SDIS06 représenté au challenge national sapeurs-pompiers
La quatrième édition du Challenge national sapeurs-pompiers avec ses épreuves de Secours routier et de Secours d'urgence aux personnes (SUAP), se déroule dès demain en Avignon (84).
27 avril 2019
Sports. Championnat départemental de Handball 2019
Le « Championnat départemental de Handball sapeur-pompier » se déroulera le samedi 15 juin 2019, à partir de 08h au Gymnase de Villefranche-sur-Mer.