Sécurité civile - La base d’hélicoptères de Cannes - Mandelieu en chiffres.

Publié le 16 février 2011

Après avoir relaté les circonstances et le contenu des prises de parole qui ont accompagné l’inauguration le jeudi 10 février de la base hélicoptères de la Sécurité civile désormais baptisée Michel Fourcoux et dirigée par Denis Bernard, place aux chiffres qui témoignent de l’engagement du Conseil général et de l’Etat dans cette opération voulue par Christian Estrosi et appuyée jusqu’à son terme par Eric Ciotti, alors même que le ministère de l’Intérieur envisageait de la supprimer au profit du Var.

Cette opération s’inscrit dans le plan sécurité du Conseil général.

600.000 euros de travaux.

Chiffres de l’opération

Plan Sécurité du Conseil général :

- 15 gendarmeries et de deux hôtels de police, pour un investissement de 121 millions d’euros.

- 12 opérations livrées, pour un investissement de 82 millions d’euros.

- Coût de la base hélicoptères de la Sécurité civile : 5 350 000 euros.

Terrain de la base hélicoptère :

- Coût du terrain acquis par le département : 1 677 000 euros.

- Coût de la partie utilisée pour la base : 600000 euros.

- Le loyer annuel entre l’État et le Département est fixé à 33000 euros.

Surface de la base :

- Surface Hors Oeuvre Nette du bâtiment : 1450 m²,
- Surface de l’aire aéronautique : 2 975 m².

Les sapeurs-pompiers et la base hélicoptère en 2010 :

- 757 heures de vol
- 653 personnes secourues
- 2478 treuillages

Contexte historique

- 1961 : La mise en place d’un hélicoptère à l’aéroport de Nice figurait parmi les principales mesures du plan de protection des forêts et de défense contre les calamités publiques présenté lors d’une séance du Conseil général.

- 1962 : « L’alouette II » s’installe sur l’aéroport de Nice, à proximité des installations du service de sécurité incendie.

- 1965 : Le Capitaine Verdier est remplacé comme chef de base en 1965 par le lieutenant Van Den Broek.

La base vit son premier déménagement vers un bâtiment situé à l’extrémité Est de l’aéroport.

- 1971 : entrée en service de « L’alouette III ».

- 1974 : Nouveau transfert des installations vers la zone ouest de l’aéroport.

- 1980 : Remplacement du commandant Van Den Broek par le Colonel Durand.

- 1993 : Implantation définitive de la base à l’aérodrome de Cannes Mandelieu.

- 1994 : Michel Fourcoux est nommé chef de la base, décédé en 2005.

Michel Fourcoux

Véritable expert, formateur national, il était un manager et un pilote hors pair, mais aussi l’incarnation même de la modestie, de la générosité et de la solidarité.

La rigueur et la précision absolues qui l’habitaient, et sa maîtrise parfaite des interventions avec les équipes engagées sur un sauvetage, inspiraient admiration et respect.

Ces sentiments, l’équipe de la base de Cannes-Mandelieu, mais aussi tous ceux qui participaient aux opérations de sauvetage en étroite coordination avec Michel les éprouvaient pour lui.

C’est pour cela que Christian Estrosi, avait proposé au Ministre de l’Intérieur d’alors que la base de Cannes Mandelieu, dont la modernisation doit beaucoup à Michel Fourcoux, porte son nom.

Eric Ciotti a tenu lors de l’inauguration à « saluer la mémoire d’un grand homme disparu trop tôt ; celle d’un grand professionnel, d’un meneur d’hommes guidé par la passion de servir qui était empreint d’humilité ».

Un projet d’envergure

Cette nouvelle base est destinée à améliorer les interventions de ceux qui œuvrent pour la sécurité de nos concitoyens :

Dragon 06 : ce nouvel hélicoptère dispose d’une importante capacité d’emport (8 personnes) et de levage grâce à son treuil (270 kg). La mission de cet appareil est avant tout le secours aux personnes (accident de montagne, accident de voiture, sauvetage en mer, transport sanitaire etc..). Il sert aussi à la lutte contre les feux de forêt, les missions de police, le transport de personnalités... Le relief accidenté du département des Alpes-Maritimes nécessite la présence de cet outil de secours.

- Le département des Alpes-Maritimes disposait depuis 1961 d’une base hélicoptères de la Sécurité Civile. Cette base s’étant dotée d’un nouvel hélicoptère de type EC 145, la création d’un tel équipement spécifique était devenue nécessaire.

- Il était aussi devenu indispensable de disposer d’un bâtiment présentant les qualités fonctionnelles pour faire face aux différentes tâches quotidiennes et missions assignées au personnel de la Sécurité Civile et aux interventions des utilisateurs extérieurs (médecin sapeurs pompiers, secouristes montagnes C.RT.DS. ou gendarmerie), à la fois matérielles, de confort et d’espaces disponibles.

Le projet a essentiellement porté sur :

- La création d’un hangar pour l’abri et l’entretien des hélicoptères,

- La réalisation d’un bâtiment pour le personnel (dont préparation et prise des repas, espace de détente et hébergement pour 4 personnes) et l’accueil de visiteurs,

- L’aménagement des aires de stationnement pour les hélicoptères,

- L’aménagement d’une voie de desserte et de stationnements pour les véhicules de services et des visiteurs.

Une Construction Haute Qualité Environnementale

Quatre cibles ont été retenues dans le cadre de ce projet :

- Une relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat : la composition urbaine et architecturale s’inscrit parfaitement dans le tissu de bâtiments industriels de cette partie de l’aéroport,

- Une gestion des énergies : tous les locaux sont isolés pour éviter les déperditions. Tous les locaux habités bénéficient d’une protection solaire extérieure. Le bâtiment des bureaux possède une sur couverture le mettant à l’ombre l’été. L’eau chaude sanitaire est produite par des capteurs solaires.

- Une gestion des déchets d’activité : la gestion des déchets est intégrée dans tous les locaux de ménage, locaux poubelles ou locaux producteurs ce qui permet un tri et une collecte aisée.

- Un confort acoustique : le hangar est séparé des autres locaux par une faille de coupure du son. Son volume intérieur est traité par la perforation des bacs. Les locaux calmes (chambres) sont éloignés des pistes et bénéficient de l’effet de masque des bureaux.

La Base et la collaboration avec les sapeurs-pompiers

Missions en relation avec les sapeurs-pompiers du SDIS 06 :

- Le CODIS 06gère l’engagement et les mouvements de l’appareil en liaison avec le centre opérationnelle de la zone Sud.

- L’hélicoptère est médicalisé 365 jour/an par un médecin du SDIS 06 assisté par un infirmier sapeur-pompier, spécifiquement formés pour intervenir avec cet appareil.

- Le Dragon intervient au quotidien, de nuit comme de jour, notamment en renfort des moyens terrestres issus des centres d’incendie et de secours des Moyen et Haut pays pour la prise en charge et l’évacuation vers l’hôpital des personnes accidentées ou prises de malaise grave.

- Dans le cadre des feux de forêts l’appareil assure :

- la reconnaissance sur les incendies inaccessibles ou importants (avec à son bord un officier sapeur-pompier et un cadre de Force 06),

- le marquage des zones de largages pour les aéronefs de lutte (Canadairs, Trackers, Dash)

- l’acheminement des commandos feux de forêts sapeurs-pompiers dans les zones inaccessibles aux engins terrestres, ainsi que le transport sous élingue des citernes souples d’eau, des pompes et tuyaux.

- dans le cadre des accidents de circulation et des sauvetages en milieu périlleux, le transport des personnels GMP et du lot de désincarcération hélitransportable,

- Si besoin, le transport des équipes spécialisées (cynophiles, risques chimiques...)

- Dans le domaine maritime, l’acheminement des plongeurs sapeurs-pompiers, dont une partie est formée aux hélitreuillages et sauvetages à l’aide de ce moyen. Ils ont d’ailleurs été engagés lors des inondations dramatiques que le département du Var a connues en juin 2010. Ils ont réalisé des centaines de sauvetages.

Les dernières actualités
25 novembre 2020
La première autopompe des pompiers maralpins, un exemple de solidarité départementale
… 31 décembre 1912, la ville de Nice décide de l’acquisition de deux autopompes et d’une échelle aérienne de 24 mètres. Ces véhicules de marque DELAHAYE-FARCOT seront les premiers « vrais » camions de pompiers de notre département.
20 novembre 2020
Les résultats de l'admissibilité du concours interne et externe de capitaine sont en ligne
Retrouvez les résultats des épreuves d'admissibilité des concours de capitaine.
18 novembre 2020
Le Colonel Pierre Belleudy nous a quittés
C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du Colonel Pierre Belleudy, survenu à l’âge de 70 ans.