Groupement fonctionnel Informatique et Télécommunications - Le SDIS06 a renouvelé son réseau VPN (réseau privé virtuel).

Publié le 30 mars 2011

Début 2006, le GFIT (groupement fonctionnel Informatique et télécommunications) a mis en place un réseau permettant de connecter les 82 sites du SDIS06. Cette évolution a permis de déployer au plus près des agents les outils de gestion centralisés utilisés au quotidien (gestion des temps et des plannings, comptes rendus d’activité, messagerie, Internet...) mais aussi la suite bureautique, parce que dans le même temps, chaque site a été doté au minimum (pour les plus petits) d’un poste de travail et d’une imprimante.

Ces moyens sont maintenant utilisés de manière régulière et devenus incontournables. Leur coût ne saurait être remis en cause, même en ces temps difficiles, tant ils ont permis d’améliorer le quotidien de chacun dans sa tâche.

Aujourd’hui, le marché correspondant à cette première mise en place est arrivé à son terme.

Une nouvelle consultation a donc été effectuée, tenant compte des nouveaux besoins exprimés depuis lors, notamment ceux liés au logiciel de gestion de l’alerte, dont ce nouveau réseau, redondé par faisceaux hertziens, sera le cœur.

Le marché a été attribué à un nouvel opérateur (SFR), nécessitant de remplacer l’ensemble des liens. Le déploiement de ce nouveau réseau a été une totale réussite, tant du point de vue technique (utilisation de technologies de pointe), que du point de vue de l’organisation (le planning a été respecté et un minimum de gêne a été occasionné), malgré la technicité de ce projet et l’importante charge de travail qu’il a induite pour le GFIT. Qu’à cette occasion, soient remerciés tous les acteurs de ce projet important pour le SDIS06, que ce soit dans le domaine de l’informatique, du réseau administratif comme opérationnel.

Les avancées technologiques de ce nouveau réseau résident dans

- Un débit plus important :

hormis pour 7 sites où le fournisseur n’a pas pu répondre positivement à notre demande à la suite de contraintes techniques, les débits ont pu être multipliés par 3 voire 4 sur l’ensemble du département. Auparavant basé sur une très grande majorité de lignes ADSL* (telles que celles utilisées pour le grand public), notre réseau est aujourd’hui constitué de lignes SDSL*. Cette technologie permet un débit symétrique à la différence de celui de l’ADSL.

- Une meilleure gestion des flux :

les flux de données sont dorénavant contrôlés par une QoS (Qualité de Service). Cette fonctionnalité permet de déterminer la priorité des flux de données, et ainsi de favoriser certains échanges par rapport à d’autres. Ceci permettra de déployer d’autres outils, sans risque de pénaliser les logiciels critiques, comme le projet opérationnel.

- La mutualisation des supports physiques des liens opérationnels et administratifs :

cette mutualisation permet une économie financière très importante (du simple au double). Ceci était important, car l’ensemble des casernes gérant des moyens opérationnels se voit dorénavant acheminer les deux réseaux. Pour des raisons évidentes de sécurité et comme par le passé, ils restent étanches et ne peuvent communiquer que par un seul point sur notre cœur de réseau à Villeneuve-Loubet, via un système de pare-feu ne laissant passer que les flux de données voulus.

- Une sécurité accrue :

de la même manière et toujours pour les mêmes raisons, les flux de navigation Internet convergent vers ce pare-feu. Ils continuent d’être soumis aux contrôles qu’exige la réglementation, toujours dans le cadre défini par la CNIL (Commission nationale de l’Informatique et des Libertés).

L’objectif final de pouvoir bénéficier de l’évolution des outils informatiques, toujours plus exigeants en bande passante, tout en respectant les enveloppes financières, a été atteint.

Le GFIT continuera à gérer ce réseau de manière professionnelle, c’est-à-dire avec les contraintes parfois incompatibles avec les habitudes dites « domestiques » mais nécessaires à la protection des données, dans un environnement qui n’est pas toujours « amical », notamment sur Internet. Ce dont chacun a aujourd’hui conscience.

Lexique.

GFIT : Groupement Fonctionnel Informatique et Télécommunications

VPN : Virtual Private Network (Réseau Privé virtuel) C’est une connexion inter sites (généralement pour une même entreprise), utilisant les mêmes infrastructuresque Internet, mais protégées par un protocole de "tunnelisation" le rendant "invisible" par les autres flux de données.

ADSL : Asymmetric Digital Subscriber Line (Ligne d’abonné numérique à débit asymétrique). C’est une technique d’accès au réseau Internet qualifiée aujourd’hui de "à haut débit", que la grande majorité des personnes utilisent à la maison, sur leur ligne téléphonique.

SDSL : Symmetric Digital Subscriber Line (similaire àADSL mais Symétrique : le débit entrant est le même que le débit sortant). Ces lignes peuvent avoir des débits encore plus importants que les lignes ADSL en dédiant et en multipliant le nombre de paires torsadées. Ellessontrarement utilisées par le grand public du fait de leur coût, fatalement plus élevé.

Nous utilisons également de la fibre optique sur certains sites où les flux sont encore plus élevés.

NB : Informations délivrées grâce à l’aimable concours de M. Bernard Lenci. (GF1 dirigé par le lieutenant colonel Gilbert Biondi).

Les dernières actualités
15 novembre 2019
MARATHON des Alpes-Maritimes NICE-CANNES. Cohésion et performances au rendez-vous.
Le dimanche 03 novembre 2019 s’est tenu le Marathon Nice-Cannes. Une équipe de 34 sapeurs-pompiers a été inscrite à l’initiative du caporal Sébastien DEHEDIN du CSP Antibes.
7 novembre 2019
Le rapport d'orientations budgétaires 2020 de l’établissement.
Le 24 octobre 2019, le conseil d’administration du service départemental des Alpes-Maritimes, sous la présidence de M. Charles-Ange GINESY, a débattu des orientations budgétaires 2020 de l’établissement.
5 novembre 2019
DECRET. La représentation des PATS en CATSIS et CASDIS.
Le décret n° 2019-1121 du 31 octobre 2019 relatif à la représentation des personnels administratifs, techniques et spécialisés au sein des commissions administratives et techniques des services d'incendie et de secours est paru au journal officiel.