Congrès du 3SM - 500 collégiens initiés à l’utilisation des défibrillateurs automatiques

Publié le 21 février 2011

Le Conseil général a mis en place et développé depuis quelque années un programme ambitieux d’équipement du territoire départemental en Défibrillateurs Automatiques Externes -DAE-, dans de nombreux lieux publics et dans les gymnases des collèges dont il a la charge, pour constituer d’ici la fin de l’année un parc de 400 appareils s’ajoutant aux 350 défibrillateurs semi-automatiques -DSA- dont disposent le SDIS 06.

Eric Ciotti et le Doyen Benchimol se sont joints aux collégiens pour l’initiation.

Cliquez ici pour visiter la galerie photo.

Dans les faits, malgré la simplicité d’usage de ces appareils entièrement automatiques et le décret du 4 mai 2007 qui permet à toute personne même non médecin de les utiliser, il s’avère que le public se montre encore réticent à leur utilisation. Il est donc important de sensibiliser les habitants du département, et en priorité les plus jeunes, pour les former aux gestes qui sauvent.

Dans le cadre des 4ème Journées scientifiques européennes du service médical des sapeurs-pompiers organisées par le SDIS 06 et l’UDSP 06, M. Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Président du Service Départemental d’Incendie et de Secours des Alpes-Maritimes (SDIS 06), a lancé au deuxième jour du congrès, une campagne de sensibilisation des jeunes collégiens à la mise en œuvre des premiers secours d’urgence grâce à l’utilisation de ces défibrillateurs automatiques externes (DAE), en présence de MM. Philippe Jourdan, Inspecteur d’Académie, du Professeur Daniel Benchimol, Conseiller général, Adjoint au Maire de Nice délégué à la Santé, Doyen de la Faculté de Médecine, du Colonel Patrick Bauthéac, Directeur départemental et chef de Corps du SDIS 06, du colonel Jacques Barberis, médecin chef départemental et du Lieutenant Pierre Binaud, Président de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers des Alpes-Maritimes (UDSP 06).

Ainsi, 480 collégiens (16 collèges de 30 élèves de classes de 6e à la 3e) ont été formés par groupe de 10. Chaque élève, disposant de son propre mannequin baptisé « MiniAnne », a pu pratiquer tous les gestes de survie dont le positionnement des électrodes et le massage cardiaque externe sous les conseils bénévoles de formateurs de l’Union départementale. Sept infirmières scolaires y ont assisté ainsi que 30 enfants scolarisés et placés en foyer d’accueil.

L’objectif de cette opération était double :

- initier en 50 minutes les collégiens au principe de l’alerte des secours, au massage et à la défibrillation en présence d’une victime en arrêt cardio-respiratoire ;
- apporter la réanimation cordio-pulmonaire de base « au cœur des familles » en permettant aux collégiens d’initier à leur tour leurs proches. Ainsi, à l’issue, un kit de formation « MiniAnne », développé par la société Laerdal, leur a été remis.

Reste que la défibrillation n’est véritablement utile que si elle est utilisée dans le cadre d’une chaîne de soins adaptés :

- alerte immédiate du 112 (ou 15 ou 18), même en cas de réalisation d’une défibrillation sur place
- gestes de réanimation cardio-pulmonaire (massage cardiaque et bouche à bouche) ;
- défibrillation...
- ...jusqu’à l’arrivée des secours.

Echos de la manifestation.

Chaque année en France, 60000 personnes perdent la vie, victimes d’un arrêt cardio-respiratoire. Toutes les enquêtes, nationales et européennes, démontrent qu’un quart de ces décès pourrait être évité par un appel immédiat aux secours d’urgence, un massage cardiaque effectué dans la foulée, une défibrillation cardiaque très précoce.

L’opération menée par le Conseil général avec l’appui de l’union départementale des sapeurs-pompiers s’est faite dans l’esprit de la grande loi de modernisation de la sécurité civile qui dispose dans son article 5 que « tout élève bénéficie dans le cadre de sa scolarité obligatoire, d’une sensibilisation à la prévention des risques et aux missions de service de secours ainsi que d’un apprentissage des gestes élémentaires de premier secours ».

Elle a aussi été réalisée dans le prolongement des liens si étroits qui unissent le S.D.I.S 06 et l’Education Nationale, pour favoriser :

- l’information préventive aux comportements qui sauvent -IPCS-, dispensée dans les écoles, les collèges et les lycées,
- l’éveil des enfants des écoles à la sécurité pour les prévenir contre les risques domestiques
- pour prévenir les incivilités voire les agressions commises à l’encontre des sapeurs-pompiers lors de leurs interventions

Etaient concernés les Collèges Roland Garros(Nice), La Sine (Vence), L’Archet (Nice), André Maurois (Menton), Louis Nucéra (Nice), Antoine Risso (Nice), Port Lympia (Nice), Jean Rostand (Nice), Pablo Picasso (Vallauris), Raoul Dufy (Nice), Stanislas (Nice), Henri Matisse Nice), Jean Giono (Nice), Yves Klein La Colle-sur-Loup), Ségurane (Nice), René Cassin (Touterette-Levens), et le Foyer de l’Enfance.

A l’occasion de cette demi-journée de formation, le Conseil général a présenté le dispositif départemental défibrillateurs à travers une cartographie 3D réalisée par son service d’information géographique. Cette cartographie interactive permet de localiser très précisément les appareils en service dans le département quel que soit le lieu géographique. Cette présentation s’est faite à l’intérieur du bus info santé du Conseil général.

Coffret de formation « Mini Anne »

Le coffret « Mini-Anne » comporte : un mannequin individuel gonflable, une vidéo de formation, un téléphone factice et un défibrillateur automatisé factice également. Ces outils ont permis à chaque élève de pratiquer l’appel aux services d’urgence, d’effectuer un massage cardiaque, de positionner les électrodes de défibrillation.

Les « + » de Mini Anne.

Ce kit complet permet de :

- former efficacement et rapidement à la réanimation cardio-pulmonaire,
- démultiplier les formations grâce à l’implication des participants initiaux,
- réduire les coûts et le temps de formation afin de former le plus grand nombre,
- motiver les participants pour suivre des formations plus complètes,
- aider à sauver plus de vies.

L’histoire de « Mini Annela jeune femme de la Seine. »

Au début du XXe siècle, le corps d’une jeune femme fut repêché de la Seine à Paris. En l’absence de trace de violence, on en conclut que cette personne avait mis fin à ses jours. Son identité n’ayant pu être établie, un masque mortuaire fut réalisé. Diverses romances inspirées de cette énigme furent alors publiées. Selon l’une d’elles, sa mort serait le résultat d’un amour impossible. Cette légende devint populaire en Europe ainsi que reproduction du masque mortuaire.

Des générations plus tard, la « jeune femme de la Seine » fut à nouveau d’actualité lorsque Asmund S. Laerdal commença à développer des mannequins pour l’enseignement des techniques de bouche à bouche.

Touché par l’histoire de cette jeune femme décédée à un si jeune âge, il fit modeler un visage à partir du masque mortuaire pour son nouveau mannequin : Rescuci Anne. Il pensait qu’un mannequin de taille humaine et d’apparence très réaliste permettrait aux élèves d’être davantage motivés pour apprendre les techniques de réanimation.

La cartographie de l’installation des DAE dans le département a été présentée et commentée par le Docteur Fabien Josseran. Un travail considérable.

Pour parfaire la chose, une convention avait été passée entre le Conseil général et le S.D.I.S 06 le 22 octobre 2007, pour que soient recueillies, exploitées et archivées toutes les données médicales enregistrées dans la carte mémoire des appareils utilisés, et assurés leur contrôle et leur maintenance, le tout par son Service de santé et de secours médical.

Parce que cette initiative ne doit pas rester sans lendemain, Eric Ciotti proposera que très rapidement, une convention quadripartite soit établie entre le Conseil général, le S.D.I.S 06, les Services de l’Education Nationale, et l’Union départementale des sapeurs-pompiers, pour que tous les collégiens de tous les collèges du Département puissent en bénéficier.

Remerciements. Le Président du Conseil général et du SDIS 06 a tenu à remercier en particulier le Président Pierre Binaud qui a accepté avec tous les bénévoles, sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de l’Union départementale, d’assurer cette première expérience d’initiation, avec le soutien des personnels médicaux du Service de santé et de secours médical du S.D.I.S 06 auxquels Eric Ciotti dit également sa gratitude.

Les dernières actualités
16 novembre 2018
GT Ouest. Nos sapeurs-pompiers ont du talent… Maéva LANIER, championne de skate board !
Le SDIS 06 compte parmi ses agents de nombreux sportifs talentueux qui fréquemment se hissent sur les plus hautes marches des podiums… Maéva LANIER, 22 ans, sapeur-pompier volontaire au CIS Mougins, infirmière diplômée d’état à l’hôpital d’Antibes et licenciée à la fédération française de skateboard depuis de nombreuses années, est l’une de ces brillantes athlètes. Elle a le sourire des sportives qui gagnent et détient déjà un éloquent palmarès…
15 novembre 2018
Solidarité. La Musique des sapeurs-pompiers de Nice soutient la Fondation Lenval…
Le samedi 24 novembre 2018, dès 19 heures, la Musique des sapeurs-pompiers de Nice donnera, à l’Opéra de Nice, un grand concert caritatif au profit de la Fondation LENVAL qui célèbre son 130ème anniversaire.
14 novembre 2018
Etat-Major. Trois officiers mis à l’honneur par le Contrôleur Général René DIES…
Le jeudi 8 novembre 2018, à l’issue du Conseil d’Etat-Major et en présence de ses membres, le Contrôleur général René DIES, Directeur départemental du SDIS 06, a mis à l'honneur trois officiers des groupements fonctionnels Prévention et Alerte lors d’une remise de diplômes.