Solidarité - Appel à l’aide de l’établissement français du sang.

Publié le 16 mars 2011

L’EFS (établissement français du sang) a un besoin urgent de plaquettes.

- Les personnes qui ont déjà donné leur sang peuvent donner leur plasma.
- Les personnes qui ont déjà donné leur plasma peuvent donner leurs plaquettes.

Les donneurs potentiels sont invités à prendre rendez vous le plus rapidement possible auprès de l’EFS.

E.T.S. des Alpes-Maritimes
165, avenue du Docteur M. Donat
06721 SAINT-LAURENT-DU-VAR
Tél. : 04.92.27.52.33

CH de Cannes
259-261, Avenue de Grasse
06400 CANNES
Tél. : 04.93.94.82.30

Nice TNL
45, rue Auguste Gal
06300 NICE
Tél. : 04.92.00.10.69

Plaquettes : un don pour deux adultes ou trois enfants.

Les plaquettes sont des petites cellules produites par la moelle osseuse qui servent à la coagulation. Elles stoppent l’hémorragie.

On les transfuse dans le cas de grandes hémorragies, quand l’organisme blessé a consommé l’ensemble de ses propres plaquettes.

Un don de plaquettes permet de transfuser un à deux adultes ou trois enfants.

Au bénéfice de qui ?

- Aux patients subissant des chimiothérapies lourdes ou de la radiothérapie pour cancer ou leucémie,

- Aux patients atteints de maladies hématologies,

- Aux accidentés, grands brûlés, personnes atteintes d’infections graves...

- Aux patients atteints de certaines maladies ou suivant certains traitements lourds empêchant la fabrication de cellules sanguines par la moelle osseuse. (Le malade risque donc l’hémorragie).

Durée de vie des plaquettes.

Les plaquettes peuvent être conservées 5 jours à 22° C.

Les réserves et les stocks sont donc impossibles à constituer.

Un don indolore et sans risques.

Le don dure environ 2 h30. Il faut compter 1h30 de prélèvement. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

Le sang est prélevé et séparé en ses différents constituants.

Les plaquettes sont collectées dans une poche d’une contenance de 650 ml. Les globules rouges sont restitués au donneur.

Les plaquettes se régénèrent ensuite en quelques heures.

Ce don n’entraîne pas de fatigue importante.

Il est indolore et sans risques puisque le dispositif de prélèvement est à usage unique.

Le don est anonyme et gratuit pour le sécuriser et éviter tout trafic.

L’intervalle entre un don de sang et un don de plaquettes est de un mois.

Un délai de 4 semaines doit être respecté entre chaque don et la fréquence est de 12 dons par an maximum.

Don de plasma.

Le don de plasma par plasmaphérèse consiste à prélever 750 mL de plasma grâce à un séparateur de cellules et à un kit stérile et à usage unique.

Le don dure environ 40 minutes mais il faut prévoir entre 1h et 1h30 sur place. L’intérêt est de recueillir une quantité de plasma trois fois supérieure à celle obtenue par un don de sang total, sans que le donneur perde de globules.

Le don de plasma est possible de 18 à 65 ans.
Il convient seulement de respecter certains délais : deux semaines avant ou après n’importe quel don. On peut faire jusqu’à 24 dons par an.

Les donneurs de tous les groupes sanguins sont bienvenus, mais le groupe AB est particulièrement recherché.

Le plasma permet de préparer des médicaments pour soigner :

- les grands brûlés,

- les accidentés en état de choc,

- les hémophiles,

- les pathologies souvent très graves liées aux déficits immunitaires,

- certaines maladies auto-immunes

Ces pathologies chroniques nécessitent souvent des traitements à vie.

Durée de vie du plasma

Le plasma congelé à - 25°C a une durée de vie d’un an.

Les dernières actualités
7 décembre 2022
C’était il y a quarante ans…
Conditions météorologiques largement clémentes pour notre mois de novembre 2022… Il n’en fut pas de même, il y a quarante années…
25 novembre 2022
Belle performance pour la section du SDIS06
Du 12 au 14 mai s’est déroulé le 15ème Championnat de France sapeurs-pompiers de golf sur les parcours de Beauvallon et de Sainte Maxime.
24 novembre 2022
Entraînement zonal NBRC-e : l’engagement des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes remarqué !
Dans le cadre de la mise en œuvre de la doctrine ORSEC, les acteurs publics et privés participent régulièrement à des exercices territoriaux de gestion de crise afin de répondre aux orientations stratégiques définies par les différents ministères compétents. À ce titre, les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes ont participé à un entraînement zonal réunissant près de 400 participants qui a eu lieu à Fréjus les 15 et 16 novembre dernier.