Disparition. L’abbé Paul Bouquet, aumônier, passionné de plongée.

Publié le 24 août 2011

Prêtre ouvrier et sapeur-pompier volontaire, très affaibli depuis un an par des problèmes de santé, l’abbé Paul Bouquet est décédé il y a quelques jours dans sa 81ème année et dans la 53ème année de son ordination sacerdotale, au foyer Marcel Brun de Bavilliers (90) où il avait été admis en septembre 2008 après une hospitalisation de deux mois à Nice.

Au terme d’une cérémonie présidée par Monseigneur Claude Schockert, évêque du territoire de Belfort, il a été inhumé à Chèvremont, dans le département qui l’avait vu naître le 29 janvier 1930.

Fils d’agriculteur et orphelin à 10 ans, il avait intégré avec son frère jumeau le petit séminaire de Luxeuil. Contrairement à son frère Jean, il alla au terme de ses premières études, « touché par la Grâce comme il aimait à le dire », avant de les poursuivre à Faverney et à Besançon où il fut ordonné prêtre en 1958.

Celui qui devint « l’abbé plongeur » -malgré le début de noyade dont il avait été victime...-, était bardé de diplômes de sauvetage et de secourisme (ambulancier, scaphandrier, moniteur de plongée, maître nageur sauveteur etc.) Il fut nommé aumônier des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes et des policiers de Nice en 1967.

Sapeur-pompier volontaire incorporé à Nice le 1er novembre de cette même année, successivement caporal, sous-lieutenant et enfin lieutenant honoraire, il assuma en 1971, en qualité d’ouvrier d’Etat, la responsabilité de chef de quart à l’aéroport de Nice.

Ceux qui l’ont connu se souviennent du passionné de plongée qu’il fut, lui qui célébra plusieurs mariages par dix-huit mètres de fond et fit immerger à l’aplomb de la promenade Roba Capeu, une statue de la Vierge.

Il prit sa retraite de sapeur-pompier en 1992 tout en restant pendant trois ans curé des paroisses du canton de Roquesteron.

Homme d’écoute et de contacts, (il était diplômé de psychologie de l’Institut catholique de Partis), bon vivant et généreux, apaisant envers ceux qui se confiaient à lui, l’abbé Paul Bouquet avait été médaillé de la Jeunesse et des sports en 1962, médaillé du mérite civile et social.

Les dernières actualités
20 février 2020
SDIS 06. Visite de nos homologues italiens.
Jeudi 6 février 2020, les Vigili del fuoco, qui constituent le Corps d’Etat des Sapeurs-Pompiers Italiens, sont venus nous rendre visite afin de connaître nos procédures d’alerte des secours et visiter nos salles opérationnelles. Ils ont été accueillis par le Directeur départemental, le Contrôleur général René DIES, le Directeur départemental adjoint le Colonel Jimmy GAUBERT, le colonel Marc GENOVESE, ainsi que des officiers représentant le groupement de l’alerte. La délégation présente était composée de responsables techniques de la Direction Générale de Rome, du responsable du centre 112 à Saluzzo qui recueille toutes les demandes de secours pour la région du Piémont et du chef du centre d’incendie de Cuneo accompagné de quelques collaborateurs.
13 février 2020
SDIS 06. Pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var.
Le samedi 1er février 2020, a eu lieu la symbolique pose de la 1ère pierre du futur CIS de Saint-Martin du Var et du poste de commandement des sapeurs-pompiers de la compagnie Pays Niçois, qui viendront remplacer la caserne de Plan du Var et du PC Nord de Gilette.
11 février 2020
SDIS 06. Inauguration de la caserne de Saint-Laurent du Var
La qualité du service public de secours et une réponse opérationnelle au plus près des populations, la caserne de Saint-Laurent du Var a été inaugurée le 24 janvier dernier par le Président Charles Ange GINÉSY en présence du Contrôleur Général René DIES, du maire de Saint-Laurent du Var Joseph SEGURA, d'élus du département, d'élèves du collège Saint-Exupéry et des élèves de l’option croix rouge du collège Pagnol.