Contes - Le futur centre d’incendie et de secours est sorti de terre.

Publié le 30 mai 2011

Trop tôt pour être inauguré, trop tard pour la pose de la première pierre : le futur centre d’incendie et de secours de Contes a pourtant reçu la visite des autorités venus saluer un projet exemplaire, tant par son conception que par la pertinence de son implantation.

Sur le site en travaux depuis le 2 février dernier, le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et Chef de Corps, entouré de son Etat-major, a accueilli M. Eric Ciotti, Député, Président du Conseil général, Président du SDIS 06, Raymond Floch, sous préfet Montagne, Francis Tujague, maire de la commune et conseiller général, Noël Albin maire de Touët de l’Escarène, conseiller général et la quasi totalité des maires de ces deux cantons.

Visite de chantier au futur CIS Contes.

C’est dire que ce projet n’est pas exclusif d’une commune mais celui de l’ensemble des vallées du Paillon.

Un CIS et une gendarmerie.

Au demeurant, Francis Tujague dit combien il lui était agréable de recevoir l’ensemble de ces personnalités pour un futur centre qui fête cette année ces soixante années ; un centre porté par le passé par « le Père Binaud » dont le fils, le lieutenant Pierre Binaud, assure le commandement avec « talent et dévouement. »

Des compliments plus tard réitérés par Eric Ciotti qui souhaita rendre hommage à celui qui est aussi président de l’Union départementale et régionale des sapeurs-pompiers.

Faire la démonstration de l’intérêt général.

A deux pas de la gendarmerie, la future caserne, située dans un quartier en développement, aura toute sa place dans un environnement encore rural et protégé, au service de tous.

Quant au colonel Patrick Bauthéac, Directeur et Chef de Corps du SDIS 06, il ne put que se réjouir de disposer au fil des jours qui passent d’outils de travail de plus en plus performants : « parler de l’intérêt général c’est bien, le démontrer est encore mieux ».

Rappelant son plaisir de travailler aux côtés du Président Ciotti , « cheville ouvrière » des améliorations apportées aux sapeurs pompiers professionnels, volontaires et PATS du SDIS 06, le colonel rappela les efforts financiers exceptionnels consentis par le Conseil général.

S’adapter aux besoins des populations et non aux budgets des communes.

Des chiffres rappelés par le Président Ciotti qui dit l’importance du moment partagé dans une vallée « au redoutable dynamisme »... »

Un projet présenté par Francis Bernard et ses équipes, maître d’œuvre de cet ouvrage, sorti de terre sur un terrain concédé gracieusement par la commune.

Attendu depuis plusieurs années pour répondre aux légitimes attentes des 57 sapeurs-pompiers en poste dans un secteur aux risques multiples, le Président du Conseil général dit la nécessité de ce centre s’inscrivant parfaitement dans l’esprit de la décentralisation.

« Nous avons le devoir de nous adapter aux risques. L’équité des secours en tous points du département doit être une réalité liée aux attentes des populations. Et de féliciter Francis Bernard et ses équipes, maître d’œuvre de cet ouvrage, sorti de terre sur un terrain concédé gracieusement par la commune. Rappelant la politique bâtimentaire voulue par le Conseil général au bénéfice des sapeurs-pompiers, Eric Ciotti égrena des chiffres justifiant ce choix. Nombre de sapeurs-pompiers professionnels, volontaires et PATS, participation de l’assemblée départementale à hauteur de 57% du budget du SDIS 06 soit 72 millions d’euros en 2011, volonté de conforter le statut des sapeurs-pompiers volontaires, projet qu’il vient de défendre sur les bancs de l’Assemblé nationale.

Se voulant rassurant à l’endroit des élus présents, Eric Ciotti redit que la commune resterait le pilier de l’organisation territoriale, que le département conserverait l’intégralité de ses compétences, « convaincu qu’il est l’ancrage, la proximité et le témoin de la solidarité territoriale. »

Quant à Raymond Floch, sous-préfet Montagne dont c’était la première venue dans le canton, il s’appliqua à rappeler le rôle de ce centre aux 794 interventions en 2010, non sans saluer l’effort exceptionnel du Conseil général dont le Président Ciotti avait préalablement rappelé qu’en 2012, 80% des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes travailleraient dans des casernes rénovées ou reconstruites.

Nous publierons au cours des prochains jours les caractéristiques du futur CIS de Contes, le projet architectural de la nouvelle caserne et sa place au sein du GT Nord, sous les ordres du lieutenant-colonel Maurice Galey.

Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.