Obsèques du Lieutenant colonel Jean-Hubert Bouillon - L’ultime et unanime hommage à un homme de bien.

Publié le 10 août 2011

M. Gérard Manfredi, maire de Roquebillière, conseiller général et 1er vice-président du conseil d’administration du SDIS 06 représentant Eric Ciotti, président du Conseil général des Alpes-Maritimes et du SDIS 06, de nombreux élus (parlementaire, maires, conseillers généraux et conseillers municipaux) ainsi que le colonel Patrick Bauthéac, Directeur et chef de Corps du SDIS 06- entouré de son Etat-major et de très nombreux sapeurs-pompiers professionnels, volontaires et PATS - étaient aux premiers rangs aux côtés de la famille lors des obsèques du lieutenant-colonel Jean-Hubert Bouillon, ancien chef du GT Nord, décédé dans la nuit de samedi à dimanche dernier - voir intranet ou Internet du 08.08.11-.

De nombreux élus et personnalités civiles avaient tenu à s’associer à ce dernier hommage conduit par le colonel Patrick Bauthéac, Directeur départemental et chef de corps : Eric Ciotti, président du Conseil général et du SDIS 06 représenté par M. Gérard Manfredi, maire de Roquebillière, conseiller général et 1er vice-président du SDIS 06, Louis Nègre, sénateur maire de Cagnes-sur-Mer et 1er vice président de NCA, Charles Ange Ginésy, maire de Péone Valberg et 1er vice-président du Conseil général, le docteur Pierre Guy Morani, maire de Gilette et Conseiller général, Anne Sattonnet, Conseillère générale, Marie-José Bandecchi, 1ère adjointe au maire de Cagnes-sur-Mer et Conseillère générale, le colonel Calatayud, ancien directeur du SDIS 06, le général de corps d’armée Bienfait, le lieutenant Pierre Binaud, président des unions départementale et régionale des sapeurs-pompiers, des représentants de la Sécurité civile et de sa réserve, de la DFCI, de Force 06, des CCFF de Mouans-Sartoux, de Mandelieu la Napoule, de Castellar, de l’IHEDN, des Pénitents Blancs de Nice.

Concélébrée par le père Christian Caruana, archiprêtre d’Antibes, les pères Félix Baudoin et Bienvenue, par Alain Belmond, diacre, la cérémonie religieuse a été célébrée en la cathédrale de Vence. L’émotion et le recueillement marquèrent l’office pendant « cette communion de pensée avec un homme qui s’est efforcé de suivre les traces du Christ en servant son prochain...un chrétien en quête de recherche spirituelle au sein de la confrérie des pénitents blancs ». Des différents témoignages lus au terme de la messe, on retiendra l’expression « d’une douleur au cœur et à l’âme après la disparition du plus fidèle des compagnons. »

C’est devant le monument aux morts érigé au côté du cimetière du Vieux Cagnes que ses collègues venus en nombre rendirent les honneurs à l’un des leurs. Sur le cercueil recouvert du drapeau tricolore, son casque et toutes les médailles témoignant d’une carrière exceptionnelle dont la médaille d’honneur des sapeurs-pompiers déposée à titre posthume par le colonel Patrick Bauthéac et la médaille d’honneur de l’Union régionale Sud Méditerranée par le lieutenant Pierre Binaud, son président.

Une passion : son métier.

Il revint alors au colonel Robert Raibaut de faire le panégyrique du lieutenant colonel Jean Hubert Bouillon.

Nous reproduisons ci-dessous l’hommage rendu au lieutenant-colonel Jean Hubert Bouillon par le colonel Raibaut qui retraça une carrière riche d’expériences et de disponibilité au service d’autrui.

« Mon Colonel,

Depuis Samedi nos drapeaux sont en berne. Le Corps des Sapeurs Pompiers des Alpes Maritimes a perdu l’un des siens.

Lorsque la nouvelle de ton départ s’est répandue, rapidement, partout de Vence au GT Nord, de l’Etat Major à Cagnes sur Mer, d’un bout à l’autre du département, un officier a dit : « une page du grand livre des Sapeurs Pompiers vient de se tourner ».

En quelques mots, un hommage remarquable, un hommage à l’image de ce que tu étais, de ton engagement inlassable, de ta passion pour le métier.

Aujourd’hui, ta famille, tes 6 enfants et 8 petits enfants, ton arrière petite-fille Emilie, Claire, les Sapeurs Pompiers, professionnels et volontaires, nos collègues forestiers, tous se sont rassemblés en nombre pour t’accompagner, témoignant de leur attachement, de leur respect à l’homme et aussi à tout ce que tu as apporté, construit, durant toutes ces années : plus de 35.

Un mot sur Jean Hubert tout d’abord. Né le 10 août 1942 à Toulon, tu avais de... qui tenir.

Ton père, Colonel d’Infanterie, Saint Cyprien, breveté de l’Ecole de guerre, officier de la légion d’Honneur, croix de guerre.

Ta mère, Cagnoise dont la famille compte un maire et des adjoints de Cagnes, Un Vice président du Conseil Général des Alpes Maritimes.

Autour de toi : Ton frère, élève du Prytanée national militaire de La Flèche, Officier en Algérie, Aumônier militaire, Prélat spécial de sa Sainteté, Vicaire général du diocèse des armées françaises , Chevalier de la Légion d’honneur, Croix de la valeur Militaire (Algérie, Tchad, Liban) que nous avons accompagné en 1998. Et ta sœur Estelle, durement marquée par la vie.

Tes études ensuite : Lycée français en Allemagne, à Strasbourg - Baccalauréat « Philosophie » à Antibes. Toi aussi, élève au Prytanée National Militaire en classe préparatoire aux grandes écoles telle Saint Cyr. Puis ta carrière militaire : breveté parachutiste, aide moniteur parachutiste, stages commando en montagne, au cours de laquelle tu as obtenu des témoignages de satisfaction.

Tu as travaillé ensuite dans une grande entreprise de pétrole et gaz de pétrole. Puis tu as été Directeur d’une école privée « le Jardin d’Estelle » où tu as laissé tant de bons souvenirs dans beaucoup de familles de Cagnes et alentours.

Enfin, fonctionnaire territorial en 1987.

Tu as aussi mené de front nombreuses activités associatives : Scout de France, Chef de Troupe, Chef de Camp, Commissaire de district engagé sur les opérations de secours lors de la catastrophe du barrage de Malpasset, Administrateur de la Régie des Eaux de Cagnes sur Mer, Secrétaire général puis Président durant 25 ans du Comité de jumelage de Cagnes sur Mer, avec Passau en Bavière, récompensé par le Parlement européen , primé par le Bundestag, le Parlement de l’Allemagne fédérale. Administrateur de la Fédération de l’Institut Arnault Tzanck, de plusieurs établissements du Groupe et d’Associations de soins à domicile, Econome de la paroisse de l’Estéron, Une mention particulière pour ton implication dans l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale) où tu as été auditeur en1988. Puis, rapporteur de plusieurs thèmes de travail. Puis Vice Président de l’Association régionale. Il t’a été décerné plusieurs lettres et témoignages de satisfaction du Secrétaire Général de la Défense Nationale et du Général, Directeur de l’IHEDN et de l’enseignement militaire supérieur.

Tu as été également Trésorier de l’UDSPAM et Animateur de la Commission Volontaire pendant 17 ans.

Nombreux sont ceux qui se seraient contentés de tant d’activités... PAS TOI !

En 1969, tu signes ton premier engagement quinquennal au CSP Cagnes sur Mer, situé à l’époque Place Sainte Luce. Tu es nommé Sous Lieutenant en 1971, Puis Lieutenant en 1972, Muté au CSP Vence, Adjoint au Chef de Corps, tu te spécialises en Secours en Montagne et en Spéléologie, Chef du CSP de Vence de 1981 à 1989, fonction durant laquelle tu es nommé Capitaine en 1982. Tu participes aux tous premiers stages de formation « Feux de forêts » à Valabre : initiation, certificat, brevet, Au premier stage d’officier d’appui aérien à Marignane en 1973, En 1977, tu crées et devient responsable de l’équipe de surveillance aérienne du SDIS jusqu’en 1991. Avec ton brevet de pilote privé en poche, tu totalises plus de 1000 heures de vol sur plusieurs types d’aéronefs : avions légers d’observation, avions bombardiers d’eau légers - Firmaster (Abel), Trackers, Canadairs, hélicoptères de commandement de la Sécurité Civile, hélicoptères bombardiers d’eau (HBE). Initiateur de patrouilles équestres de surveillance dans le massif de la Sine à Vence. Initiateur des stages de conduite VL tout terrain sur le site de Courmettes.

En 1987, tu es appelé à la DDSIS comme Coordinateur départemental des moyens aériens.

Chef du service Formation, Service Opérations : Officier CODIS, Chef de colonne Feux de Forêts, Service Formation : responsable de la formation des cadres SPV, Intervenant à la Faculté des Sciences de Nice, DESS « Gestion de la Planète », en gestion des risques et feux d’espaces naturels, Commandant le 1er janvier 1988, Chef du Groupement Territorial Nord en 1999, Puis promu Lieutenant Colonel le 1er janvier 2004.

Accédant à la retraite, tu continues à t’impliquer, tenant à conserver ton uniforme d’Officier supérieur, décoré de : la médaille de Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole, de la médaille d’Honneur « Or » des sapeurs pompiers, de la médaille d’Honneur des sapeurs pompiers de la République Fédérale d’Allemagne, participant aux manifestations protocolaires et patriotiques.

Sous l’uniforme, il y avait l’homme passionné, chaleureux, tourné vers les autres, attaché aux valeurs fondamentales comme l’amitié, la famille, la tienne, la première, et la seconde celle d’adoption : les sapeurs pompiers.

Nous garderons dans nos mémoires ton sourire, ton air enjoué, ton appétit pour la vie, tes indicatifs radios parmi lesquels le fameux « SCANO 99 ».

Nous n’oublierons pas les moments heureux que nous avons vécus ensemble, tel l’état d’extase dans lequel tu étais à la naissance de ton premier petit-fils « Jules ». Tu voulais partager ton bonheur avec tous, associer tout le monde à la fête ! Nous nous remémorerons, avec le sourire, certaines anecdotes telles que ta VL immergée dans la boue jusqu’au gyrophare lors des inondations de 1994.

Maintenant... PAPY... au nom de tous ici rassemblés, je te souhaite « BON VOL » et, de là-haut, continue à veiller sur nous comme tu l’as toujours fait ».

D’innombrables gerbes ont accompagné le lieutenant-colonel Jean Hubert Bouillon jusqu’au vieux cimetière du Haut de Cagnes où il fut inhumé dans l’intimité familiale après que les honneurs lui furent rendus au pied du monument aux morts de 14-18 et 39-45 en présence de la musique des sapeurs-pompiers de Nice. Parmi ces gerbes, celles de M. Eric Ciotti, en sa qualité de Président du Conseil général et de Président du SDIS 06, de M. Christian Estrosi, député maire de Nice, président de Nice Côte d’Azur, de MM. Louis Nègre, sénateur maire de Cagnes-sur-Mer et de son conseil municipal, du docteur Pierre Guy Morani, conseiller général, maire de Gilette et ancien président du SDIS 06, des maires et conseils municipaux de Vence, de Mouans-Sartoux, du Broc, du Président de l’Union départementale des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes, des sapeurs-pompiers de Vence, de l’union départementale SMAM, de l’ADCC FF 06, de la maison Sainte-Croix, de la ville bavaroise de Passau.

Patrick Bauthéac : « un engagement exceptionnel au service d’autrui ».

Il revint alors au colonel Patrick Bauthéac de s’exprimer au nom de Président Eric Ciotti : « Avec le Lieutenant-colonel de sapeur-pompier volontaire Jean Hubert Bouillon disparaît l’une des grandes figures du service public du secours des Alpes-Maritimes.

Et je m’incline, devant sa famille, frappée par la douleur, devant vous toutes et vous tous, soldats du feu et du secours, profondément attristés, pour saluer solennellement sa mémoire.

Il incarna en effet et à tous égards, par toutes les hautes valeurs de la citoyenneté qui l’ont inspiré dans son exceptionnel engagement au service d’autrui : la probité, le courage, l’abnégation, Tout ce qui unit solidairement les soldats du feu et du secours, rassemblés si nombreux aujourd’hui autour de sa Dépouille pour l’honorer de toute notre reconnaissance émue.

A toutes ces belles et grandes vertus qui forment le ciment de notre service départemental, il y ajoutait le désintéressement, l’humilité et cette noblesse d’âme qu’il a démontré jusque dans la souffrance.

Son regard si franc, toujours profond et attentif, parfois malicieux parce que si chargé d’expérience de la pratique des hommes, disait toujours l’essentiel pour nous inviter à taire nos divergences, pour faire fructifier tout ce qu’il pouvait y avoir de meilleur dans chacun de nous même, dans un esprit d’équipe et de solidarité.

Par son engagement exemplaire, il honora le volontariat, il honora notre métier. Et il porta haut et loin nos couleurs, celles du S.D.I.S 06, celles de notre Pays auxquelles il consacra avec passion sa vocation : servir.

Pour toutes ses qualités de générosité et de rigueur, pour son expertise et sa compétence, il avait gagné la haute estime de ses chefs, l’admiration et l’affection de ses pairs, en sa qualité de chef du centre d’incendie et secours de Vence puis de chef du groupement territorial nord.

Il contribua au premier rang à la modernisation du S.D.I.S 06 : ne fut-il pas chargé du contrôle et de la gestion de ses moyens aéronautiques ?

Il fut aussi un acteur convaincu de la départementalisation qu’il appuya de toute son expérience.

Expérience qu’il y a peu encore, il a mis au service de l’Institut des Hautes études de la Défense nationale en qualité d’auditeur.

Toutes celles et tous ceux qui l’ont connu sont aujourd’hui dans l’affliction.

Et leur pensée, profondément émue va vers son épouse, ses enfants, Jean Guillaume, qui a repris auprès de nous le flambeau du secours, François-Xavier, Mireille, Gabriel, Geneviève, Marie-Aimée, aussi vers tous ses petits enfants et arrières petits enfants auxquels il était profondément attaché.

A vous, je viens vous dire qu’il fut un magnifique exemple et que dans nos cœurs il le restera.

Monsieur Eric CIOTTI, Président du Conseil général des Alpes-Maritimes, Président du S.D.I.S 06, représenté par Monsieur Gérard MANFREDI, Premier Vice-président du S.D.I.S 06 entouré de MM. Louis Nègre, sénateur maire de Cagnes-sur-Mer, Charles Ange GINESY, Premier Vice-président du Conseil général, Pierre-Guy MORANI, Conseiller général, ancien Président du S.D.I.S 06, Madame Anne SATTONET, conseillère générale, et tous les Elus présents, m’a chargé de vous exprimer ses plus sincères condoléances.

J’y joins en votre nom à toutes et à tous, l’expression de notre solidarité attristée ».

Après une ultime Marseillaise jouée par la musique des sapeurs-pompiers de Nice, c’est au rythme de la marche funèbre de Chopin que le cercueil, porté par six sapeurs-pompiers, rejoignit sa dernière demeure.

Les dernières actualités
15 novembre 2018
Solidarité. La Musique des sapeurs-pompiers de Nice soutient la Fondation Lenval…
Le samedi 24 novembre 2018, dès 19 heures, la Musique des sapeurs-pompiers de Nice donnera, à l’Opéra de Nice, un grand concert caritatif au profit de la Fondation LENVAL qui célèbre son 130ème anniversaire.
14 novembre 2018
Etat-Major. Trois officiers mis à l’honneur par le Contrôleur Général René DIES…
Le jeudi 8 novembre 2018, à l’issue du Conseil d’Etat-Major et en présence de ses membres, le Contrôleur général René DIES, Directeur départemental du SDIS 06, a mis à l'honneur trois officiers des groupements fonctionnels Prévention et Alerte lors d’une remise de diplômes.
12 novembre 2018
Carrières. Examen professionnel de Sergent de sapeurs-pompiers professionnels organisé par le SDIS 06.
Le SDIS 06 organise un examen professionnel d'accès au grade de sergent de sapeurs-pompiers professionnels, au titre de l'année 2018. Cet examen comporte une épreuve unique d'admission consistant en un entretien individuel avec le jury, qui se déroulera à compter du 18 février 2019, au lycée professionnel Alfred HUTINEL, 21 rue de Cannes, 06150 CANNES LA BOCCA.