Disparition - Le lieutenant-colonel Jean Hubert Bouillon n’est plus.

Publié le 08 août 2011

Fidèle parmi les fidèles au drapeau des Sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes comme il l’était au drapeau tricolore, portant fièrement et même à la retraite son uniforme de lieutenant -colonel de sapeur-pompier volontaire, ancien chef du groupement territorial Nord, Jean Hubert Bouillon était une figure emblématique qui honorait le SDIS des Alpes-Maritimes. Il s’en est allé dans la nuit de vendredi à samedi à l’âge de 68 ans.

Souffrant depuis plusieurs années -mais sa naturelle pudeur le conduisait toujours au partage d’un professionnalisme éprouvé, d’une générosité et d’un optimisme naturels-, le lieutenant - colonel Jean Hubert Bouillon est décédé après avoir lutté avec courage et lucidité contre une maladie qui le rongeait depuis plusieurs années. Avec sérénité et détermination, il y fit face jusqu’à ses derniers instants.

Il est aisé d’affirmer qu’il reste un exemple pour tous (dont les jeunes générations qui ne l’auront pas connu). Et pourtant...Toujours présent aux manifestations patriotiques, il portait haut et fort les valeurs de notre Corps, de notre profession, d’une passion, d’une vocation qu’il avait fait siennes. Sa rigueur, sa moralité, l’idée qu’il se faisait du métier avaient fait de lui un exemple pour tous. Exigeant et exemplaire, il l’était d’abord envers lui-même.

Tous celles et ceux qui l’ont connu sont aujourd’hui dans la peine.

A cet instant, ses enfants dont Jean Guillaume, son fils travaillant au service communication du service départemental, ses petits enfants auxquels il était très attaché, sont de toutes les pensées.

Toutes celles et tous ceux -et ils sont nombreux-, avec lesquels Jean Guillaume échange au quotidien, partage sa peine et lui exprime leurs sentiments attristés.

Le lieutenant-colonel Jean Hubert Bouillon avait réussi à conjuguer avec conviction et talent ses statuts de PATS et de sapeur-pompier volontaire en participant largement à la modernisation du SDIS06, à travers ses moyens aériens en particulier.

Officier CODIS, pilote de l’avion de reconnaissance et de surveillance des massifs dans le cadre des campagnes contre les feux de forêts, pendant plusieurs années membres actif du bureau de l’Union départementale des sapeurs-pompiers, chef du centre d’incendie et de secours de Vence avant de devenir plus tard chef du GT Nord, il a embrassé pendant toute sa carrière tout ce qui fait la fierté légitime d’un officier.

Il y a peu encore, il mettait son expérience et son vécu au service de l’IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale) en qualité d’auditeur.

Le lieutenant-colonel Jean Hubert Bouillon repose à l’Athanée du cimetière de Cagnes-sur-Mer où les visites sont possibles.

Il y sera inhumé après la cérémonie des obsèques prévue demain mardi à 14h45 à la cathédrale de Vence.

NB/ - tenue F1 pour les sapeurs-pompiers qui se rendront aux obsèques.

- pour les personnes de l’Etat-major désirant se rendre aux obsèques, il sera possible de se rendre à Vence par bus.

S’inscrire au standard avant ce lundi 16 heures.

- Un rassemblement autour de sa famille se fera en présence des Corps constitués et des sapeurs-pompiers après la célébration religieuse, au pied du vieux cimetière du Haut de Cagnes.

Les dernières actualités
25 novembre 2022
Belle performance pour la section du SDIS06
Du 12 au 14 mai s’est déroulé le 15ème Championnat de France sapeurs-pompiers de golf sur les parcours de Beauvallon et de Sainte Maxime.
24 novembre 2022
Entraînement zonal NBRC-e : l’engagement des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes remarqué !
Dans le cadre de la mise en œuvre de la doctrine ORSEC, les acteurs publics et privés participent régulièrement à des exercices territoriaux de gestion de crise afin de répondre aux orientations stratégiques définies par les différents ministères compétents. À ce titre, les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes ont participé à un entraînement zonal réunissant près de 400 participants qui a eu lieu à Fréjus les 15 et 16 novembre dernier.
16 novembre 2022
#ParlonsHistoire_11 novembre – Devoir de mémoire
Parmi les près de 1 700 000 Morts français de la première guerre mondiale se trouvent certainement 25 à 30 000 sapeurs-pompiers. Les lignes d’aujourd’hui vont rendre hommage à sept d’entre eux...