Prévention - Aedes Albopictus ou moustique tigre : l’affaire de chacun.

Publié le 19 avril 2011

L’aedes albopictus est un moustique fortement nuisible, agressif et très résistant aux insecticides.

Il est important d’agir. A chacun de se mobiliser pour que les mesures prises à titre préventif soient efficaces.

Il convient d’agir avant l’émergence des moustiques adultes, c’est à dire dès maintenant.

Deux façons de faire :

- supprimer systématiquement chez soi les eaux stagnantes. C’est le rôle de chacun. Cela représente 50% du succès de l’opération globale. Même si pour être entourés, nous ne maîtrisons pas les actions de nos voisins.

- le traitement bio insecticide contre les larves, dans les gîtes publics (avaloirs pluviaux, vides sanitaires, bassins, etc.). Cette mission revient à l’opérateur public, EID Méditerranée.

Aucune mesure n’étant efficace à 100%, seule la somme de mesures individuelles

et collectives permettra de faire diminuer la prolifération.

Pas d’inquiétude en régions tempérées.

L’identification d’Aedes albopictus en Europe du sud (en Italie et désormais dans de nombreuses communes du sud-est français : 06, 83, 13), a suscité cette question. Chez nous, peut-il y avoir une épidémie comparable à celle de chikungunya qui a sévi à La Réunion en 2006 ou à celle de la Dengue aux Antilles, en 2010, dont le vecteur est le même Aedes albopictus ?

Les spécialistes apportent des réponses rassurantes : il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Préconisations préventives de la DGS

Le ministère de la Santé (DGS) rappelle ses préconisations habituelles pour toute personne se rendant en voyage dans une zone où des maladies vectorielles peuvent être transmises par des moustiques.
La prévention contre les piqûres de moustiques (port de vêtements amples, répulsifs, moustiquaires...) est un moyen simple et efficace de ne pas contracter de maladie.

Elle permet également de ne pas ramener en France une maladie qui pourrait secondairement infecter des proches par l’intermédiaire de moustiques vecteurs présents sur notre territoire.

Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.