CIS de Contes - Aujourd’hui et demain.

Publié le 31 mai 2011

Faisant suite à la publication du papier relatif à la venue des autorités départementales sur le site du futur CIS de Contes, nous en publions aujourd’hui les principales caractéristiques.

Le futur CIS Contes.

Le Centre d’incendie et de secours de Contes en chiffres.

Le Centre d’incendie et de Secours de Contes est l’un des 22 casernements de sapeurs-pompiers du Groupement Territorial Nord du Service départemental d’incendie et de secours des Alpes-Maritimes

Le C.I.S. Contes est dirigé par le Major Pierre Binaud, sapeur-pompier professionnel, et compte 57 personnes dont 6 sapeurs-pompiers professionnels. Soit :
- 2 officiers,
- 19 sous-officiers,
- 14 caporaux
- 22 sapeurs.

Chaque jour, 3 sapeurs-pompiers assurent la garde 24h/24 renforcés par 3 pompiers de garde en journée et 3 d’astreinte la nuit.

Chaque jour de la saison feux de forêt, le CIS Contes est mobilisé pour les missions préventives feux de forêts avec un camion citerne feu (CCF) et un chef de groupe avec un conducteur.

Le centre dispose d’un parc de 14 véhicules opérationnels.

En 2010, le CIS Contes a réalisé 794 interventions sur les communes de Contes, Drap, Bendejun, Blausasc, Chateauneuf Villevieille, Berre les Alpes, Coaraze, Cantaron, La Trinité, L’Escarène, Lucéram, Peille, Peillon, Touêt de l’Escarène. Il a effectué neuf renforts en dehors du secteur des Paillons dont deux dans les Bouches du Rhône. Enfin, il gère une section de plus de 50 jeunes sapeurs-pompiers (JSP) encadrés bénévolement chaque samedi par les SPP et SPV du CIS.

Construit dans le cadre de la convention 2007.

Cette opération a fait l’objet d’une inscription dans la convention de 2007 mise en place par le Conseil Général, d’un montant global de 55 millions d’euros et destinée à la construction de centres de secours ou à la restructuration de centres existants.

- Délibération du 19 juin 2006 : inscription de principe de la réalisation de l’opération et de la cession du terrain par la commune.

- Délibération du 7 janvier 2008 : cession du terrain de 4972 m2 par la commune au SDIS 06.

- Délibération du 19 décembre 2008 : mise en place d’une autorisation de programme de 4 867 000 € T.T.C et des crédits de paiement correspondants.

Une architecture méditerranéenne.

Le projet s’inscrit dans un site en fond de vallon. Il est desservi par une voie communale et un pont sur un vallon de façon à assurer l’écoulement des eaux de pluie.

Le projet s’inscrit dans un site en fond de vallon.

Le bâtiment principal, abrite la zone administrative, les lieux de vie au rez de chaussée et d’hébergement à l’étage (12 chambres + 1 chambre renfort). Au second étage, une salle de musculation a trouvé place sous les combles. En raison de la bonne portance du sol, ce bâtiment est en béton.

La partie opérationnelle est composée d’une salle de cours, de vestiaires hommes et femmes, de locaux support et des remises : deux travées VSAV avec local de décontamination, huit travées « engins d’intervention ». Sa structure est en métal pour en alléger le poids. Une tour de manœuvre 14 mètres de hauteur permet le séchage des tuyaux et les entraînements divers des sapeurs pompiers. Elle est équipée d’une colonne sèche.

Le parti architectural retenu sur le plan des volumes, décompose l’ouvrage en volumes fonctionnels. La forme générale du bâtiment s’inscrit dans le terrain disponible et privilégie la taille de la cour de manœuvre, orientée au sud. Chaque volume de forme simple, couvert de tuiles, évoque les constructions méditerranéennes avec de petites ouvertures à encadrement et des persiennes à doubles battants.

Le montant global des marchés de travaux attribués est de 3 760 000 € T.T.C. Le montant des prestations intellectuelles : bureau de contrôle, C.S.P.S., O.P.C., sondages, géomètre, étude hydraulique, taxes d’urbanisme est de 104 000 €.

Le montant total engagé est de 3 864 000 € T.T.C.

• CALENDRIER : Ordre de service de démarrage travaux : 02 février 2011 Durée des travaux : 18 mois. Date de livraison prévisionnelle : juillet 2012.

Le Groupement territorial Nord (GT Nord)

Dirigé par le lieutenant colonel Maurice Galey dont le poste de commandement se trouve pont Charles Albert à Gilette, ce groupement a été créé en 1986 dans le cadre du Corps Opérationnel Départemental. Il avait pour but de fédérer les Corps volontaires, éloignés des Centres de Secours Principaux (CSP) du moyen et haut pays.

La mission essentielle du GT Nord est d’assurer la couverture d’un secteur essentiellement rural et montagneux qui représente la moitié du territoire des Alpes-Maritimes (77 communes sur 163) pour une superficie de 2 331 km². Les voies de communication sont particulièrement sinueuses et dangereuses ; les délais d’acheminement des secours et des renforts sont ainsi souvent rallongés.

Le GT Nord dispose de 22 Centres de première intervention et de quatre antennes de premier secours.

Il est composé de 10 sapeurs-pompiers professionnels et de 718 sapeurs-pompiers volontaires. 14 Personnels administratifs techniques et spécialisés collaborent au service public du secours au sein du GT Nord.

Le parc véhicules est constitué de 173 véhicules dont
- 32 véhicules de secours et d’assistance à victime
- 39 camions citerne feu
- 17 camions citerne feu léger

Le GT Nord a réalisé 5 243 interventions en 2010.

Il prend une part très active au dispositif de mobilisation préventive contre les feux de forêts d’été.

Il est appelé en renfort à bon nombre de reprises dans tout le département, dans la région et bien au-delà pour les missions entraînées par les tempêtes, pollutions marines, etc.

Le Nord du groupement, à dominante rurale, est confronté aux risques suivants :

- accidents de sports liés à la haute montagne, clues et canyons, avalanches, éboulements, mouvements de terrains
- les interventions dans les Etablissements recevant du public très disséminés (restaurants, hôtels, refuges, centres de vacances, classes de neige, maison de retraite, internats, collèges, écoles, etc.... et effectif de la population augmente considérablement en station de ski (en pleine saison : plus de 50 000 résidents)
- accidents de circulation sur un réseau routier difficile, très fréquenté l’hiver
- accidents dans les tunnels routiers et ferroviaires

L’Est du groupement, à dominante périurbaine, est pour sa part confronté aux risques suivants :

- accidents de sports liés à la moyenne montagne, clues et canyons, éboulements, mouvements de terrains
- risques industriels
- les interventions dans les Etablissements recevant du public très disséminés (restaurants, hôtels, maisons de retraite, internats, collèges, écoles, etc., ...
- accidents de circulation sur un réseau routier difficile, très fréquenté aux heures de pointe DR 6202, D 15, D 2204
- tunnels ferroviaires

 

Les dernières actualités
22 mai 2019
Challenge régional du PSSP et des épreuves athlétiques à Cannes-la-Bocca
Le samedi 18 mai 2019 s’est déroulée au stade Maurice Chevalier, à Cannes-La-Bocca, la finale du Challenge Régional du Parcours Sportif Sapeurs-Pompiers (PSSP) et des Epreuves Athlétiques.
15 mai 2019
Le SDIS06 représenté au challenge national sapeurs-pompiers
La quatrième édition du Challenge national sapeurs-pompiers avec ses épreuves de Secours routier et de Secours d'urgence aux personnes (SUAP), se déroule dès demain en Avignon (84).
27 avril 2019
Sports. Championnat départemental de Handball 2019
Le « Championnat départemental de Handball sapeur-pompier » se déroulera le samedi 15 juin 2019, à partir de 08h au Gymnase de Villefranche-sur-Mer.