Sécurité civile - Une nouvelle base hélicoptères de Cannes-Mandelieu en hommage à Michel Fourcoux.

Publié le 15 février 2011

Les inaugurations rythment la vie et reflète le dynamisme des collectivités. Elles consacrent généralement des réalisations routières, des constructions à caractère social ou associatif toujours au service de la population.

Jeudi en fin d’après-midi à la base de Cannes Mandelieu la Napoule, l’inauguration de la nouvelle base des hélicoptères de la Sécurité civile a dépassé cette seule dimension institutionnelle pour s’être déroulée avec en toile de fond le souvenir et l’hommage unanime rendu à son initiateur, le regretté Michel Fourcoux, disparu il y a six ans déjà.

Le Préfet Perret : « J’ai eu le souffle coupé lorsque j’ai découvert cette base qui n’existerait pas sans la volonté de Christian Estrosi et d’Eric Ciotti. Quant à l’avenir du secours en montagne sur lequel nous réfléchissons, nous avons la volonté que chacun y trouve sa place. Le dispositif de la Sécurité civile dans les Alpes-Maritimes ayant valeur d’exemple ».

« Ce projet est né de la rencontre entre Christian Estrosi, alors Président du Conseil général dont j’étais le directeur de cabinet et Michel Fourtoux, venu exprimer ses inquiétudes quant à l’avenir de la base des Alpes-Maritimes » déclara Eric Ciotti dans son propos.

Eric Ciotti : une base pour plus de sérénité

« Notre réaction fut immédiate et avons lancé le projet au bénéfice d’un département exposé à tellement de risques. Nous ne pouvions concevoir les Alpes-Maritimes sans cette base. Nous avons acquis le terrain et aujourd’hui, ces nouveaux bâtiments nous permettent de regarder l’avenir de la Sécurité civile dans le département avec sérénité ».

Quant au Préfet Alain Perret, directeur de la Sécurité civile, il évoqua à son tour le souvenir de Michel Fourcoux, « un ami, un homme d’une très grande valeur qui, au quotidien, engagea sa vie au service de ses concitoyens ».

Eric Ciotti et le bilan 2010 : « 753 heures de vol auront permis d’effectuer 2478 hélitreuillages et de secourir 653 personnes dans les Alpes-Maritimes. Le tout en liaison avec les sapeurs-pompiers du SDIS 06 ».

Francis Lamy, Préfet des Alpes Maritimes regrettera de n’avoir connu Michel Fourtoux mais dit « son émotion d’être présent, sa satisfaction d’avoir vu le Conseil général relevé ce défi comme tous ceux qu’il mène pour la sécurité grâce à une politique d’investissements conduite sans relâche au bénéfice des personnes et des biens ». Et d’avouer que la présence de cette nouvelle base avait été un élément déterminant quant au choix de Cannes pour la tenue du prochain G20.

Michel Fourcoux a su convaincre.

Certes les années ont passé. Mais l’image de ce que fut Michel Fourcoux, chef de base en 1994, occupa l’essentiel des pensées et de l’espace de cette nouvelle et remarquable structure dont le Préfet Alain Perret déclara qu’elle « était la plus belle du territoire français ».

Il est vrai que pour tous ceux qui ont eu le privilège de côtoyer à titre professionnel ou privé Michel Fourcoux, homme d’écoute, de passion, de partage et d’humanisme, cette nouvelle base hélicoptères de la Sécurité civile qui porte aujourd’hui son nom, est désormais « habitée » par celui grâce auquel elle ne fut pas rayée de la carte des Alpes-Maritimes au bénéfice du Var.

Attaché à ce terroir, à ses hommes et à ses élus, Michel Fourcoux, était donc bien présent à cette manifestation. Il était là, dans l’esprit de tous : sa famille, ses proches, ses camarades de travail et les élus qui le considéraient mais aussi par la pensée de ceux qui n’eurent pas le bonheur de le rencontrer et de le connaître, dont le Préfet Francis Lamy qui exprimèrent leurs regrets.

La vie est faîte d’hommes d’exceptions, reconnus comme tel de leur vivant mais aussi après. Michel Fourcoux était de ceux-là.

Un exemple de plus de la coopération entre le département et l’Etat.

Dirigée par Denis Bernard, la base compte quatre pilotes et autant de mécaniciens, assistés en permanence par une équipe médicale du 3SM du SDIS 06.

Que l’ensemble des personnalités présentes dont Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général et du SDIS 06, Francis Lamy, Préfet des Alpes Maritimes et Alain Perret, directeur de la Sécurité civile l’aient réaffirmé lors de leurs interventions dans cette base en tous points exceptionnels, fut le plus bel hommage rendu à M. Fourcoux dont l’ ?uvre et le nom sont désormais inscrits dans le marbre.

Ainsi baptisée, exemplaire de l’engagement commun du Conseil général et de l’Etat, la base a désormais une âme. Celle qui guide ses acteurs à l’exigence, au dévouement, au professionnalisme avec pour seul objectif de secourir les autres....plaisanciers à la dérive, montagnards en péril, randonneurs en difficultés.

Reste que si l’âme de l’ancien chef de base plane sur cette nouvelle structure à l’architecture remarquable, l’esprit qui était le sien est plus que jamais présent dans cet espace dont il fut le génie créatif, sûr de convictions à chaque instant guidées par le secours aux personnes. Véritable expert, formateur national, manager et pilote hors pair, il était aussi l’incarnation de la modestie, de la générosité et de la solidarité.

De nombreuses personnalités étaient présentes à cette inauguration. Elles furent accueillies par les personnels de la base -aujourd’hui dirigée par Denis Bernard- et des délégations de sapeurs-pompiers du groupe milieu périlleux, du secours en montagne de la CRS 6, du PGHM, du GIPN, de la police française et de pompiers monégasques.

Etaient ainsi présents le préfet Francis Lamy, Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général et du SDIS 06, le Préfet Alain Perret, directeur de la sécurité civile, Gilles Leclair, Préfet délégué à la défense et sécurité représentant Hugues Parant, Préfet de Région, le colonel Patrick Bauthéac, directeur et Chef de corps accompagné d’une grande partie de son Etat-major , le colonel Richard Vignon, président de l’Union nationale des sapeurs-pompiers, le lieutenant Pierre Binaud, président du l’Union départementale, le lieutenant de vaisseau Julien Sevestre représentant le Préfet maritime, mais aussi de nombreux élus dont MM. Bernard Brochand, Député-maire de Cannes, Henri Leroy, maire de Mandelieu la Napoule et vice président du Conseil général, Benoît Kandel, 1er adjoint à Christian Estrosi, Député-maire de Nice, Philippe Tabarot, vice-président du Conseil général, Jérôme Viaud, conseilller général.

Nous reviendrons prochainement sur les caractéristiques de cet ouvrage.

Les dernières actualités
14 novembre 2018
Etat-Major. Trois officiers mis à l’honneur par le Contrôleur Général René DIES…
Le jeudi 8 novembre 2018, à l’issue du Conseil d’Etat-Major et en présence de ses membres, le Contrôleur général René DIES, Directeur départemental du SDIS 06, a mis à l'honneur trois officiers des groupements fonctionnels Prévention et Alerte lors d’une remise de diplômes.
12 novembre 2018
Carrières. Examen professionnel de Sergent de sapeurs-pompiers professionnels organisé par le SDIS 06.
Le SDIS 06 organise un examen professionnel d'accès au grade de sergent de sapeurs-pompiers professionnels, au titre de l'année 2018. Cet examen comporte une épreuve unique d'admission consistant en un entretien individuel avec le jury, qui se déroulera à compter du 18 février 2019, au lycée professionnel Alfred HUTINEL, 21 rue de Cannes, 06150 CANNES LA BOCCA.
10 novembre 2018
Commémorations. Centenaire de la guerre 14-18 : « Raviver la flamme » perpétue la mémoire de nos « poilus ».

Ce 11 novembre 2018 se dérouleront, partout en France, les cérémonies de commémoration du centenaire de l’armistice de la guerre 14-18… L’association “Raviver la flamme”, créé lors d’une exposition à la mémoire des sapeurs-pompiers niçois disparus lors de la Grande Guerre et qui rassemble en grande majorité des soldats du feu, participera au travers de figurations à certaines de ces manifestations… Du 6 au 9 septembre dernier, en Avignon, huit sapeurs-pompiers du SDIS 06, membres de l’association, prenaient déjà part, avec le soutien du Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, à l’une des plus importantes reconstitutions régionale de cette première guerre mondiale.