Opérationnel- Violents incendies quasi simultanés à Nice.

Publié le 24 mars 2011

Fin de journée mouvementée pour les sapeurs-pompiers du GT Sud qui mardi, ont été appelés, en moins d’une demi-heure, sur deux importants incendies.

Rue Gioffredo - Trois personnes, demeurant au cinquième étage, au-dessus de l’appartement sinistré, ont été relogées par les services municipaux.

Le premier, probablement d’origine accidentelle -il était vide au moment des faits-, s’est déclaré dans un entrepôt d’environ 2000 mètres carrés des établissements Roblot, à proximité de l’Athanée de Nice, 44 avenue Saint Augustin. Près de 150 cercueils ont brûlé. Les flammes trouvant là un combustible de choix, le dépôt a été en grande partie détruit malgré les efforts de quarante sauveteurs des casernes de Magnan, de Fodéré et de Bon Voyage, sous les ordres de capitaine Gilbert Jafrate, commandant des opérations de secours. Compte tenu de l’ampleur du sinistre, des renforts sont arrivés de Cagnes-sur-Mer, de Contes et même de Vence (venus avec une EPA). Deux échelles pivotantes automatiques ont été déployées pour contenir les flammes combattues à l’aide de quatre lances.

Par mesure de sécurité, la voie rapide a dû être fermée à la circulation pendant l’intervention et une quinzaine de personnes évacuée de bureaux attenant à l’entrepôt.

Ce feu était toujours en cours qu’un second sinistre se déclarait dans un appartement, au quatrième étage d’un immeuble d’habitation en comptant cinq, 48 rue Gioffredo, toujours à Nice, dans le périmètre d’action du GT Sud...de nouveau sollicité.

Alors que cinquante résidents étaient évacués, les sapeurs-pompiers (37 au total) s’attaquaient aux flammes qui ravagèrent le logement de 100 mètres carrés, vide de tout occupant. Un travail rendu difficile par la configuration des lieux, le logement sinistré étant situé dans l’angle d’une cour intérieure. Là encore, les hommes du feu placés sous le commandement du capitaine David Clares, disposèrent de deux échelles dont l’une permit d’attaquer le foyer qui s’était propagé aux corniches, à une mansarde et une partie de la toiture qui a dû être dégarnie sur une vingtaine de mètres carrés.

Dans les deux cas, aucune victime ne fut à déplorer et des périmètres de sécurité mis en place par les polices nationale et municipale, provoquant l’attroupement de curieux mais aussi quelques difficultés de circulation en cette fin d’après-midi.

A noter que Christian Estrosi, député-maire de Nice, a rejoint sur les deux sites le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et Chef de Corps.

Les dernières actualités
25 novembre 2020
La première autopompe des pompiers maralpins, un exemple de solidarité départementale
… 31 décembre 1912, la ville de Nice décide de l’acquisition de deux autopompes et d’une échelle aérienne de 24 mètres. Ces véhicules de marque DELAHAYE-FARCOT seront les premiers « vrais » camions de pompiers de notre département.
20 novembre 2020
Les résultats de l'admissibilité du concours interne et externe de capitaine sont en ligne
Retrouvez les résultats des épreuves d'admissibilité des concours de capitaine.
18 novembre 2020
Le Colonel Pierre Belleudy nous a quittés
C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du Colonel Pierre Belleudy, survenu à l’âge de 70 ans.